Bubble mag n°48 jun/jui/aoû 2018
Bubble mag n°48 jun/jui/aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°48 de jun/jui/aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 28,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'art d'être grand-parent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
LE MÉTIER DE GRANDS-PARENTS Si l'on parle (à outrance parfois !) du rôle des parents, peu de livres et d'articles sont consacrés à celui de grand-parent, comme si ce « métier » allait de soi. Pourtant, le devenir est beaucoup plus subtil que de se transformer en parfait.e. mamie ou papi gâteau… Être un grandparent aidant et aimant est un art subtil, et parfois difficile, qui demande une grande intelligence de cœur. ANNE-LAURE TROUBLÉ ARRIVER À LÂCHER PRISE « Alors que depuis la naissance de nos enfants nous avons appris à être des parents […], nous voici d’un coup relégués, tributaires des décisions prises par nos propres enfants et, par conséquent, de leur façon de vivre », explique la gynécologue Danièle Flaumenbaum dans son livre émouvant Les Passeuses d’histoires. Une passe d’armes qui, même si elle est dans l’ordre des choses, n’est pas toujours simple à gérer pour les nouveaux grands-parents. L’intelligence du cœur et le lâcher-prise sont alors essentiels, car il s’agit au final « d’accepter fondamentalement leurs façons de faire, de les accepter sincèrement et avec la plus grande tolérance », souligne Danièle Flaumenbaum. Un exercice d’autant plus difficile que ce passage du statut de parent à grand-parent n’est pas chose aisée  : un beau jour on passe de l’autre côté, on devient « mamie » ou « papi ». Sans crier gare, la vieillesse s’incarne, et les parents, tout préoccupés par la naissance de leur enfant, ont rarement conscience de cette crise que traversent leurs propres parents. 50 DOSSIER « GRANDS-PARENTS 50 » TROUVER LA BONNE DISTANCE La naissance du 1er petit-enfant est un moment crucial  : il modifie irrémédiablement les rôles de chacun tout en esquissant les premiers modes de rapports entre parents et grands-parents. Un moment particulièrement délicat pour la grandmère maternelle, très souvent appelée à la rescousse par sa fille. Comme le soulignent Étienne Choppy, psychanalyste et plusieurs fois grand-père, et Hélène Lotthé-Covo, agrégée de lettres et enseignante en littérature, dans leur essai Petit manuel à l’usage des grands-parents qui prennent leur rôle à cœur  : « Si la jeune mère n’a aucune expérience, la grand-mère peut être tentée, au lieu de l’aider, de vouloir s’occuper entièrement du bébé. Elle empêche du coup sa fille d’apprendre à se débrouiller seule et cède à la tentation de jouer à la poupée. » Un écueil à éviter si l’on ne veut pas se voir réexpédiée dans ses pénates par une jeune maman vexée ! À l’inverse, le rôle des grands-parents n’est pas non plus de disparaître et de laisser les nouveaux parents gérer seuls ce minicataclysme, mais plutôt d’apporter « la bonne aide […] qui consiste à décharger la jeune mère de toutes les autres tâches pour qu’elle puisse se consacrer au bébé », expliquent Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo « ou de se montrer disponibles si les parents leur demandent de prendre le relais le temps d’une nuit ou de quelques heures dans la journée. »
ACCEPTER LES NOUVELLES RÈGLES Pas facile de tenir sa langue quand les grands-parents ont devant eux un enfant qui n’en fait qu’à sa tête ou l’un des parents, submergé, qui s’emporte outre mesure. Et pourtant, Maryse Vaillant, psychologue et auteure de Au bonheur des grandsmères (aujourd’hui disparue), était catégorique  : « Les grands-parents doivent apprendre à se taire, à ne surtout pas dire " je te l’avais bien dit ". […] Le rôle d’une grand-mère est toujours second, voire secondaire. Et la moindre des décences, en tant que grands-parents, c’est de tenir compte des codes éducatifs fixés par les parents. » Seule exception qui fait l’unanimité  : les séjours chez les grands-parents. On ne saurait exiger qu’ils modifient totalement leurs façons de faire. D’autant plus que ces différences dans la manière d’éduquer les enfants, qu’elles soient plus laxistes ou au contraire plus fermes (ce qui est plus rare !) , sont loin de perturber les petits-enfants, qui les adoptent presque « intuitivement », comme l’ont observé Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo. « Les enfants savent que ce n’est pas partout ni toujours pareil et ils sont capables de faire la part des choses ». De plus, des enfants confrontés à plusieurs types de fonctionnement ont toutes les chances d’être mieux armés pour la vie et plus ouverts aux autres. Ainsi, pour Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo, « il est souhaitable que ces différences existent, si elles ne sont ni trop importantes, ni génératrices de conflits graves entre les adultes ». DANIÈLE FLAUMENBAUM LES PASSEUSES D'HISTOIRES À lire « Les Passeuses d'histoires », de Danièle Flaumenbaum, éditions Payot, 9,90 € . « Petit manuel à l'usage des grandsparents qui prennent leur rôle à cœur », d’Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo, éd. Albin Michel, 16,20 € . DEVENIR DES PASSEURS D’HISTOIRES… Témoins du temps passé, mémoire des anecdotes et histoires de famille, dépositaires des photos des aïeuls, parfois vivant encore dans la maison de famille… les grands-parents détiennent aux yeux de leurs petits-enfants un savoir entre mystère et sagesse. « Souvent dernier échelon visible de la chaîne des