Arte Magazine n°08 18 fév 2006
Arte Magazine n°08 18 fév 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°08 de 18 fév 2006

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Arte France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'Homme foulera-t-il bientôt le sol de la planète rouge ? Thema anticipe la prochaine aventure spatiale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
mardi 21/2 22.45 > 3.00 20.45>22.45 |THEMA L’Asie centrale, une poudrière très convoitée 21.30 Une mer toujours plus assoiffée Reportage d’Elke Windisch (Allemagne, 2005, 44mn) L’assèchement de la mer d’Aral, qui a déjà provoqué une catastrophe écologique, pourrait déstabiliser l’ensemble de la région en faisant de l’approvisionnement en eau un enjeu majeur. C’est en 1991, lorsque le rideau de fer s’est définitivement ouvert, que le monde a été alerté de l’ampleur du désastre écologique de la mer d’Aral. Il y a quarante ans, ce « joyau de turquoise tombé du ciel », comme le dit la légende, était, avec ses 60 000 km 2, l’une des plus grandes mers intérieures du monde. Les travaux d’irrigation mis en œuvre par les Soviétiques pour développer la monoculture du coton ont asséché les quatre cinquièmes de sa surface, aujourd’hui transformés 22.15 Les épines de la révolution des Tulipes Reportage de Marina Perekrestova (Allemagne, 2005, 29mn) 20 arte magazine n°8 du 18|2|06 au 24|2|06 en un désert de sel. Le reportage rappelle les faits et donne la parole aux habitants des trois pays concernés (Kazakhstan, Ouzbékistan et Kirghizistan), où la culture du coton reste la principale source de revenus. L’assèchement de la mer d’Aral pourrait aussi entraîner une crise géopolitique majeure. Au lieu de se cristalliser autour du gaz et du pétrole, le conflit à venir pourrait tourner autour de ce bien au moins aussi précieux que l’énergie : l’eau. Malgré l’élection d’un nouveau président après la « révolution des Tulipes », le calme est loin d’être revenu au Kirghizistan. Ce reportage sur la situation politique du pays est aussi l’occasion de découvrir ses magnifiques paysages. Le reportage s’ouvre sur la mort violente d’un homme politique, survenue pendant le tournage. Qui est à l’œuvre derrière les assassinats politiques, fréquents au Kirghizistan depuis la « révolution des Tulipes » ? Il ne fait pas de doute que les États-Unis et la Russie, qui ont tous deux des bases militaires aériennes dans le pays, agissent en sous-main. Et que la Chine, toute proche, est en train d’asseoir sa domination économique sur la région. Y a-t-il d’autres intérêts en jeu ? Marina Perekrestova a interrogé des personnes de tous horizons. Elle a parcouru aussi bien les contrées pauvres du Sud que le Nord au commerce florissant, sans oublier la région touristique du lac Issik Kul. Elle nous montre les magnifiques paysages montagneux de ce pays où passait autrefois la plus belle partie de la route de la soie. L’ensemble de la « Thema » est multidiffusé le 22 février à partir de 14.40. 22.45 |FICTION Les déracinés (2) Second épisode de la minisaga familiale de Jacques Renard, qui aborde un thème lié à la guerre d’Algérie et trop souvent oublié : l’intégration des pieds-noirs rapatriés en France. Téléfilm de Jacques Renard (France, 2001, 2x1h30mn) Scénario : Serge Lascar Avec : Georges Corraface (Franck), Luce Mouchel (Irène), Julia Maraval (Nicole), Kevin Fernandes (Pierre), Isaac Sharry (René), Julie Debazac (Jeannine), Alexis Loret (Alain), Jean Yanne (Rolliat) Image : Dominique Brabant Son : Philippe Lecoq Coproduction : ARTE France, France 3, Scarlett Production ARTE FRANCE (Rediffusion du 18 mai 2002)
Grâce au financement apporté par Maurice Rolliat, les frères Seban ont monté leur projet et peuvent enfin admirer les paillotes toutes neuves de leur club de vacances en bord de mer. Mais ce dernier attise la colère des défenseurs de la culture corse, qui redoutent que l’île de Beauté connaisse un sort semblable à celui de la Côte d’Azur. Un incendie criminel ravage les paillotes et manque de tuer René Seban, et le conflit dégénère avec la riposte armée de l’OAS. Face au danger, les frères Seban ne sont pas d’accord : l’un penche pour l’abandon du projet, l’autre veut le poursuivre coûte que coûte sans se laisser intimider. Leur rivalité fraternelle s’en trouve ravivée. Franck, l’aîné, est soupçonné par les autorités de collaborer avec l’OAS. Et Maurice Rolliat n’entend pas avoir investi son argent en vain. Attaqué sur tous les fronts, le chef de famille semble dans une impasse… Le premier épisode des Déracinés est diffusé le mardi 14 février à 22.45. Éclats de voix, éclats de rire La seconde partie des Déracinés est plus tumultueuse que la première et pousse les personnages dans leurs retranchements. La Corse favorise maladroitement l’intégration des rapatriés d’Algérie, les exposant à l’hostilité d’une population qui les perçoit comme des envahisseurs. En contre-plongée, le film propose une réflexion fructueuse sur la situation en Algérie. Ce second épisode approfondit la question des nationalismes et de leurs moyens d’expression – les armes ou la parole. Les thèmes du racisme et de ses contraires, la tolérance et l’œcuménisme, y tiennent une grande place. Chacun a le choix entre l’obstination ou la tempérance, la violence ou la compréhension. En fin de compte, seule la recherche de l’équilibre apporte le bonheur, et c’est là l’idée essentielle mise en avant par cette fiction. Multidiffusion le 25 février à 16.10 mardi 21/2 0.30 | MEDIUM Adolfo Moyen métrage de Sofi Delaage (France, 2005, 42mn) Avec : Nelson Gonzalez Perez, Natasha Diaz, Natalia Herrera, Raul Pomares Image : Livio Delgado Production : Movimento Production, Felicia Production, avec la participation d’ARTE France ARTE FRANCE (Multidiffusion du 10 février) À Cuba, les derniers jours d’Adolfo, chauffeur de taxi, avant son départ pour les États-Unis sur un bateau improvisé. Adolfo, chauffeur de taxi, en a ras le bol des embrouilles de la vie quotidienne à Cuba. Il a décidé partir pour l’Amérique, là où la vie est plus belle et où a émigré une partie de sa famille. Il prépare secrètement sa fuite sur un bateau pneumatique improvisé. Mais pour la traversée, il lui manque encore un ouvre-boîte – malheureusement introuvable à Cuba ces jours-ci. Et puis il y a les amis qui n’ont pas l’intention de le laisser partir comme ça. Sans parler du pouvoir caché du saint protecteur… arte magazine n°8 du 18|2|06 au 24|2|06 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :