Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 57 Mo

  • Dans ce numéro : secrets de chasseurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
FICHES PRATIQUES Caractéristiques L e chamois mâ le est appelé « bouc », la femelle « chèvre ». Le chamois est un ongulé admirablement constitué pour vivre en montagne  : sa taille est modeste (70-85 cm au garrot), sa poitrine large, ses membres robustes. Un mâ le adulte pèse généralement de 30 à45 kg, mais on peut en voir qui dépassent 55 kg ; la femelle pèse moins lourd en moyenne 10 kg de moins que le mâ le. Le chamois est armé d’une paire de cornes dont la forme permet de ne pas confondre avec un autre ruminant, elles se recourbent àl’extrémité comme pour former un crochet. D’une hauteur moyenne de 15 à18 cm pour un animal adulte, pouvant parfois atteindre les 30 cm mais ceci est très rare. Les cornes des chamois mâ les ont un crochet plus prononcé que les femelles, elles sont noires. Pendant les mois d’été, le chamois porte une robe d’un beige plus ou moins fauve. Après la mue d’automne, il est d’une couleur noire splendide, avec une fourrure épaisse et de très longs poils au niveau du garrot, les jarres, au « reif » blanc, celles-ci constituent un trophée recherché dans les pays de langue allemande  : le « Gamsbart ». Au printemps, une seconde mue fit tomber la livrée hivernale, et l’animal perd un peu de son élégance  : pendant 2 ou 3 mois son pelage est fripé, décoloré, d’un gris roussâ tre. Les deux sexes ont, derrière les cornes, 2 glandes qui, au moment du rut, augmentent considérablement de volume, surtout chez les mâ les et fondent en secrétant un sébum odorant, leur fonction est d’ordre génital. Le chamois de la chartreuse (Rupicapra rupicapra cartusiana), originaire de ce massif, est une forme de grande taille, aux membres courts, forte denture, d’un poids élevé, aux 80 - Chasse magazine Gibiers poils/CHAMOIS, majestueux Chamois etisard sont deux formes géographiques, légèrement différentes du point de vue morphologique, de la même espèce. L’isard ou chamois des Pyrénées, est plus petit et plus gracile que le chamois des alpes ; il est d’une teinte plus fauve en été et moins noire en hiver ; ses cornes sont plus fines, moins hautes et plus serrées. L’un et l’autre ont des mœurs identiques et se chassent de la même manière.comes serrées et aplaties transversalement au niveau de la courbure. Introduit dans les Vosges en 1956, son développement donne toute satisfaction, et sa chasse très réglementée est autorisée dans un but de sélection depuis 1975 (plan de chasse). Comportement et reproduction Le chamois habite aussi bien les rochers que les forêts, et sa répartition en altitude est comprise entre 1 500 et 2 500m. Certains sujets, dits « de forêt », sont plus trapus que leurs congénères dits « de rocher » ou « de glacier ». Toutefois, pendant l’hiver, presque tous les animaux se réfugient à basse altitude pour retrouver les forêts. Le matin et le soir, le chamois broute ; il passe le plus clair de la journée couché àl’abri du soleil, qu’il redoute, alors que le froid, le vent, la pluie, l’orage, le brouillard ne l’incommodent pas… Chamois etisard sont des animaux grégaires. Les femelles sont accompagnées de leur dernier-né (cabri), parfois aussi de celui de l’année précédente dit « éterlou » pour un mâ le et « éterle » pour la femelle. En dehors des périodes de rut, les mâ les adultes et les vieux boucs vivent en solitaire, dans des espaces vitaux bien définis. L’époque du rut se situe de début novembre à début décembre dans les Alpes, un peu plus tô t dans les Pyrénées et massifs subalpins. Le chamois est polygame. Les mâ les adultes se livrent àdes combats acharnés pendant cette période. Les femelles sont saillies pour la première fois vers l’â ge de 18 à20 mois. La gestation dure en moyenne 160 à170 jours. Le 1er juin est la date moyenne des mises àbas. La femelle met au monde un petit, rarement des jumeaux. Quelques jours après sa naissance, le cabri peut suivre sa mère dans le territoire qu’elle lui a choisi. Les femelles stériles sont appelées « bréhaignes ». Deux erreurs très répandues  : d’abord, il n’y a jamais de sentinelle àlaquelle est dévolue le rôle de surveiller et de protéger le troupeau dit « une harde » ensuite jamais une harde est dirigée par un chamois mâle. Alimentation Le chamois se nourrit de l’herbe des pâ turages et affectionne les gazons épars qui, dans les Alpes, s’accrochent aux rochers jusqu'à2 700m. Il a une préférence pour le trèfle des Alpes, improprement appelé « réglisse » dans les Pyrénées. L’hiver, en forêt, il se contente de plantes sèches, de feuilles de lierre et de ronces, des rameaux de nombreux arbustes, notamment des saules nains ; enfin, quand la neige l’empêche de se déplacer, il s’en prend, en dernière ressource, àl’écorce des arbres et aux aiguilles de conifères qui ne manquent jamais dans nos montagnes l’hiver. Le chamois recherche beaucoup sa nourriture également audessus des barres rocheuses, ce qui lui facilite la tache pour évacuer la neige.
Caractéristiques Gibiers poils/LIÈVRE BRUN, le plus connu Le lièvre brun est un mammifère sauvage herbivore de la famille des leporidae. Le pelage du lièvre est brun, marqué par quelques poils noirs. Le ventre est beige. Son front et ses oreilles sont gris. La différence la plus évidente avec le lapin est la taille des oreilles bien supérieure. En été, son pelage est plus clair. O n trouve le lièvre un peu partout dans le monde. Il est présent en Europe, en Afrique, en Amérique, en Australie et en Nouvelle- Zélande. En France, malgré une densité différente selon les régions, on peut le retrouver dans tous les départements. Le poids d'un lièvre mâ le varie entre 2,5 et 7 kg. Le poids de la femelle est inférieur d'environ 5%. Taille  : le lièvre mesure entre 47 et 70 cm, la hauteur au garrot est d'environ 30 cm. Ses oreilles peuvent mesurer jusqu'à15 cm. Le lièvre mâ le est appelé bouquin. Il se différencie de la femelle par la taille de son corps plus petit, une tête un peu plus longue et des épaules àla couleur plus rouge que celles de la femelle. La femelle  : appelée hase, elle possède trois paires de mamelles. Le jeune lièvre  : il est appelé levraut, son pelage est semblable àcelui des adultes dès la naissance. Il est capable de se déplacer quelques minutes après la naissance. Comportement et reproduction Le lièvre est présent dans différents milieux  : en plaine, en forêt, dans les champs, les cultures…En montagne, il peut vivre jusqu'à2 000 m d'altitude. Les densités de lièvres les plus fortes sont dans les zones céréalières. Animal sédentaire plus actif la nuit que pendant la journée, le lièvre vit dans un gî te. Il est solitaire ou cohabite avec d'autres lièvres. Son domaine vital est de 300 hectares. Avant de se reproduire, les bouquins se battent entre eux en se tenant debout sur leurs pattes arrière  : ce phénomène est appelé bouquinage. Les lièvres sont polygames. La gestation dure 42 jours. Cependant, on peut voir naî tre des levrauts une semaine après la naissance de la première portée car cette espèce de lièvre présente le phénomène de superfétation (la hase étant parfois prise 3 jours avant la naissance des levrauts, cela entraî ne une possibilité de voir réduire l'écart entre les portées de 39 jours au lieu de 42). Une portée compte généralement de 1 à6 petits. En moyenne, une hase donne naissance àhuit levrauts par an, en trois portées. Alimentation Le lièvre est herbivore. Il se nourrit de plantes, de baies, de légumes, de racines, de carottes, de laitues, principalement entre 19h et 7h du matin. Comme le lapin, le lièvre, réingère parfois ses crottes. Chasse magazine - 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 1Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 2-3Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 4-5Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 6-7Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 8-9Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 10-11Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 12-13Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 14-15Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 16-17Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 18-19Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 20-21Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 22-23Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 24-25Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 26-27Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 28-29Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 30-31Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 32-33Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 34-35Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 36-37Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 38-39Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 40-41Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 42-43Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 44-45Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 46-47Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 48-49Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 50-51Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 52-53Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 54-55Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 56-57Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 58-59Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 60-61Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 62-63Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 64-65Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 66-67Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 68-69Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 70-71Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 72-73Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 74-75Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 76-77Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 78-79Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 80-81Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 82-83Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 84-85Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 86-87Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 88-89Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 90-91Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 92-93Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 94-95Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 96-97Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 98-99Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 100