générations, les grands-parents en sont la mémoire. Ils savent dire qui est sur cette vieille photo et, à cette occasion, vont pouvoir raconter l’histoire, parler de la maison derrière les personnages et rappeler le nom du chien », écrivent Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo. Ils sont également les témoins de la grande Histoire, celle de leur époque, celle vécue par leurs propres parents et grands-parents. L’histoire du XX e siècle, de ses deux guerres, de l’émancipation des femmes, de la révolution technologique, de l’époque sans portable – « Oui, oui, ce truc bizarre avec un cadran qui tourne, c’est bien un téléphone ! » Ces « figures » du souvenir sont enfin des « fabriques » à souvenirs lors de ces folles journées d’été chez les grands-parents avec tous les cousins, ces raids chocolatés organisés dans le jardin de Mamie les jours de Pâques, ces fêtes de fin d’année tous rassemblés et les générations mélangées… Racines des origines, mais aussi derniers remparts avant l’oubli, les grands-parents sont des « symboles incarnés ». QUESTIONB DE PARENT ur:r.27P-Clo Petit manuel à l'usage des grands-parents qui pren.-nt kurrde 51 DOSSIER « GRANDS-PARENTS » PRENDRE LE TEMPS Lorsque l’on est grand-parent, les années à jongler entre travail et enfants sont derrière soi  : exit les doubles journées, exit la charge mentale quotidienne… C’est alors l’occasion, avec ses petits-enfants, de « prendre le temps ». Ce que l’on « n’a pas toujours pu faire […] avec ses propres enfants », soulignent Étienne Choppy et Hélène Lotthé-Covo. À savoir  : les observer, les écouter, bricoler, jouer avec eux, leur lire des histoires… « Quand je suis avec mes petits-enfants, je ne fais que cela ! Je m’assois par terre avec eux, je joue avec eux, etc. Quand ma fille s’assoit par terre, elle se relève presque immédiatement, car elle a mille choses à faire », racontait la psychologue Maryse Vaillant dans une interview pour idkids.com. Un vrai cadeau dans notre monde à cent à l’heure. ÉLUCIDER LE TRANSGÉNÉRATIONNEL Aussi mystérieux que cela puisse paraître, un enfant peut souffrir d’événements qu’il n’a pas vécus lui-même mais qui peuvent remonter sur plusieurs générations. Comme l’explique Danièle Flaumenbaum, cacher à son enfant ou petit-enfant la vérité de son histoire familiale « sous prétexte de ne pas (le) blesser […] ou parce qu’on a toujours honte, est une erreur ». Et ce, « non pas au nom de la vérité et du refus moral du mensonge », mais parce que ce que l’on tait, ces traumatismes du passé (enfant illégitime, mort violente d’un aïeul, double vie, père inconnu, prison…) passés sous silence parce que trop douloureux ou honteux se transmettent malgré tout, d’inconscient à inconscient. L’enfant « sait sans savoir », il « sent que quelque chose cloche, qu’il y a de l’incohérence », il ressent les silences, les regards muets. Lui dire la vérité, mettre des mots sur un secret de famille, « c’est lui donner une cohérence entre ce qu’on lui dit, ce qu’il entend et ce qu’il ressent ». Un dialogue essentiel si l’on veut éviter un jour que ces fantômes viennent le hanter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 1Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 2-3Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 4-5Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 6-7Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 8-9Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 10-11Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 12-13Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 14-15Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 16-17Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 18-19Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 20-21Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 22-23Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 24-25Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 26-27Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 28-29Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 30-31Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 32-33Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 34-35Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 36-37Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 38-39Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 40-41Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 42-43Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 44-45Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 46-47Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 48-49Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 50-51Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 52-53Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 54-55Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 56-57Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 58-59Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 60-61Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 62-63Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 64-65Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 66-67Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 68-69Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 70-71Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 72-73Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 74-75Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 76-77Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 78-79Bubble mag numéro 48 jun/jui/aoû 2018 Page 80