Arte Magazine n°40 30 sep 2017
Arte Magazine n°40 30 sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de 30 sep 2017

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : le blues des blouses bleues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
dimanche 1er octobre ARTE MAG N°40. LE PROGRAMME DU 30 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2017 14 17.50 Réouverture de l’opéra de Berlin « Symphonie n°9 » de Beethoven Présenté par Annette Gerlach, un concert exceptionnel pour célébrer la réouverture de l’opéra Unter den Linden de Berlin. En 2010, l’opéra d’État Unter den Linden a fermé ses portes pour travaux de rénovation. À l’occasion de son 275 e anniversaire, la prestigieuse institution berlinoise est rouverte au public pour le plus grand bonheur des mélomanes. Enregistré le 30 septembre sur la Bebelplatz qui fait face à l’opéra, ce concert gratuit, intitulé Staatsoper für Alle, célèbre cette renaissance. Le Staatskapelle Berlin, sous la direction de Daniel Barenboim, y interprète la Neuvième symphonie de Beethoven et son célèbre Hymne à la joie. Concert (Allemagne, 2017, 1h25mn) En partenariat avec e Mardi 3 octobre à 23.10, ARTE diffuse en léger différé le spectacle d’inauguration de l’opéra, avec, au programme, les Scènes de Faust de Schumann. 20.05 360° GEO Le maté, l’élixir des Argentins Une découverte des secrets du maté, la boisson nationale argentine. Les Argentins ne conçoivent pas de vivre sans leur thé, le maté, la boisson nationale. Les jeunes comme les seniors s’identifient à son histoire. On en produit chaque année 250 000 tonnes dans des conditions difficiles, à partir des feuilles d’un arbre, le yerba mate, qui se récoltent souvent à la main. Aux quatre coins de l’Argentine mais aussi du Paraguay, conquis par cette boisson amère aux multiples bienfaits, l’équipe de 360° GEO part à la rencontre de ceux dont la vie est rythmée par le maté. Reportage de German Kral (Allemagne, 2017, 43mn) - Production  : Medienkontor GmBH GERMAN KRAL 20.55 Cinéma Gosford Park Par le prisme d’une partie de chasse qui tourne mal, le grand Altman offre une peinture jubilatoire du crépuscule de l’aristocratie britannique. ZESTWICK, LTD.-FILM COUNCIL-SANDCASTLE 5 PRODUCTIONS, INC Entrée récemment au service de lady Trentham, une vieille dame égoïste et terriblement snob, Mary se rend à sa première partie de chasse, organisée par sir William. La jeune bonne découvre, ébahie, le fonctionnement de cette demeure régie par le redoutable protocole de l’aristocratie anglaise. Mary partage la chambre d’Elsie, qui la guide amicalement dans cet univers hérissé de chausse-trappes. En coulisses, tractations, coucheries et cruautés battent leur plein. Trois intrus jettent le trouble dans ce microcosme régi par d’impitoyables rapports de classe  : une vedette hollywoodienne, un producteur de cinéma américain et l’agaçant domestique de celui-ci. CASTING ROYAL Avec sa partie de chasse, sa satire en miroir des maîtres et des domestiques et le meurtre qui va faire tomber les masques, la trame de Gosford Park évoque celle de La règle du jeu. Robert Altman reconnaissait d’ailleurs avoir été influencé par Jean Renoir. Les deux cinéastes situent leur scénario à la même époque, les années 1930, et décrivent un univers sur le point de disparaître. Malgré sa morgue et son décorum, l’aristocratie anglaise brille de ses derniers feux  : l’empire chavire et les nobles, aux abois, se font voler la vedette par les stars de cinéma. S’il faut choisir son camp, comme l’apprendra à ses dépens le désinvolte Henry, certains domestiques commencent à échapper à leur condition… Dans ce qui sera l’un de ses derniers films, Robert Altman donne toute la mesure de son talent  : d’un trait toujours mordant, mais avec jubilation et sans s’interdire le romanesque, il orchestre les émois d’une foule de personnages, à l’aide d’un casting royal et d’une direction d’acteurs impeccable, offrant à ce monde en perdition une flamboyante reconstitution. Du grand art. Meilleur scénario, Oscars 2002 Meilleur réalisateur, Golden Globes 2002 Film de Robert Altman (Royaume-Uni/Italie/États-Unis, 2001, 2h11mn, VF/VOSTF) - Scénario  : Julian Fellowes - Avec  : Maggie Smith (Constance Trentham), Kelly Macdonald (Mary Macreachran), Emily Watson (Elsie), Kristin Scott Thomas (Sylvia McCordle), Michael Gambon (William McCordle), Camilla Rutherford (Isobel McCordel), Helen Mirren (Mrs. Wilson), Clive Owen (Robert Parks) Production  : USA Films, Capitol Films, Film Council, Sandcastle 5, Chicagofilms, Medusa Film
