Carlton Magazine n°17 2013
Carlton Magazine n°17 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de 2013

  • Périodicité : annuel

  • Editeur : O2C

  • Format : (240 x 330) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Carlton, un siècle d'histoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
hristian Bale depuis 2005, il incarne Bruce Wayne he has played the role of Bruce Wayne since 2005 du style comic’s que Burton et Schumacher avaient plutôt respecté, Nolan imprime de suite sa marque de fabrique, que sont le réalisme et une noirceur restée inaperçue depuis le sépulcral « Batman, le Défi ». Pour incarner Batman, il jette son dévolu sur Christian Bale, qu’il confronte à une problématique métaphysique : comment un homme seul peut-il changer le monde ? Bale rempilera en 2008 dans « The dark knight : le chevalier noir ». Pas un grand comique, son Bruce Wayne… On voit bien que ses sentiments de culpabilité - ses parents ont été abattus et lui a survécu - et de vengeance - on peut comprendre pourquoi - feraient la fortune d’un psy même pas très doué. Et vous imaginez bien que ça ne va pas s’arranger dans TDKR. Après tout, Batman a beau avoir une armure en kevlar renforcé, une fois celle-ci ôtée, il n’en reste pas moins tiraillé par le doute. Comme quoi on peut être une chauve-souris et avoir un petit cœur d’homme qui bat en dessous. Warner Bros Le dernier vol de la chauve-souris Christian Bale incarnera pour la dernière fois Bruce Wayne dans « The Dark Knight rises ». Mais il n’y a pas eu que Batman dans sa vie ! C’est à douze ans qu’il fait ses premiers pas d’acteur devant la caméra de Steven Spielberg dans « l’Empire du soleil ». En 1993, il change de camp pour incarner un membre des Jeunesses hitlériennes dans « Swing Kids », avant de crever littéralement l’écran en golden boy psychopathe dans « American Psycho ». Un autre rôle lui colle à la peau : celui de l’ouvrier insomniaque accusé injustement de meurtre du « Machinist » (2003) pour lequel il perd 28 kg en trois mois au risque de mettre sa santé en danger. En 2005, l’aventure Batman débute avec Christopher Nolan. Deux films remarquables qui génèreront 1,4 milliard de dollars de recettes. Christian « Batman » Bale peut dormir sur ses deux ailes et voler désormais vers de nouvelles aventures cinématographiques. THE BAT’S FINAL FLIGHT Christian Bale is to play the role of Bruce Wayne for the last time in ‘The Dark Knight Rises’. But there’s been more to his life than Batman ! He took the first steps of his acting career in front of Steven Spielberg’s camera in ‘Empire of the Sun’. In 1993, he changed sides to play the role of a Hitler Youth member in ‘Swing Kids’, before causing a sensation as a psychopathic golden boy in ‘American Psycho’. He’s famous for another role, too : that of an insomniac manual worker unfairly accused of murder in ‘Machinist’(2003). He put his own health at risk for this film by losing 28 kg (over 4 st) in three months. In 2005, his Batman adventure began with Christopher Nolan. Two remarkable films were made that generated box office takings of 1.4 billion dollars. Christian ‘Batman’Bale can sleep like a bat now and fly off towards new film adventures. to have a rock solid script (from now on signed by David S. Goyer, who wrote the script for the Blade Trilogy) + inspired actors (Michael Caine in the role of Alfred, the perfectly trained butler, Gary Oldman as Commissioner Gordon and the late lamented Heath Ledger as the Joker, who’s been brought back to life. Without hesitating to distance himself from the comic strip style that Burton and Schumacher had more or less kept to, Nolan laid down his trade mark, which combined realism and a darkness that had not been seen since the graveyard atmosphere of ‘Batman Returns’. He set his heart on Christian Bale to play the role of Batman, and confronted him with a metaphysical problem : how can one man alone change the world ? In 2008 Bale signedup for ‘The Dark Knight’. His Bruce Wayne is no comedian… It’s clear that his feelings of guilt – his parents were killed and he survived – and revenge – we can understand why – would make any psychiatrist very rich. And things aren’t likely to get any better in ‘TDKR’. After all, Batman might have reinforced Kevlar armour but, once he’s taken it off, he’s still just as fraught by doubt. It seems you can have the powers of a bat but still have a little human heart beating inside. 28 - InterContinental Carlton
2012 Warner Bros.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 1Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 2-3Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 4-5Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 6-7Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 8-9Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 10-11Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 12-13Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 14-15Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 16-17Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 18-19Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 20-21Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 22-23Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 24-25Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 26-27Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 28-29Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 30-31Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 32-33Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 34-35Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 36-37Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 38-39Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 40-41Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 42-43Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 44-45Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 46-47Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 48-49Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 50-51Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 52-53Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 54-55Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 56-57Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 58-59Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 60-61Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 62-63Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 64-65Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 66-67Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 68-69Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 70-71Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 72-73Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 74-75Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 76-77Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 78-79Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 80-81Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 82-83Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 84-85Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 86-87Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 88-89Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 90-91Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 92-93Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 94-95Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 96-97Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 98-99Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 100-101Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 102-103Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 104-105Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 106-107Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 108-109Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 110-111Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 112-113Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 114-115Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 116-117Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 118-119Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 120-121Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 122-123Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 124-125Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 126-127Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 128-129Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 130-131Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 132-133Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 134-135Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 136-137Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 138-139Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 140-141Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 142-143Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 144-145Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 146-147Carlton Magazine numéro 17 2013 Page 148