Bubble mag n°49 sep/oct/nov 2018
Bubble mag n°49 sep/oct/nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de sep/oct/nov 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : les enfants et les écrans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Formidables outils pour améliorer « l'acquisition des connaissances et des savoir-faire », comme le soulignait l'Académie des sciences en 2013, les écrans peuvent s'avérer particulièrement nocifs. Voici donc quelques bons réflexes à adopter ! Risques et rythmes Anne-Laure Troublé Les risques Les dommages collatéraux liés à l’abus d’écrans se révèlent au fur et à mesure des études, malheureusement encore timides sur le sujet. Ainsi, en juin dernier, l’addiction aux jeux vidéo a été reconnue comme une maladie à part entière par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Voici une liste, non exhaustive, des risques potentiels en cas de consommation abusive  : Retard de langage  : une trop grande exposition aux tablettes et aux smartphones entraînerait chez les enfants des retards dans l’apprentissage du langage (1). Certains enfants arriveraient ainsi en CP avec à peine 500 mots de vocabulaire… Impact sur le sommeil  : les enfants – et notamment les tout-petits (de 6 à 36 mois) – exposés aux écrans en fin de journée auraient une durée de sommeil plus courte (2), notamment en raison de la lumière des écrans qui trouble la sécrétion de la mélatonine et retarde l’endormissement. 52 Dossier « LES ENFants & les écrans » Impact sur le comportement  : de nombreux médecins et scientifiques mettent en relation l’abus d’écrans et un déficit de l’attention et de la concentration, une augmentation de l’agressivité ainsi qu’une diminution de l’aptitude à se calmer. Impact sur l’apprentissage de l’écriture  : l’utilisation abusive des écrans tactiles impacterait le développement de certains muscles des doigts, indispensables à la tenue d’un crayon (3). Risque accru de surpoids, d’obésité (4) et de diabète de type 2 (5)  : une trop grande exposition aux écrans diminue le temps que les enfants passent à bouger au quotidien, or se dépenser physiquement est essentiel pour leur santé.
La vie de parents Qu’est-ce qui pousse de plus en plus de parents à laisser leurs enfants passer de nombreuses heures sur les écrans, et ce dès leur plus jeune âge ? Le font-ils pour stimuler leur éveil, développer leurs capacités cérébrales ou encore les préparer à un avenir professionnel où l’écran a une place prépondérante ? Oui, en partie – nombre de parents pensent que, grâce à la pléthore d’applis dites ludoéducatives, leurs enfants apprendront de nombreuses choses –, mais il ne faut pas négliger les difficultés auxquelles sont confrontés certains milieux sociaux très démunis (environnement pénible, souffrance au travail, problèmes financiers, familles monoparentales…), ni le quotidien des familles de milieux aisés, où les parents, happés par leur travail, sont peu à la maison. « Nounou » gratuite, efficace et à disposition, l’écran est alors bien pratique pour occuper les enfants. Moments de transition Autre phénomène  : la place de plus en plus prépondérante des écrans lors des moments de transition. Dans les salles d’attente, les transports, chez le coiffeur… les adultes ont souvent le réflexe de donner leur smartphone aux enfants pour qu’ils se tiennent tranquilles. Anodin ? Pas tant que cela, car remplir ces « entre-deux » du quotidien, c’est rater l’occasion de moments d’échange et d’apprendre à nos enfants la capacité à patienter. Qualité qui se fait de plus en plus rare dans notre société du zapping… Parents de la Silicon Valley Selon un article paru dans le New York Times en 2014, SteveJobs limitait le temps passé de ses enfants devant les écrans. Le journaliste Nick Bilton, qui avait recueilli en 2010 cette confidence du patron d’Apple, avait alors interrogé d’autres big boss de la Silicon Valley. Tous lui avaient alors confié ne pas autoriser les écrans dans la chambre de leurs enfants et, pour certains, ne pas leur donner de smartphone avant l’âge de 14 ans… Pourquoi les écrans fascinent-ils autant nos enfants ? Parce qu’ils répondent à une dimension essentielle à tous les êtres humains en développement  : la distraction et, pour les écrans tactiles, le besoin d’interaction, et ce, sans le moindre effort. Réagissant immédiatement au toucher, ils offrent une gratification instantanée à l’enfant, qui va alors répéter l’opération. 53 Dossier « LES ENFants & les écrans » Sites www.alertecran.org www.surexpositionecrans.org lebonusagedesecrans.fr (1) Pendant 4 ans, des chercheurs de l’Université de Toronto ont suivi près de 900 binômes parentenfant (âgés de 6 mois à 2 ans). Ils ont constaté un risque accru de 49% de retard de la parole pour chaque période de 30 min de temps passé devant les écrans par jour ; www.sciencedaily.com/relea ses/2017/05/170504083141.htm. (2) Étude publiée dans la revue scientifique « Nature », en mai 2017 ; www.nature.com/articles/srep46104. (3) « The Guardian », article du 25/02/2018. (4) Une étude des chercheurs de Harvard, publiée en mars 2017, a montré que 20% des adolescents passaient plus de 5h par jour sur les écrans et que cette surexposition était associée non seulement à un risque élevé de manque de sommeil et d’activité physique, mais surtout à une augmentation de 43% du risque d’obésité. Étude publiée dans la revue médicale « The Journal of Pediatrics », en mars 2017, vol. 182,pp. 144-149. (5) Les conclusions d’une étude des chercheurs des Universités de Londres et de Glasgow ont montré que les enfants qui restent plus de 3h par jour devant des écrans développent plus de graisse corporelle et une résistance à l’insuline par rapport à ceux qui les consultent 1h ou moins par jour.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 1Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 2-3Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 4-5Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 6-7Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 8-9Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 10-11Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 12-13Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 14-15Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 16-17Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 18-19Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 20-21Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 22-23Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 24-25Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 26-27Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 28-29Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 30-31Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 32-33Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 34-35Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 36-37Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 38-39Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 40-41Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 42-43Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 44-45Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 46-47Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 48-49Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 50-51Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 52-53Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 54-55Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 56-57Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 58-59Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 60-61Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 62-63Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 64-65Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 66-67Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 68-69Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 70-71Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 72-73Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 74-75Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 76-77Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 78-79Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 80-81Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 82-83Bubble mag numéro 49 sep/oct/nov 2018 Page 84