Automobiles Sportives n°1 nov/déc 2014
Automobiles Sportives n°1 nov/déc 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 48,5 Mo

  • Dans ce numéro : sélection... onze meilleures sportives à moins de 30 000 euros.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
ESSAI/Made in France La qualité de la finition de la RCZ-R est en net progrès ! Mais on reste encore loin des standards des Allemandes ou des voitures anglaises, passées maître dans cet art de conjuguer avec bonheur, sportivité et qualité de finition. malgré tout, il faut saluer l’effort et nous ne manquons pas de le faire. LA FINITION EST-ELLE À LA HAUTEUR ? Pourquoi le nier, les Français ont toujours avoué une guerre de retard sur les Allemands au niveau de la finition. Sur la RCZ-R, les efforts de présentation sont évidents : cuir noir surpiqué en rouge sur le tableau de bord et les contre-portes, pommeau de levier de vitesse en aluminium (brûlant en été, gelant en hiver), petite plaquette spécifique… Tout cela respire le luxe et le sport, mais si l’on se penche sur certains détails, le constat se dégrade : plastiques durs et vis apparentes sur le bas du tableau de bord, système multimédia vieillot, console centrale assez cheap… En plus d’être parfaitement esthétiques, ils ont l’avantage de corriger l’un des défauts de la RCZ-R : sa position de conduite. Les réglages un peu plus étendus permettent en effet de mettre fin à cette désagréable sensation d’être assis haut dans une voiture basse. Ils assurent également un maintien excellent, 38/AUTOMOBILES SPORTIVES sans pour autant se montrer inconfortables ou difficiles d’accès. Pour le reste, la planche de bord se distingue par son revêtement en cuir synthétique et ses surpiqures rouges. La finition apparaît correcte, même si la qualité des plastiques et des assemblages n’atteint pas ce que l’on trouve à bord d’une Audi TTS, la concurrente la plus directe de la RCZ-R. La RCZ-R est un vrai coupé sport dans lequel il convient de descendre pour s'installer. La position de conduite y est en tout point parfaite, grâce notamment à la généreuse amplitude de réglage en profondeur de la colonne de direction. Développés en partenariat par Peugeot et Magna, les sièges spécifiques tendus de cuir et d'alcantara proposent un excellent maintien latéral, ce qui n'a rien d'accessoire s'agissant d'une automobile aussi performante. Pour le reste, la RCZ-R ne se distingue vraiment d'une version 200 ch que par son pommeau de levier en aluminium massif, emprunté à la 208 GTI et dont l'inertie permettrait de passer les verrouillages de la synchronisation plus rapidement. Le reste est d'ordre cosmétique, comme cette plaque d'aluminium portant un R rouge sur la console centrale et les surpiqûres de la même couleur sur le volant et la planche de bord. 4,6 SECONDES Côté transmission, Porsche laisse le choix entre une boîte manuelle à 6 rapports et, contre monnaie sonnante et trébuchante, une unité automatique PDK à double embrayage et 7 rapports. Dans ce dernier cas, les performances sont assez énergiques : 4,6 secondes pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 283 km/h. Pour l’anecdote, signalons aussi que c’est avec cette boîte que le Cayman consomme le moins : officiellement 8,2 l/100 km contre 9 l/100 km. Alors, toujours une Porsche de petit joueur, le Cayman ? Sur la route, la boîte PDK de notre exemplaire est un exemple de douceur, d’efficacité et de rapidité. Difficile de faire mieux : sou-
ple en usage urbain, elle devient féroce en utilisation sportive où chaque action sur les palettes est traitée instantanément. Seuls griefs : un étagement assez long qui lisse les accélérations et un levier au mode manuel fonctionnant dans le sens inverse (il faut tirer pour rétrograder). LE TIROIR À OPTIONS Avec quelques petites révisions esthétiques et un moteur subtilement plus puissant, difficile de justifier les 10 000 € d’écart face à une Cayman S… Voilà pourquoi Porsche a ouvert en grand le catalogue d’options et relève la dotation de série de son reptile : suspensions adaptatives PASM, pack Sport Chrono, jantes « Carrera S » de 20 pouces, sièges sport et intérieur cuir et Alcantara sont de série. C’EST BEAU ET PROPRE Certes, l’ambiance dans l’habitacle, plutôt sombre, n’évoque pas vraiment la grosse plaisanterie. Mais la voix métallique du moteur et le comportement routier donnent le vertige : époustouflant d’efficacité, le Cayman GTS se manie du bout des doigts. Equipé de bonnes chaussures, il se rue vers la corde d’un virage à la suite d’un freinage indestructible, pour en ressortir promptement grâce à une motricité sans faille (sec). La direction est un bonheur de réversibilité et de précision. Mais plus encore que ce grip phénoménal, on raffole de son amortissement : en mode normal, il efface les ornières pour stabiliser la bête et, surtout, éviter tout mauvais traitement de vos vertèbres. C’est dingue, mais c’est étonnement confortable ! En mode Sport (ou Sport +), le tout est raffermi, mais sans atteindre des sommets d’inconfort. Avec ces godasses de 20 pouces, c’est un exploit… BUDGET Un Cayman GTS sans option vous reviendra à 75 548 €. Rajoutez quelques babioles et vous dépasserez les 90 000 € … Une zone de prix équivalente à celle de la Jaguar F-Type V6 S ! Bref, du joli monde et entre les deux, honnêtement, c’est surtout une affaire de coup de cœur… Toujours est-il que le supplément, face à une Cayman S, déjà pas donné, est vraiment costaud ! D’autant que l’on relève toujours quelques mesquineries sur l’équipement de série et que le prix des options donne vite le vertige… La consommation, heureusement, est un sujet d’étonnement. Tout en profitant de temps à autre de son formidable potentiel, mais en roulant en souplesse le reste du temps, le Cayman GTS nous aura gratifiés d’une consommation moyenne de 10,9 l/100 km. Beau ! Dans l’habitacle, la principale nouveauté réside dans les sièges sport revêtus de cuir et d’Alcantara. AUTOMOBILES SPORTIVES/39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 1Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 2-3Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 4-5Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 6-7Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 8-9Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 10-11Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 12-13Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 14-15Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 16-17Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 18-19Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 20-21Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 22-23Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 24-25Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 26-27Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 28-29Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 30-31Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 32-33Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 34-35Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 36-37Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 38-39Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 40-41Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 42-43Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 44-45Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 46-47Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 48-49Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 50-51Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 52-53Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 54-55Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 56-57Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 58-59Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 60-61Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 62-63Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 64-65Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 66-67Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 68-69Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 70-71Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 72-73Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 74-75Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 76-77Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 78-79Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 80-81Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 82-83Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 84-85Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 86-87Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 88-89Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 90-91Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 92-93Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 94-95Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 96-97Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 98-99Automobiles Sportives numéro 1 nov/déc 2014 Page 100