Cube Mag n°16 déc 15 à mar 2016
Cube Mag n°16 déc 15 à mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de déc 15 à mar 2016

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : France Télévisions Publicité

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : 2016, année olympique avec France Télévisions Publicité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
FTV/G. Gustine VISIBILITÉ & MÉMORISATION ÉCRANS COURTS CONTEXTE EMPLACEMENT PRÉFÉRENTIEL MÉTHODOLOGIE L’étude a été réalisée en mode ‘‘laboratoire » on-line afin de reconstituer les scénarrii nécessaires à l’évaluation. Sont ici comparés les scores moyens d’impact pour  : Les écrans courts vs. les écrans longs (7 vs. 14 spots) Le spot en position 1 (emplacement préférentiel dans un écran de 9 spots) vs. les spots dans les positions 2, 4, 5, 8 & 9) Un contexte de divertissement (‘‘N’oubliez pas les paroles » de France 2) vs. un contexte d’information en continu cibles + sensibles aux écrans courts 4 Femmes RDA 15-49 ans CSP+ 4 CUBE MAG N°16 DÉCEMBRE 2015 Souvenir spontané +44% +22% +18% +13% c’est le gain sur les intentions de se renseigner grâce au contexte de divertissement sur les 25-59 ans 25-59 ans Score prouvé de mémorisation +25% +32% +10% 35 ans et plus 7= 9 L’efficacité des écrans courts est identique qu’ils comptent 7 ou 9 spots. tané supérieur de 44% avec les écrans courts et un score prouvé de mémorisation supérieur de 25%. Or, comme le souligne Nathalie Suszylo, Responsable du pôle études de France Télévisions Publicité, ‘‘l’un des nombreux atouts de l’offre de France Télévisions est la qualité de ses écrans  : 71% sont des écrans courts. » Cette qualité bien connue porte ainsi des bénéfices tout aussi réels. INFLUENCE TRÈS FAVORABLE D’UN CONTEXTE DIVERTISSANT Nouveauté, l’étude éclaire l’influence du contexte programme sur l’efficacité d’un écran. Elle compare les scores d’impact pour ceux diffusés dans le contexte programme du jeu de France 2, ‘‘N’oubliez pas les paroles » en access à ceux diffusés dans un contexte d’information en continu. Le constat est limpide  : le contexte de divertissement booste les performances sur la visibilité, l’agrément et les intentions du consommateur. Notamment, le souvenir spontané progresse de 22% et le score prouvé de mémorisation de 32%. EFFET MAXIMISÉ POUR LA POSITION D’ENTRÉE DANS L’ÉCRAN Enfin, ont été analysées les performances en fonction de la position dans un écran publicitaire de 9 spots. La première position assure clairement la meilleure visibilité avec +18% de souvenir spontané et la meilleure mémorisation avec +10% en score prouvé vs. la moyenne des autres positions étudiées. En access, le divertissement assure une meilleure efficacité publicitaire que l’info en continu
2012/Comité International Olympique (CIO)/John Huet - Tous droits réservés ÉVÉNEMENT SPORTIF 2016 ANNÉE OLYMPIQUE SUR FRANCE TÉLÉVISIONS En TV et en digital, France Télévisions s’impose plus que jamais comme le 1er diffuseur de sport. Le point sur l’année 2016 avec Sven Lescuyer, Directeur délégué au sport. Ce territoire d’innovation inégalé pour les marques est ensuite décrypté par Geoffroy Martin de France Télévisions Publicité puis par Sandie Habold et Justine Pruvot de Mindshare Invention.francetvpublicité démarquez-vous ! FRANCE TÉLÉVISIONS  : ‘‘LE PLUS GRAND TERRAIN DE SPORT » Sven Lescuyer  : « Sur un marché très concurrentiel, marqué notamment par l’émergence d’acteurs multinationaux, France Télévisions a une stratégie constante  : assurer l’accès gratuit au grand public aux grands événements sportifs et à une diversité de disciplines, des compétitions les plus emblématiques aux sports moins médiatisés, comme l’illustre par exemple, le travail entrepris depuis quelques années sur l’exposition des sports collectifs féminins. Cette vocation de ‘‘plus grand terrain de sport en clair » est au cœur de nos missions de service public. » L’APPORT DU SPORT ET LA FORCE DU GROUPE FRANCE TÉLÉVISIONS S.L.  : « Dans un univers de plus en plus fragmenté et délinéarisé, le D. Ghosarossian/FTV sport reste un spectacle incomparable, facteur de cohésion, qui se regarde encore ensemble et en direct. C’est essentiel pour les chaînes de télévision, et plus encore pour le service public. L’impact est double  : en audience et en image. La force de France Télévisions, c’est son bouquet de chaînes mobilisées autour du sport, auquel s’ajoutent les réseaux des antennes régionales et ultramarines ainsi que l’offre digitale proposée sur tous supports autour de la Sven Lescuyer Directeur délégué au sport de France Télévisions ‘‘ La force de France Télévisions, c’est son bouquet de chaînes mobilisées autour du sport DÉCEMBRE 2015 CUBE MAG N°16 5 ‘‘



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :