Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
Chasse Magazine n°2 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 57 Mo

  • Dans ce numéro : secrets de chasseurs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
DOSSIER/Poils ainsi, fixer une population, identiquement ceux installés par les éleveurs pour leurs vaches sont très appréciés. En région de bocage les haies et l'herbe constituent leur nourriture principale, elle semble identique à celle des vaches, bien que leur connaissance approfondie des plantes leur permette de choisir ce qu'il leur faut exactement comme nutriment pour répondre aux faiblesses de leur corps. 40 - Chasse magazine Comportement Depuis les plans de chasse et l'agrainage qui l'ont beaucoup favorisé, et en l'absence de prédateurs naturels, le chevreuil est devenu le mammifère herbivore sauvage le plus commun en forêt, dans de nombreux pays de l'hémisphère nord. Il reste pourtant très discret. Ses populations sont donc difficiles à dénombrer, d'autant qu'il est essentiellement forestier. S'il s'approche volontiers des habitations proches des lisières tôt le matin ou la nuit, il fuit le contact de l'homme et est gêné par des dérangements répétitifs. Sa musculature et son système circulatoire sont adaptés à la fuite immédiate et aux bonds lui permettant de franchir les clôtures basses et les buissons en une fuite rapide en forêt dense ou au milieu des ronciers, mais s'épuise rapidement à la course en milieu ouvert. Vitesse de déplacement Les chevreuils ont une morphologie adaptée à la course et aux bonds. Ils ont une musculature sèche, concentrée près du corps avec de longues pattes fines et légères. Leurs sabots frêles sont serrés et très pointus, idéals pour la course. Ils peuvent bondir jusqu'à 1,75 mètre de haut, et jusqu'à 6 mètres en longueur. En cas de danger, ils peuvent courir extrêmement vite, jusqu'à une vitesse de 90 km/h, mais sur une courte distance (la vitesse maximale de l'espèce a été enregistrée par un chevreuil mâle, qui a atteint 98 km/h en pointe sur 100 mètres, avec une vitesse moyenne de 72 km/h sur 700 mètres). Ils peuvent également courir moins vite mais sur une plus longue distance. Ils courent beaucoup plus vite que leurs prédateurs, cependant en l'absence de loups et de lynx dans certaines régions de France, ils se déplacent moins et sont moins musclés. Un chevreuil entraîné aux sprints est aussi rapide qu'une gazelle de Thomson. Comportement social Il est grégaire et peut former des groupes de plus de 10 individus en milieu ouvert en hiver. La cellule sociale de base du chevreuil est matriarcale, associant une chevrette et sa progéniture de l’année (jusqu’au 10e-11e mois, après quoi les jeunes sont repoussés par la femelle). L'adulte est sédentaire en forêt sur un territoire enforesté de 30 à 60 voire 100 hectares, qu'il conserve durant toute sa vie. Comme le cerf élaphe, il passe environ 50% de son temps à se reposer et dispose donc de réseaux de zones de repos sur son territoire. Il exploite aussi occasionnellement les abords des forêts. L'adulte communique surtout par des postures et, à distance, par un cri dit aboiement parce qu'il évoque un
aboiement de chien, alors que le faon émet de faibles piaulements. Certains individus plus aventuriers migrent et s'intègrent dans d'autres groupes, entretenant la diversité génétique des populations locales au sein de métapopulations régionales, à condition que les forêts ne soient pas trop isolées les unes des autres par des phénomènes d'insularisation écologique et de fragmentation écopaysagère. Son comportement est modifié en l'absence de prédateurs naturels (loup, lynx) ; il se déplace moins et est moins musclé. Reproduction En période de rut (du 15 juillet au 15 août), les mâles ont un comportement territorial spécifique  : ils frottent leur bois contre des arbres, déposent la sécrétion odorante de leurs glandes frontales et grattent la terre. Avant l'accouplement, le mâle qui suit une femelle emprunte souvent un itinéraire circulaire dit « rond de sorcière » (à ne pas confondre avec les ronds de champignons également dénommés rond de sorcière) ou ayant la forme d'un 8 parfois. L’œstrus de la chevrette ne dure que 36 heures environ. La gestation dure 280 jours, soit 9 mois et demi ; après la fécondation, l'embryon ne se fixe par « gestation différée » qu'au bout de 4 mois, fin décembre - début janvier. La gestation directe dure 5 mois, soit au total 41 semaines (soit 9 mois 1/2 ou 280 jours). Cette étape particulière s'appelle la diapause embryonnaire. Leurs faons seront mis bas en mai/juin. La portée comprend en moyenne 2 petits (de 1 à 3). Une femelle pesant moins de 20 kg ne peut pas mettre au monde de faons. En revanche, plus la femelle est lourde plus elle a de chance de mettre au monde un nombre conséquent de faons. Chaque faon pèse de 1 à 2 kg à la naissance. L’allaitement dure en moyenne de 2 à 3 mois (mais peut continuer jusqu’au 15 novembre si les conditions sont bonnes). Le sevrage est achevé au 5e ou 6e mois (en octobre/novembre). Le jeune s’émancipe à la fin de la 1ère année de vie. La maturité sexuelle survient dès la seconde année de vie. Prédateurs et régulation Les prédateurs du chevreuil sont les loups, le lynx. Le renard roux, les chiens errants, les gloutons et les sangliers peuvent s'attaquer aux faons. L'homme le chasse pour son trophée, sa chair et régule ses populations si les prédateurs sauvages sont absents. Les groupes denses de chevreuils sont aussi régulés par diverses maladies, favorisées par la promiscuité et éventuellement par des pullulations de tiques. Chasse magazine - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 1Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 2-3Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 4-5Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 6-7Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 8-9Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 10-11Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 12-13Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 14-15Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 16-17Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 18-19Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 20-21Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 22-23Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 24-25Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 26-27Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 28-29Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 30-31Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 32-33Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 34-35Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 36-37Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 38-39Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 40-41Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 42-43Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 44-45Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 46-47Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 48-49Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 50-51Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 52-53Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 54-55Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 56-57Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 58-59Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 60-61Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 62-63Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 64-65Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 66-67Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 68-69Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 70-71Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 72-73Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 74-75Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 76-77Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 78-79Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 80-81Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 82-83Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 84-85Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 86-87Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 88-89Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 90-91Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 92-93Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 94-95Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 96-97Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 98-99Chasse Magazine numéro 2 déc 15/jan 2016 Page 100