Aviation Civile n°389 jan/fév/mar 2020
Aviation Civile n°389 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°389 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Babel

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : le drone prépare sa révolution industrielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
• #389 • Janvier 2020 34 DÉCOUVERTE © Axel Ruhomaully. 2019 découverte Photos : Musée de l’Air et de l’Espace – Grande Galerie de l’aérogare historique du Bourget, aile nord. Musée de l’Air et de l’Espace Un centenaire en pleine croissance Le musée de l’Air et de l’Espace de Paris-Le Bourget fête ses 100 ans d’existence. Sous la tutelle du ministère des Armées, il perpétue la mémoire de l’histoire aéronautique et spatiale. - Par Germain Chambost ’est à Albert Caquot, chef du service C technique au ministère de la Guerre, que l’on doit l’idée d’un musée de l’Aéronautique, au lendemain de la Grande Guerre. Non pas pour célébrer la brève histoire de l’aviation mais pour entrevoir ses promesses d’avenir. Cette initiative fait d’Albert Caquot un visionnaire. Dès 1919, les premiers éléments des collections furent rassemblés dans des hangars à Issy-les-Moulineaux, puis à Chalais- Meudon, où le musée de l’Air, à la tête d’une riche collection d’équipements d’aérostation, d’avions et de moteurs ayant survécu à la guerre de 1914-1918, est inauguré en 1921. Les hangars de Chalais-Meudon seront ouverts au public jusqu’en 1981, excepté entre 1939 et 1960. DIRECTION LE BOURGET En 1973, la décision est prise de regrouper les collections au Bourget. Un premier hall ouvre en 1975, suivi d’un nouveau tous les deux ans jusqu’en 1983. En 1987, la Grande Galerie, qui accueille les collections d’aéronefs dans l’ancienne aérogare, est inaugurée. Le musée ne cessera pas d’évoluer jusqu’au début des années 2010 : en 1996, un nouveau hall accueille le prototype du Concorde puis un autre aux couleurs d’Air France ; dans les années 2000, suivront le « hall 39-45 », celui de la voilure tournante en 2007 (centenaire de l’hélicoptère) ainsi que la Galerie des maquettes ; en 2010, le musée innove avec Planète Pilote, un espace ludique destiné aux 6-12 ans. En 2011, enfin, grâce à une subvention exceptionnelle de son ministère de tutelle, le musée entreprend de © Axel Ruhomaully. 2019
vastes travaux de rénovation de l’aérogare historique, monument classé. 2019, UNE GRANDE ANNÉE Année de célébration du centenaire du musée de l’Air et de l’Espace, 2019 s’est conclue avec la réouverture, en décembre, de la Grande Galerie rénovée, dans l’aérogare historique conçue par l’architecte Georges Labro, véritable pépite Art déco. Un nouveau parcours permet au visiteur d’admirer des avions originaux, mais aussi de nombreuses pièces qui n’étaient plus présentées depuis plusieurs années, dans une scénographie en trois dimensions. Le public y découvre quelques aéronefs parmi les plus emblématiques des débuts de l’aviation et de la Grande Guerre. Quelques mois plus tôt, le dimanche 29 septembre, sous la tutelle du ministère des Armées et la direction d’Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, directrice du musée, coorganisatrice de l’événement avec l’Aéroclub de France et sa présidente Catherine Maunoury, un meeting aérien exceptionnel avait été présenté au public. Le musée est également un lieu d’échanges entre les institutions militaires et civiles : « Au fil des ans, nous sommes passés de relations un peu formelles à des relations multiculturelles, souligne Ariane Gilotte, chef de la mission mémoire de l’aviation civile (DGAC). La DGAC est aujourd’hui représentée au sein du conseil d’administration et du conseil scientifique du musée. » Illustration de cette mutation : la nouvelle scénographie dédiée à la navigation aérienne dans la tour de contrôle. • Le musée de l’Air et de l’Espace, c’est… 25 000 m 2 D’ESPACES D’EXPOSITION COUVERTS + de 600 000 objets DE COLLECTION + de 400 aéronefs (DONT 120 EXPOSÉS AU PUBLIC) 11 halls D’EXPOSITION AU MOINS 200 000 VISITEURS PAR AN ; 300 000 LES ANNÉES DE SALON DU BOURGET © Charlotte Aleman 3 questions à Les collections se sont enrichies de manière continue » ANNE-CATHERINE ROBERT-HAUGLUSTAINE, DIRECTRICE DU MUSÉE DE L’AIR ET DE L’ESPACE Que retenir des cent années d’activité du musée de l’Air et de l’Espace ? S’il fallait retenir un seul fait, ce serait la décision prise en 1973 de regrouper progressivement les collections du musée sur l’aéroport du Bourget, l’un des sites les plus prestigieux de l’aventure aéronautique française et internationale. La mise en service de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle libérait de la place au Bourget. À partir de cette date, le musée a pu se développer régulièrement. Quelles sont ses spécificités par rapport aux autres musées aéronautiques français et étrangers ? La période couverte par les collections de notre musée de l’Air et de l’Espace remonte à l’aérostation, avant même les débuts de l’aviation, jusqu’aux périodes les plus récentes. Les collections se sont enrichies de manière continue. Alors que les aléas de l’Histoire ont pu entraîner des ruptures, des manques parfois importants dans certains musées étrangers… Comment envisagez-vous l’avenir du musée ? Très sereinement. Notre musée continuera de s’enrichir avec les compagnies aériennes, les constructeurs, les organismes aéronautiques, dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 (le site du Bourget, partie Parc des expositions, va accueillir le village des médias). L’entrée en service des nouvelles infrastructures terrestres de transport, dont le musée tirera partie, en facilitera l’accès. Je pense bien entendu aux projets de la société du Grand Paris, et à la gare Aéroport Le Bourget - Musée de l’Air et de l’Espace de la nouvelle ligne 17. • #389 • Janvier 2020 35 DÉCOUVERTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :