Bubble mag n°27 mar/avr/mai 2013
Bubble mag n°27 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Elbbub

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : vive le printemps !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Ecobulle par Anne-Laure Troublé crèches intergénérationnelles : utopie ou bonne idée ? ç Rapprocher les générations en faisant coexister crèches et maisons de retraite, voilà le pari de certains établissements qui osent croire aux vertus de la mixité intergénérationnelle. Un moyen de rompre l’isolement des personnes âgées. Et, pour les enfants, l’occasion de tisser des liens avec la génération de leurs grands-parents. Une (très) bonne idée, si l’on en croit les témoignages. « À Petits Pas », à Aspiran Genèse Au départ, il n’était question que d’un simple projet de maison de retraite. Puis, très vite, l’idée est venue à la Mutualité Française Hérault de construire également une crèche dans le même bâtiment. En 2008, c’est chose faite : crèche et maison de retraite ouvrent leurs portes ! Des lieux communs Chaque matin est l’occasion de se rencontrer : l’accès à la crèche se fait en traversant le hall d’accueil de la maison de retraite. Et tout au long de la journée, en un petit clin d’œil par la fenêtre, les personnes âgées ont vue sur la cour de récréation et même « directement sur l’arrivée du toboggan des grands ! », comme le souligne Marie-Jeanne Galtier, directrice de la crèche. Du sens Même si seulement une quinzaine de personnes âgées, sur les 63 que compte la résidence Gérard-Soulatges, participent vraiment aux activités, c’est l’ensemble des retraités qui redoute l’arrivée du mois d’août, avec la fermeture de la crèche… Et Marie-Jeanne de conclure : « Les enfants qui partent ne sont plus tout à fait les mêmes : ils ne sont plus indifférents aux personnes âgées. Rien que pour cela, tout notre projet vaut vraiment le coup. » Crèche À Petits Pas : 3, rue Saute-la-Paille, 34800 Aspiran. Tél. : 04 67 96 51 15. Courant 2013, forte de cette première expérience concluante, la Mutualité Française Hérault ouvrira une seconde crèche intergénérationnelle. Elle sera associée à une maison de retraite à Montpellier, dans le quartier Les Grisettes ; www.mutualite34.fr. Des activités ensemble Convaincue, Marie-Jeanne relate de son accent chantant les anecdotes qui ont parsemé la vie de la communauté depuis l’ouverture. Plusieurs fois par semaine, des « temps de rencontre », par paires, sont organisés autour d’activités diverses : pâtisserie, collage, peinture… et il n’est pas rare d’entendre un petit de 18 mois ou plus, appeler un résidant « papi Untel » ou « mamie Unetelle ». Certains binômes se transforment en une vraie relation. Comme pour cette petite fille qui a continué à voir sa « mamie de cœur » alors qu’elle avait quitté la crèche. Autre témoignage touchant : celui de ce retraité célibataire, quasiment mourant à son arrivée, qui a retrouvé une raison de vivre auprès des enfants… et qui passe son temps à les faire rire en faisant le clown ! Les règles 1 Volontariat. Aucune obligation de part et d’autre : chacun est libre de participer ou non aux activités intergénérationnelles, et l’on demande toujours aux enfants leur avis (même s’ils sont toujours pleins d’enthousiasme !). 2 Intimité. Des espaces communs, comme le hall d’accueil ou le jardin Sensoriel, mais aussi – très important – des lieux réservés, où chacun est chez soi, pour respecter l’intégrité de tout un chacun. 3 Aval des parents. Les projets intergénérationnels sont l’affaire de chacun : des enfants, des retraités, des professionnels d’encadrement, mais aussi des parents, qui participent par leur consentement et leur présence au projet. 24
Ecobulle « Rigolo Comme La Vie, Jardin des Orchidées », à Tourcoing Genèse Dès 1999, année de l’ouverture de la maison de retraite Les Orchidées, à Tourcoing (Nord), Monique Callens, directrice inspirée (et inspirante !), a dans l’idée de construire un jardin Sensoriel et une crèche intergénérationnelle accolés à l’établissement. Son rêve : démystifier la vieillesse et la sortir du ghetto dans lequel on l’enferme trop souvent. Pari tenu. En septembre 2012, le Jardin des Orchidées et ses 22 berceaux ouvre ses portes. Des lieux communs La crèche, tout comme la maison de retraite, donne sur le jardin Sensoriel. Une parenthèse végétale où se côtoient moutons à chevaucher (sculptures), fleurs sauvages, herbes aromatiques, balançoires, poissons rouges et perruches (il y a même une volière !). Un havre poétique, où 1 re et 3 e générations se croisent et se retrouvent. Du sens Regards échangés ou « volés » – comme ce retraité qui fait semblant de lire son journal mais qui n’a d’yeux que pour le petit garçon qui joue à côté de lui –, sourires, gestes d’affection… les enfants ne laissent jamais les personnes âgées indifférentes. Et vice versa. Des échanges parfois subtils, mais bien réels, qui transforment doucement (et parfois bruyamment !) la