Chroniques d'Altaride n°40 septembre 2015
Chroniques d'Altaride n°40 septembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de septembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Guilde d'Altaride

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 56,1 Mo

  • Dans ce numéro : le jeu de rôle et l'enfance...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Fenêtre sur… TINKER BELLE BY MASSIMO BARBIERI (CC BY SA 2.0), VIA FLICKR Le psychanalyste américain Dan Kiley doit une fière chandelle à J.M. Barry. Lorsqu’il publie, en 1983, son ouvrage le Syndrome de Peter Pan, sous-titré Ces hommes qui ont refusé de grandir, le succès est fulgurant. Dan Kiley y décrit un profil d’hommes adultes souffrant de ce syndrome, selon sept grandes caractéristiques  : une impossibilité à exprimer ses sentiments autrement que dans l’excès, à tel point que le « Peter Pan » perd le contact avec eux ; une forte tendance à la procrastination ; une difficulté à se faire de vrais amis, associée à une difficulté à rester seul face à ses limites ; le recours aux pensées magiques pour ne pas admettre ses fautes ; de la colère et de la culpabilité face à la mère (il cherche à se libérer de son influence tout en culpabilisant) ; une forte envie de ressembler au père tout en refusant les erreurs de ce dernier et en étant persuadé de ne jamais mériter son amour ; des problèmes sexuels (absence de sexualité ou recherche d’une partenaire vulnérable, qu’il peut protéger, avec le déni de ses propres faiblesses). Le syndrome explique même la crise de la quarantaine chez l’homme  : il intègre une phase de latence, de 25 à 40 ou 45 ans, où le « Peter Pan » essaie de jouer à l’adulte mûr avant de céder à ses pulsions puériles et de « rattraper le temps perdu ». Septembre 2015 – Chroniques d’Altaride
Le syndrome de Peter Pan puer aeternus Malgré le succès public des travaux de Kiley, le corps médical n’a jamais reconnu le syndrome de Peter Pan comme une réelle pathologie. Les raisons sont nombreuses  : manque d’études réelles et spécifiques, critères trop flous favorisant un effet Barnum 1 … Le concept d’enfant éternel n’est pourtant pas une découverte de Kiley. Jung lui-même s’appuie sur cette figure pour décrire l’enfant intérieur, une part de la psyché en lien avec l’Ombre ou avec l’animus/anima. Il choisit aussi des figures tirées des mythes et légendes. Mais là où Jung s’appuie sur une étude poussée des figures symboliques du monde entier, Kiley se contente de faire coller des symptômes à une version récente, 1 Effet Barnum  : biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même. Chroniques d’Altaride – Septembre 2015 Par Sophie Pérès romancée et très partielle du puer aeternus. Au même titre que les créateurs du complexe de Cendrillon ou de Blanche-Neige, qui s’appuient sur les versions « grand public » de ces contes (Grimm, Perrault… voire les adaptations Disney) sans remonter aux archétypes, beaucoup plus anciens, beaucoup moins simplistes… et forcément moins vendeurs pour un public avide de recettes et de réponses simples. N’est pas Jung qui veut… Sources Sophie Pérès https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Peter_Pan https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_de_Cendrillon https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum 3 Fenêtre sur…



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 1Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 2-3Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 4-5Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 6-7Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 8-9Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 10-11Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 12-13Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 14-15Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 16-17Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 18-19Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 20-21Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 22-23Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 24-25Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 26-27Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 28-29Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 30-31Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 32-33Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 34-35Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 36-37Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 38-39Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 40-41Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 42-43Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 44-45Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 46-47Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 48-49Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 50-51Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 52-53Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 54-55Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 56-57Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 58-59Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 60-61Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 62-63Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 64-65Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 66-67Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 68-69Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 70-71Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 72-73Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 74-75Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 76-77Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 78-79Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 80-81Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 82-83Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 84-85Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 86-87Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 88-89Chroniques d'Altaride numéro 40 septembre 2015 Page 90