Automobiles Sportives n°2 jan/fév 2015
Automobiles Sportives n°2 jan/fév 2015
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°2 de jan/fév 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 126 Mo

  • Dans ce numéro : essais... Ferrari F12 NART/F60 America.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
La sonorité du moteur est très plaisante et elle l’est encore davantage avec le bouton Sport qui ouvre le système d’échappement et qui affûte les passages de rapports. La tenue de route de la Ghibli est tout simplement fantastique ! fectible sur certains points, laissant notamment apparaître quelques rossignols pouvant perturber la quiétude des passagers sur chaussée ondulée. ON A LA FAMILLE QU’ON PEUT, PAS QU’ON VEUT… Il y a toutefois quelques bémols. Le grand écran à DEL dans la console du centre est muni du même système de navigation par satellite Garmin que l’on retrouve dans une Fiat de 15 000 € … De plus, les garnitures en plastique noir mat qui l’entourent sont de piètre qualité par rapport au reste de la voiture. À l’arrière, l’espace pour les jambes est étroit. C’est un défaut fréquent des véhicules de cette catégorie. Toutefois, dans la Ghibli, le dégagement pour la tête est mieux que dans la plupart des véhicules. Sensiblement raccourcie par rapport à la Quattroporte, la Ghibli offre néanmoins toujours une habitabilité suffisante pour accueillir confortablement 4 occupants de 1,80 mètre lorsque le besoin s'en fait sentir. Si la position de conduite est en tout point parfaite comme dans la Quattroporte, les sièges en cuir auraient, à notre avis, pu bénéficier d'un léger surcroît de maintien latéral compte tenu de la vocation plus dynamique de la Ghibli. 50/AUTOMOBILES SPORTIVES AU VOLANT Les metteurs au point de la Ghibli ont été priés de tirer parti des relatives compacité et légèreté du modèle par rapport à une Quattroporte pour en faire une référence en termes d'agrément de conduite. Sur le terrain, cela donne des déclarations du type « nous n'avons jamais rencontré de sous-virage sur la boucle d'essai de la présentation », répétées à l'envi par les ingénieurs de développement du modèle ou les « collaudatori » (essayeurs) de luxe que Maserati sollicite pour le lancement de ces nouveaux modèles, tels Ivan Capelli, ex pilote de F1 Ferrari, ou Alex Fiorio, ex pilote de rallye Lancia. Si vous conduisez la Ghibli pour la première fois, vous remarquerez sa forte puissance, son roulement ferme, mais agréable et probablement plus de jeu dans la direction que nécessaire. En toute honnêteté, au premier abord, la Ghibli ne semble pas si extraordinaire, mais lorsque vous vous trouverez sur une route sinueuse peu achalandée, permettez-vous de la solliciter un peu. C’est à ce moment que le véhicule s’imposera. De fait, la Ghibli surprend par son agilité dès les premiers virages. À tel point qu'il faut un certain temps d'accoutumance pour s'habituer à la réponse de direction plutôt vive de la version V6 de 330 ch (68 500 euros) avec laquelle nous avons commencé cet essai. Atténué en position sport de l'amortissement piloté, ce phénomène n'en devient jamais problématique pour autant et peut même être exploité à bon escient par un conducteur expérimenté pour faciliter l'inscription de la Ghibli en virage serré. Disponible, musical malgré ses turbocompresseurs, ce nouveau moteur V6 est une vraie réussite en termes d'agrément. Certes, la version S de 410 ch (81 200 euros) est encore plus performante, tout en se montrant plutôt plus facile d'accès dans la version Q4 (84 150 euros) à 4 roues motrices que nous avons aussi brièvement pu prendre en main. EXTRAORDINAIRE ! La tenue de route est tout simplement fantastique. Le léger flottement au centre de la direction semble disparaitre et l’adhérence pneumatique est excellente. Contrairement à de nombreuses voitures à traction intégrale, il n’y a pratiquement aucun sous-virage dans les virages serrés. Le train avant a du mordant et la voiture s’inscrit parfaitement dans les virages. Bien entendu, le système à quatre roues motrices sera utile par temps pluvieux ou enneigé. C’est d’ailleurs ce qui en fera un véhicule pratique toute l’année. La Ghibli n’est pas dotée des plus récents systèmes d’aide au pilotage que l’on retrouve dans la plupart des véhicules de sa catégorie. Toutefois, puisque la Ghibli est conçue pour plaire aux amateurs de conduite, je salue ces omissio
CONCLUSION L'autre bonne surprise provient de la Ghibli diesel qui constitue la vraie version d'entrée de gamme (66 500 euros) et de conquête pour Maserati en Europe. Si les claquements caractéristiques de ce type de mécanique restent nettement perceptibles au démarrage, en particulier à froid, les générateurs de son que les acousticiens maison ont positionné à proximité des sorties d'échappement de la Ghibli Diesel font des miracles dès que le conducteur caresse l'accélérateur. En particulier, s'il a enclenché la position sport de la gestion moteur/boîte. À l'oreille, on se croirait alors un peu dans une Corvette des 24 Heures du Mans. D'autant que si les envolées lyriques du V6 VM s'interrompent avant 5 000 tr/min, ses 600 Nm sont disponibles dès les plus bas régimes et bien secondés par une boîte automatique 8 rapports très réussie (levier dans le bon sens) et s'avèrent suffisants pour se faire plaisir sur route sinueuse. Étonnant. En somme, la Ghibli est magnifique et rapide, et elle offre une excellente tenue de route, mais le client type de ce segment ne ESSAI/Made in USA la poussera probablement jamais suffisamment à fond pour découvrir toutes ses capacités. Peu importe, la Ghibli est une voiture manifestement différente, véritablement exotique et attrayante qui fera certainement tourner les têtes. Et elle est pratique pour la conduite quotidienne. Bien sûr, outre ce penchant surprenant pour le virolet, la Ghibli n'en oublie pas sa vocation première de grande routière. Un contexte dans lequel son amortissement piloté permet de préserver un bon niveau de confort même sur mauvais revêtement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 1Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 2-3Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 4-5Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 6-7Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 8-9Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 10-11Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 12-13Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 14-15Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 16-17Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 18-19Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 20-21Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 22-23Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 24-25Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 26-27Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 28-29Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 30-31Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 32-33Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 34-35Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 36-37Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 38-39Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 40-41Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 42-43Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 44-45Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 46-47Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 48-49Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 50-51Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 52-53Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 54-55Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 56-57Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 58-59Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 60-61Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 62-63Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 64-65Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 66-67Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 68-69Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 70-71Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 72-73Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 74-75Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 76-77Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 78-79Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 80-81Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 82-83Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 84-85Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 86-87Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 88-89Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 90-91Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 92-93Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 94-95Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 96-97Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 98-99Automobiles Sportives numéro 2 jan/fév 2015 Page 100