vie au quotidien. Bonnes surprises Voir les enfants de la crèche investir le jardin Sensoriel a donné l’idée aux familles des retraités de venir avec les petits-enfants, « trop souvent écartés des maisons de retraite, que l’on estime, à tort, trop funestes pour eux », souligne Monique Callens. Autre effet bénéfique de ce mélange des genres : les personnels d’encadrement des deux structures se sont découvert des professions communes, les unes accompagnant les enfants dans l’acquisition de l’autonomie, les autres se démenant pour que les personnes âgées la conservent le plus longtemps possible. Une similarité des rôles propice à l’échange. Crèche Rigolo Comme La Vie, Jardin des Orchidées : 75 bis, rue de la Cloche, 59200 Tourcoing. Tél. : 03 20 27 35 79 ; www.rigolocommelavie.org. Rigolo Comme La Vie La crèche Jardin des Orchidées est gérée par Rigolo Comme La Vie, qui compte à son actif 11 structures pour la petite enfance. L’association est particulièrement sensible au « Vivre et grandir ensemble ». Elle a en effet ouvert le multi-accueil Noémi, qui accueille également des enfants en situation de polyhandicap, à Roubaix, et, en mai 2012, une première crèche intergénérationnelle, à Rennes. D’autres devraient suivre… www.rigolocommelavie.org Des activités ensemble « Chaque semaine est l’occasion d’un événement en petits groupes », explique Amélie Demuyter, responsable de la crèche. Un déjeuner en commun à la maison de retraite (avec rehausseurs pour les plus jeunes), une sortie à la mer, un atelier cuisine à la crèche, une chorale un mercredi, un cours de bricolage… les plaisirs varient, et les participants aussi. « Certains retraités se sentent plus à l’aise de participer de manière indirecte, lors d’ateliers couture où se tricotent marionnettes à doigts et tabliers de cuisine », ajoute Amélie. Ailleurs Très confidentielles, les crèches intergénérationnelles sont encore des exceptions. Les dénicher n’est pas chose aisée. Le modèle, vertueux, serait pourtant à dupliquer. Voici quelques adresses à explorer. • À Lyon (69008), la crèche Les Coccinelles a été l’une des pionnières à rapprocher 3 e âge et nouvelle génération. Construite dans le même bâtiment que la maison de retraite Les Hibiscus, elle a ouvert ses portes il y a plus de 15 ans maintenant. • À Saint-Maur-des-Fossés (94100), la maison de retraite Résidence de l'Abbaye accueille depuis 10 ans une halte-garderie. • À La Chapelle-sur-Erdre (44240), le directeur de la maison de retraite du Ploreau (EHPAD) a ouvert, il y a 3 ans, une crèche multi-accueil dans le parc de la résidence. • Inaugurée en 2011, la crèche Les P’tits Matrus, à Saint-Étienne (42000), se trouve au rez-de-chaussée du foyer pour personnes âgées Les Hortensias. Dans d'anciens appartements de fonction, l'architecte a inventé tous les espaces nécessaires à l'accueil des bambins : zones de repos et de jeux, chambrées, salle de jeux d'eau... 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 1Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 2-3Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 4-5Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 6-7Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 8-9Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 10-11Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 12-13Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 14-15Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 16-17Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 18-19Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 20-21Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 22-23Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 24-25Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 26-27Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 28-29Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 30-31Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 32-33Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 34-35Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 36-37Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 38-39Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 40-41Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 42-43Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 44-45Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 46-47Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 48-49Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 50-51Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 52-53Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 54-55Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 56-57Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 58-59Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 60-61Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 62-63Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 64-65Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 66-67Bubble mag numéro 27 mar/avr/mai 2013 Page 68