Arte Magazine n°52 19 déc 2015
Arte Magazine n°52 19 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°52 de 19 déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : jours de fêtes...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
web Les Internets sans frontières Blogueurs, activistes, artistes  : ils sont tous sur Tous les Internets ! Une fois par semaine, à partir du 25 novembre, le nouveau magazine web d’ARTE part à la rencontre de ceux qui utilisent le Net de manière originale. Parfois drôle, toujours instructif, souvent inattendu. Savez-vous ce qu’il se passe sur Internet à Cuba, en Russie ou encore en Jordanie ? Si chacun se rend quotidiennement sur le web ou presque, notre navigation reste cependant balisée  : elle se limite souvent à nos sites favoris. En mettant du pluriel dans le Net, Julien Le Bot et Julien Goetz, les deux concepteurs de Tous les internets, explorent la diversité du réseau mondial pour extraire les multiples façons dont les internautes du monde entier se l’approprient. Ainsi, dans la version bêta du site, mise en ligne en mai dernier, le ton était donné  : la blogueuse iranienne Reihane Taravati y expliquait comment ses amis et elle avaient été arrêtés, « coupables » d’avoir tourné sur les toits, sans foulard ni autorisation, un remix vidéo du clip « Happy », le tube de Pharrell Williams... À partir du 25 novembre, grâce au développement technique réalisé par ARTE Studio, les fans de la première heure pourront retrouver Tous les internets sur ordinateur comme sur smartphone. Dans cette nouvelle mouture du webmagazine, Julien Le Bot a accru son expertise de vigie du web pour dénicher les initiatives les plus récentes lancées avec les technologies connectées. Chaque semaine, l’équipe éditoriale propose une interview d’environ cinq minutes avec un activiste, installé à l’un des quatre coins de la planète. Du fact-checking sur les déclarations de la classe politique russe à la géolocalisation des villages palestiniens disparus, grâce à l’application israélienne iNakba, en passant par les éclats de rire du Al-Basheer show, du nom d’un humoriste irakien qui tourne en dérision les atrocités de Daech sur sa chaîne Youtube, le site fonctionne comme un « Courrier international du web ». Des contenus additionnels sont également proposés tout au long de l’entretien, sous forme de pop-ups, et apportent des précisions ou d’éventuelles rectifications aux propos tenus. En marge de cette rencontre hebdomadaire, le webmagazine alimente aussi une veille sur l’actualité du Net. Flanquées du mot-dièse #VuSurLesInternets, ces informations permettent de rassembler la communauté des fans sur Twitter et d’élargir notre vision d’un web à la fois local et global. Tous les Internets Webmagazine hebdomadaire (5mn environ), conçu et réalisé par Julien Le Bot et Julien Goetz Coproduction  : ARTE France, Premières Lignes Production En partenariat avec Roe89 10 N°52 – semaine du 19 au 25 décembre 2015 – ARTE Magazine arec'V\pl 0 arts INF « y’a deux écoles » Chaque matin, Delphine emprunte le chemin de l’école publique où ses deux filles font partie des rares « Blanches » de leur classe. Pourquoi choisit-on le public ou le privé pour son enfant ? En interrogeant des parents de son quartier, des sociologues spécialistes de l’école et ses propres questionnements, Delphine Saltel (Journal d’une jeune prof) pose, en quatre épisodes d’environ douze minutes, les enjeux d’un débat brûlant. En écoute et podcast sur arteradio.com
getty images/2012 Pal Hansenie 11))} ») 1))1/))))i)li Ils sont sur ARTE Blur Plus nette encore que l’opposition entre TORies et travaillistes, ou entre Manchester et Liverpool, est la rivalité que l’Angleterre a connue, dans les années 1990, entre les pionniers de la britpop, Blur et Oasis. Le groupe mené par le chanteur Damon Albarna longtemps tenu la dragée haute aux terribles frères Gallagher. En revanche, le flou semble être le maître mot de la carrière du quatuor Blur, souvent parasitée par les parcours solo de ses membres, mais aussi par des changements de style permanents, des ruptures brutales suivies de retrouvailles. Il aura ainsi fallu attendre plus de dix ans pour déguster leur nouvel album, The magic whip, sorti en 2015. L’avenir de Blur continue donc de s’écrire dans le... brouillard. En hommage au nom du groupe (qui signifie « tache floue » en français) ? Blur en concert au Zénith de Paris, samedi 19 décembre à 0.15 N°52 – semaine du 19 au 25 décembre 2015 – ARTE Magazine Warner Music Philippe Quaisse/Pasco Mads Mikkelsen À tout juste 50 ans, le Danois aux yeux revolver en est déjà à sa troisième vie. La première fut celle d’un apprenti gymnaste, qui mit, au cours de la deuxième, ses qualités athlétiques au service de la danse, dans laquelle il excella pendant près d’une décennie. C’est à l’aube de ses 30 ans qu’il décide de jouer la comédie. Il décroche le rôle de la révélation dès son premier casting, avec Pusher, réalisé par celui qui deviendra son cinéaste fétiche, son compatriote Nicolas Winding Refn (Drive). Désormais, d’un personnage d’ennemi de James Bond (Casino Royale) à celui d’un bandit médiéval (Michael Kohlhaas) en passant par un pédophile présumé dans La chasse (Prix d’interprétation à Cannes), le cinéma bénéficie à son tour de sa silhouette féline et de sa souplesse virile. On devrait le voir dans un an dans Doctor Strange de Scott Derrickson, aux côtés de Benedict Cumberbatch. Royal affair, mardi 22 décembre à 20.55 Claire Foy Pur produit de la BBC, habituée des fresques historiques, comme Upstairs downstairs ou Crossbones, sur le pirate Barbe-Noire, cette diplômée de l’Oxford School of Drama tente ces dernières années de pousser les portes du cinéma. En attendant, elle continue de se mettre au service de Sa Majesté pour la télévision  : après Anne Boleyn dans la minisérie Wolf hall, carton d’audience en Grande-Bretagne, qu’ARTE diffusera en janvier prochain, elle sera la reine Élisabeth II dans la série de Peter Morgan The crown. La petite Dorrit, jeudi 24 décembre à 20.55 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :