Chasse Magazine n°4 mai/jun/jui 2016
Chasse Magazine n°4 mai/jun/jui 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°4 de mai/jun/jui 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : technique de chasse à l'approche.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
DOSSIER/Poils Faites-les sortir de leurs cachettes La manière la plus répandue de chasser le lapin est de marcher doucement tout en faisant un maximum de bruit, pour que les animaux vous entendent. Contrairement aux biches, pour lesquelles il faut rester dans un silence absolu, les lapins doivent vous entendre arriver. Vous devez tout de même être capable d'entendre un lapin se déplacer dans le sous-bois, mais n'essayez aucunement de garder un silence total. Une bonne manière d'avancer consiste à prendre dix pas réguliers, s'arrêter et attendre 30 secondes. Inspectez le sol à la recherche de terriers de lapin et soyez attentif aux signes de mouvement dans le sous-bois. Souvent, c'est le moment de silence après la marche qui va effrayer le lapin et le faire sortir de sa cachette. Soyez patient. Si vous chassez à plusieurs, décalez vos courses pour éviter que tout le monde marche en même temps. Attendez que votre copain s'arrête avant de commencer à marcher. Vous pouvez alors essayer d'effrayer un lapin pour que votre ami puisse l'abattre. Cherchez des traces cachettes S'il neige ou s'il pleut, les traces de lapin peuvent être un excellent indice vous permettant de choisir une zone de chasse. Si vous voyez beaucoup de traces de lapin ou des traces de lapins qui vont dans les deux sens, suivez-les. Elles pourraient vous mener jusqu'à un terrier de lapin. Les trous des lapins, appelés aussi terriers, sont construits dans des endroits creux ou dans des niches aux pieds des arbres. Les 44 - Chasse magazine lapins isolent leurs terriers avec des herbes, des feuilles et leurs propres pelages. Ils peuvent être difficiles à repérer, il est donc souvent plus utile de chercher les lapins euxmêmes. Multipliez vos zones de chasse SDe plus en plus, les champs ouverts et d'autres zones de chasse qui auparavant étaient bondés de lapins manquent de lapins. Aujourd'hui, nombreux sont les chasseurs qui préfèrent chasser sur plusieurs zones, en se déplaçant, plutôt que de choisir une zone et d'attendre. Soyez patient, mais sachez aussi le reconnaître lorsqu'il y a trop d'activité humaine (randonneurs, chasseurs, exploitation forestière) dans une zone pour qu'elle soit un bon habitat pour lapins. Cherchez les yeux des lapins Les lapins et les lièvres sont très doués pour se fondre dans le paysage. Les chasseurs expérimentés savent que pour repérer un lapin, il vaut mieux essayer d'apercevoir ses yeux. Si vous voyez le lapin avant qu'il vous voie, cela vous laisse le temps de préparer votre arme avant qu'il ne s'en fuie. Souvent, les yeux sombres du lapin vont être plus visibles, notamment si le lapin est dans la neige. Soyez à l'affût du noir brillant des yeux des lapins. Utilisez un chien de chasse Les chiens de chasse sont très efficaces pour effrayer les lapins et les faire courir vers vous. Les beagles, en particulier, sont très bons pour chasser le lapin. Ils se mettent à aboyer et à hurler à la lune lorsqu'ils tombent sur une famille de lapins. Si vous aimez bien les chiens, pensez à vous procurer un chien de chasse. Les chiens sont aussi utiles pour pister des lapins blessés. Les chiens de chasse rendent la chasse aux lapins bien plus facile et bien moins fatigant pour vous. Un bon chien de chasse peut donner un sérieux coup de pouce à vos résultats de chasse. Divisez votre groupe de chasseurs Si vous chassez à plusieurs, vous devez faire très attention à savoir tout le temps où se trouvent vos compagnons de chasse. Les accidents de chasse arrivent souvent, mais avec les bonnes mesures de sécurité et un minimum de bons sens, vous pouvez les éviter. Dès que vous chassez en groupe, ayez ces conseils en tête :. Tout le monde doit être au minimum à 20 mètres les uns des autres, soit assez pour que tous les tirs soient précis et intentionnels, mais aussi assez peu pour que tout le monde puisse se voir.
CONSEILS Portez un bonnet orange pour éviter de vous faire tirer dessus. Prévenez la Gendarmerie si vous allez chasser longtemps dans une même zone. Pensez àinvestir dans un bon viseur pour votre fusil de chasse. Si vous êtes plusieurs, formez des binô mes et communiquez de manière efficace pour toujours savoir où se trouvent les autres. Si vous êtes mineur, restez auprès d'un adulte.. Vous devez toujours communiquer efficacement avec vos compagnons de chasse. Si vous allez tirer, vous devez en prévenir vos amis en criant « j'ai ! » ou un autre signal sur lequel vous vous êtes préalablement mis d'accord.. Ne tirez jamais parallèlement au sol. Les lapins se trouvent au sol, ce qui signifie que le canon de votre arme doit toujours être pointé vers le sol. En aucun cas, vous ne devez tirer en l'air ou parallèlement au sol, vous risquez de blesser quelqu'un. Évitez de le faire. Apprenez à reconnaître les symptômes des maladies que peuvent porter les lapins Malheureusement, les lapins sont souvent porteurs d'infections bactériennes ou de maladies. Cela signifie que vous devez être attentif à toute épidémie dans votre zone de chasse et être capable de reconnaître de la viande avariée, surtout si vous comptez manger les lapins que vous chassez. Les lapins atteints de tularémie, une maladie commune parmi les petites proies, se comportent bizarrement. Ils seront peu dynamiques, marcheront lentement et réagiront souvent avec un temps de retard. La tularémie arrive fréquemment lorsqu'il fait très chaud. Dépecez le lapin En fonction de votre situation, de l'environnement et du nombre de lapins que vous avez abattus, vous allez dépecer le lapin sur place, une fois à la maison ou une fois de retour au camp. Par un temps froid (moins de 10°C), les carcasses de lapins ne poseront pas de problème pendant plusieurs heures. Comme le lapin se chasse surtout l'hiver, on attend généralement un peu avant de dépecer les animaux abattus. Pour dépecer un lapin dans la nature, vous aurez besoin d'un couteau de chasse bien aiguisé et de vos deux mains. Commencez par faire de petites encoches au niveau des « chevilles » de l'animal pour enlever les pieds. Puis, faites une longue entaille tout le long de son dos. Prenez fermement la fourrure et tirez dessus, la fourrure devrait s'enlever comme on enlève un manteau. Cela ne devrait pas demander trop d'efforts. Lorsque la fourrure est bloquée au niveau du cou du lapin, enlevez la tête à l'aide d'un couteau ou avec un coup de poignet rapide. Jetez la tête. Avec votre couteau, faites une petite incision depuis le museau jusqu'à la cage thoracique, en faisant attention à ne pas ouvrir cette dernière. Tenez le lapin les pieds en bas et utilisez votre doigt pour dégager les entrailles de l'animal. Elles devraient tomber presque d'elles-mêmes. Lavez ce qui reste du lapin et faites-le sécher. Une fois la viande refroidie à la température ambiante, mettez-le immédiatement au frais, dans un endroit où il fait moins de 10°C. Cela devrait conserver la viande pendant environ une semaine. Renseignez-vous auprès des associations de chasse pour savoir que faire des animaux abattus En fonction de l'année ou de l'endroit où vous chassez, vous devez peut-être apporter un bout de la fourrure aux autorités ou laisser certaines parties de la carcasse sur place. Assurez-vous de respecter toutes les règles en vigueur cette année-là. Chasse magazine - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 1Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 2-3Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 4-5Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 6-7Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 8-9Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 10-11Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 12-13Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 14-15Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 16-17Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 18-19Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 20-21Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 22-23Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 24-25Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 26-27Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 28-29Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 30-31Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 32-33Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 34-35Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 36-37Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 38-39Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 40-41Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 42-43Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 44-45Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 46-47Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 48-49Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 50-51Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 52-53Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 54-55Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 56-57Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 58-59Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 60-61Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 62-63Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 64-65Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 66-67Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 68-69Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 70-71Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 72-73Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 74-75Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 76-77Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 78-79Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 80-81Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 82-83Chasse Magazine numéro 4 mai/jun/jui 2016 Page 84