Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 57 Mo

  • Dans ce numéro : secrets de chasseurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
DOSSIER/chasse à l’arc Attention à ne pas surestimer votre niveau et votre force car à la longue vous pourriez être amené à faire trop d’erreur et votre confiance s’en ressentirait. Pour un arc court, l’avantage c’est sa rapidité avec une trajectoire de flèche plus tendue, linéaire et à un meilleur comportement sur la longue distance, cependant, il est assez instable et présente une moins grande souplesse à l’effort. Pour un arc fort, l’avantage c’est la possibilité de tirer avec plus de précision à des distances plus grandes avec une rapidité de flèches accrues, il vous faudra cependant avoir une très bonne condition physique pour éviter une fatigue rapide et de la répétition dans le geste. Pour un arc faible, l’avantage, pour les débutants, c’est dans l’acquisition plus souple de la technique, moins fatigant mais les flèches ont une courbe plus grande due à la lenteur de celle-ci, pas efficace pour les grandes distances et demande de la rigueur répétitive dans la technique. Pourquoi chasser à l’arc La chasse à l'arc est un phénomène récent et en pleine expansion en France ; il concerne des milliers de chasseurs, dont beaucoup parmi les nouveaux permis de chasser. Ce mode de chasse s'inscrit pleinement dans les règles modernes de gestion de la faune sauvage ; il se caractérise essentiellement par sa dimension culturelle. En effet, chasser à l'arc nécessite une immersion active dans la nature et le sauvage, où le chasseur retrouve et aiguise les sens qui unissent l'homme à son environnement. C'est une découverte de la nature comme de soi-même, au travers de l'émotion que provoque l'acte de chasse. C'est une expérience éducative intense au cours de laquelle le chasseur puise aux valeurs du sauvage comme le goût de la vie, de l'effort, la vigilance, l'adaptation, le rapport au temps, à la mort, en même temps qu'il renforce celles du civilisé comme le respect, la maîtrise de ses pulsions, le partage notamment au travers de l'éthique. Avec l'arc, la bredouille est normale, le 68 - Chasse magazine tableau exceptionnel  : les prélèvements modestes sur la faune sauvage en font une chasse durable par excellence. Acte primitif qui rapproche l'homme de la nature, la chasse à l'arc surgit dans un monde hautement technologique ; en cela, elle constitue un phénomène de résilience aux dérives du tout technologique. La chasse à l’arc séduit deux types de publics  : ceux qui ont beaucoup chassé et qui cherchent des difficultés et des sensations nouvelles, et ceux qui ne sont pas attirés par la chasse au fusil. On peut chasser tous les types de gibiers, de l’alouette à l’éléphant. Il y faut simplement un arc et des flèches adaptés. Ses qualités de discrétion et de sélectivité en font aussi un moyen de choix sur des secteurs où le dérangement général de la faune est proscrit. En revanche, on ne peut, par l’arc, réaliser de gros tableaux dans un temps très court ; c’est donc, si cet objectif est recherché, une chasse de complément. De par sa spécificité technique, la chasse à l’arc peut donc revêtir un aspect utilitaire.
Quelques principes fondamentaux - La chasse àl’arc est une chasse difficile, - elle nécessite un entraî nement régulier, - le nombre d’animaux tués est infime par rapport au fusil ou àla carabine. L’archer chasseur devra donc pour réussir respecter quelques règles. Tir àtrès courtes distances  : le plus prés possible  : 20 m maximum, ceci dans un souci de précision du tir et d’efficacité de la flèche pour une meilleure pénétration ; et pour éviter que l’animal ne « saute la corde ». Tous les animaux disposent de réflexes suffisants pour réagir au bruit de la décoche. Tir dans la zone vitale de l’animal (coeur/poumons/foie)  : àl’arc, on recherche l’hémorragie interne la plus foudroyante possible, il faut donc placer son tir dans une zone très riche en vaisseaux. Une flèche de colonne sera rédhibitoire, mais il s’agira d’un tir trop haut qui n’aura pas été voulu. A l’arc, seul le tir coeur/poumon/foie est acceptable, toutes les autres régions anatomiques sont des fautes si leur atteinte est intentionnelle. Il faut donc bien connaî tre l’anatomie de l’animal chassé pour savoir placer sa flèche au bon endroit. Respect de certains angles de tir  : ceci pour éviter que la flèche ne soit déviée par un os ou pour éviter àl’archer d’être vu par l’animal au moment où il arme son arc. Ne pas tirer un animal qui se déplace trop vite  : même si àl’arc, il est possible de tirer sur des cibles en mouvement, le chasseur préférera assurer son tir en connaissant ses possibilités  : il voudra le plus possible éviter de blesser un animal. Ne pas tirer un animal sur l’œeil  : un gibier inquiet, qui est sur le qui-vive est capable de réactions très rapides et d’éviter la flèche (surtout le chevreuil)  : la vitesse d’une flèche étant très lente par rapport àune balle de carabine. Pour indication, une flèche se déplace entre 50 et 70 m/s pour les plus rapides, alors qu’une balle de carabine va entre 750 m/s et 950 voire 1000 m/s. « Nous devons donc tirer sur un gibier calme, pas alerté et qui ne regarde pas dans notre direction ». Par conséquent, la flèche tuant par hémorragie, l’animal atteint mortellement ne tombera pas de suite, il peut réagir au tir, et parcourir entre 30 et 100m. Si le tir n’est pas bon (flèche de panse, la pire pour un archer), il peut parcourir une longue distance et demander l’intervention d’un meneur de chien de sang pour le rechercher. Tout chasseur àl’arc doit envisager cette éventualité car il aura à coeur de retrouver l’animal qu’il aura tant convoité, et il voudra par respect pour ce gibier qui lui a donné tant d’émotion, faire tout ce qui est en son pouvoir pour abréger ses souffrances le plus rapidement possible. Malgré toutes ces contraintes que l’archer respectera pour mieux réussir dans sa quête du gibier, la chasse à l’arc est et restera une chasse plaisir, une chasse d’émotions, mais aussi une école d’humilité car il mesurera la grandeur et la complexité de la nature et la difficulté de s’approprier un animal àl’aide d’un arc et d’une flèche. Comment chasser à l’arc Pour le grand gibier  : - L’approche  : le plus difficile et certainement le plus intéressant. Il s’agit d’arriver àdistance de tir (environ 20 mètres maximum) d’un animal, sans être vu, ni entendu, ni senti  : une tenue estompant la silhouette, une marche silencieuse, et le vent de face sont donc indispensables. - L’affût  : le plus efficace, il suppose une bonne connaissance des habitudes du gibier, pour se poster en des endroits de passage présumé. Il nécessite les mêmes précautions que l’approche face aux capacités de détection de l’animal, et demande de surcroî t une grande patience. Il peut se pratiquer au sol, ou dans les arbres, au moyen de petites plates-formes appelées tree-stand. - La poussée silencieuse ou drüken  : façon efficace de chasser àplusieurs archers en dérangeant un minimum le gibier. Voici donc les 3 meilleures méthodes de chasse àl’arc, malgré cela un archer peut avoir des occasions de tirs très correctes en battues traditionnelles, s’il est convenablement posté pour pouvoir tirer un animal qui n’est pas mené, qui se défile, autrement dit qui se déplace très lentement ; les tirs sur des animaux passant àplus de 20 mètres et se déplaçant très vite sont à proscrire. En ce qui concerne le petit gibier (perdrix, faisan, lapin, lièvre, etc.), la chasse se pratique seul ou en groupe, avec ou sans chien, et l’archer tire en vol comme au sol. Chasse magazine - 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 1Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 2-3Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 4-5Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 6-7Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 8-9Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 10-11Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 12-13Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 14-15Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 16-17Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 18-19Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 20-21Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 22-23Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 24-25Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 26-27Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 28-29Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 30-31Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 32-33Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 34-35Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 36-37Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 38-39Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 40-41Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 42-43Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 44-45Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 46-47Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 48-49Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 50-51Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 52-53Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 54-55Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 56-57Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 58-59Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 60-61Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 62-63Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 64-65Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 66-67Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 68-69Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 70-71Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 72-73Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 74-75Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 76-77Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 78-79Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 80-81Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 82-83Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 84-85Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 86-87Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 88-89Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 90-91Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 92-93Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 94-95Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 96-97Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 98-99Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 100