FONDATION PIERRE BERGÉ - YVES SAINT LAURENT, PARIS l ! e s ffl IP/. I, e m" p., — 7 1-/41ei 1. 6 * REVUE P Roidriel re+q s d Cl,e ; 1/01- er.11.31 ee i 2,1 ; j'0 di I.1") - zizi 23.05 Fashion week-end Les dessins d’Yves Saint Laurent\a Yves Saint Laurent laisse derrière lui des milliers de dessins qui témoignent de son talent mais aussi de l’histoire de la mode. Un trésor caché, révélé par ce documentaire éblouissant. Rapide, nerveux, vivant, le coup de crayon d’Yves Saint Laurent est à l’origine des plus belles robes du monde. Pour la première fois, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent ouvre les portes de ses archives où sont entassés des milliers de dessins qui, à ce jour, sont toujours en cours d’inventaire. Sous nos yeux défilent des poupées en papier, une bande dessinée de la vilaine Lulu, des dessins érotiques secrets ou encore des collections emblématiques. La robe Mondrian, les « scandaleuses » inspirées par les années 1940, les variations sur le smoking ou l’avalanche multicolore des Ballets russes racontent une histoire de la mode. Cette véritable malle aux trésors permet de mieux comprendre l’univers du mythique couturier qui n’a cessé de se réinventer tout au long de sa carrière, en collaborant notamment pour le music-hallavec la flamboyante Zizi Jeanmaire, dont il invente la silhouette tout en plumes d’autruche. MILLE ET UNE ROBES Dans ce documentaire riche des souvenirs de Pierre Bergé, mais aussi d’anecdotes d’anciens collaborateurs du créateur, Loïc Prigent redonne littéralement vie à l’œuvre de Saint Laurent. Avec des sons d’archives, les croquis s’animent et nous plongent dans l’ambiance d’un défilé ou d’une séance d’essayage. Ils laissent également entrevoir une autre facette de l’artiste, celle d’un formidable dessinateur de mode, comme dans cette séquence chez Dior où il esquisse à la craie d’un geste vif et précis, avec une aisance folle, la silhouette d’une élégante. Lire page 9 Documentaire de Loïc Prigent (France, 2017, 59mn) Coproduction  : ARTE GEIE/RTBF, Bangumi, Deralf En partenariat avec GRAZIÀ 0.10 Fashion week-end Yves Saint Laurent Le dernier défilé Proches, collaborateurs et historiens reviennent sur le dernier défilé du grand couturier, entré dans la légende. DERALF/STORY BOX PRESS e r-. ïitil Le 7 janvier 2002, quarante ans jour pour jour après avoir créé sa propre maison de couture avec Pierre Bergé, Yves Saint Laurent annonce son départ lors d’une conférence de presse. Quinze jours plus tard, au Centre Pompidou, le couturier assiste au grand défilé rétrospectif de ses quarante ans de carrière, quarante ans de dialogue amoureux avec le corps des femmes. Un parterre de deux mille personnes voit marcher deux cents mannequins portant trois cents modèles, symboles d’une femme moderne qui traverse les décennies avec élégance et assurance. Ce jour-là, à côté de Jeanne Moreau, Paloma Picasso ou Lauren Bacall, chacune se reconnaît dans les vêtements qui apparaissent sur le podium, et qui ont marqué la mode et l’histoire des femmes. Les proches disent l’émotion, les spécialistes analysent cet alphabet de la mode qui défile sous nos yeux. Pierre Bergé, Audrey Marnay (photo) et M. Jean-Pierre, le chef d’atelier tailleur, Dominique Deroche, l’attachée de presse, et Pamela Golbin, historienne du musée des Arts décoratifs, se souviennent. Documentaire de Loïc Prigent (France, 2011, 43mn) Coproduction  : ARTE, Story Box Press (R. du 3/3/2013) À (re)découvrir en DVD chez ARTE Éditions, le documentaire Yves Saint Laurent, tout terriblement de Jérôme de Missolz. dimanche 1er octobre ARTE MAG N°40. LE PROGRAMME DU 30 SEPTEMBRE AU 6 OCTOBRE 2017 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :