Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de jun/jui 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons gestes à adopter pour savoir dresser chiens et chats.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Alimentation Le chat n’a pas le sens de la hiérarchie et de la propriété  : votre nourriture est la sienne ! Un peu d’activité physique pour manger ! Le recours à des jouets distributeurs de croquettes permet d’une part de dissocier l’accès à la nourriture de la présence du propriétaire et d’autre part d’inciter le chat à s’activer pour se nourrir. Ces jouets sont destinés à être remplis de croquettes qu’ils délivrent une à une lorsque le chat les fait rouler. Il existe de tels dispositifs dans le commerce (Pipolino, Snackroll, balle Slim Cat…). Mais il est tout à fait possible d’en bricoler avec des balles ou des bouteilles en plastique percées de trous de la taille des croquettes. Tout ce qui peut compliquer l’accès aux croquettes peut être mis à profit pour ralentir la consommation alimentaire et stimuler l’imagination du chat. De véritables « tableaux d’activités » pour chat sont commercialisés ou peuvent être bricolés avec un peu d’imagination. Les croquettes peuvent être déposées dans les logettes d’un parpaing suffisamment larges pour permettre au chat d’y passer la patte, dans des gobelets assez profonds ou des demi-sphères telles que celles utilisées pour distribuer la lessive fixés sur des supports. Vous pouvez aussi glisser les croquettes entre les fibres d’un paillasson ou d’un balai-brosse. Votre chat devra « pécher » ses croquettes avec ses pattes avant de les consommer. 8 - Animaux pratique n°2 Eviter les changements alimentaires Il est préférable de ne pas alterner aliment humide et sec chez les chats qui ont du mal à être rassasiés. Les aliments humides occupent un volume plus important dans l’estomac et le chat a besoin de plus de nourriture pour « se remplir ». or la sensation de remplissage de l’estomac est un des signaux qui met fin au repas. D’autre part, à volume égal, les croquettes apportent beaucoup plus de calories que l’aliment humide qui contient 80% d’eau. Si le chat en consomme jusqu’à atteindre la réplétion gastrique, il en consommera une quantité excessive. Certains aliments ont un peu pouvoir rassasiant plus important que d’autres. C’est la cas des rations riches en fibres qui procurent un effet de lest important et calent davantage. Offrez quelques croquettes en guise de friandise !
Petites astuces pour éviter l’obésité Question nourriture, les chats nous ressemblent. Difficile de résister au péché de gourmandise. Eux, au moins, ont des excuses !... Souvent nous les y encourageons, croyant bien faire. Erreur. Si vous l’aimez ? Apprenez à doser les friandises qu’il sait si bien quémander ! Les raisons de gaver un chat ne manquent pas. Il suffit d’écouter les maîtres. « Il est toujours près de la table à l’heure du déjeuner ou du dîner, et il réclame. Alors on lui donne un supplément ! » Autre chanson  : « Polo a fait une chute et il est resté longtemps immobilisé. On le dorlotait beaucoup et il manquait d’exercice. Depuis, il continue d’avoir les mêmes rations, les mêmes gâteries supplémentaires. » Résultat  : Paco est obèse. Enfin, il y a le chat qui miaule très fort quand toute la famille est à table. Il se trouve toujours une oreille sensible pour dire  : « il nous casse les pieds ! ». Et minet reçoit un supplément de pâté pour lui clouer le bec ! Il en est des chats comme des hommes  : certains sont plus gourmands que d’autres. Est-ce le plaisir de la chasse lié au besoin de manger ? Impossible de laisser une plaquette de beurre sur le plateau sans que Minou y trace des sillons révélateurs avec sa langue râpeuse. Imprudent d’oublier sur une assiette dans la cuisine le steak prêt à griller pour aller répondre au téléphone ; il est tout entier dans l’estomac de Pompon quand on revient ! Et si la conversation téléphonique se prolonge, on risque de se passer de déjeuner  : vous pourriez un jour, retrouver Nounouche, l’un de vos nombreux chats, en train de finir un poulet rôti froid qu’il a « capturé » sur le plat trop en évidence ! Dans la gamelle du chien ! Le même Nounouche, pour qui étaient amoureusement préparées les pâtées les plus succulentes, les plus équilibrées, grossissait à vue d’œil. Bizarre… Une enquête minutieuse et une filature serrée ont révélé la raison de cet embonpoint  : le chat allait manger dans l’écuelle du chien de la voisine, un brave griffon qui laissait faire… Et la voisine n’avait pas le cœur de chasser ce séducteur à moustache ! La seule solution dans ce cas précis était de ne plus servir au chien une pâtée accessible au chat. Tout est rentré dans l’ordre et Nounouche a maigri ! Les chats à la campagne ont la chasse dans le Animaux pratique n°2 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 1Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 2-3Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 4-5Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 6-7Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 8-9Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 10-11Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 12-13Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 14-15Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 16-17Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 18-19Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 20-21Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 22-23Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 24-25Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 26-27Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 28-29Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 30-31Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 32-33Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 34-35Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 36-37Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 38-39Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 40-41Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 42-43Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 44-45Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 46-47Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 48-49Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 50-51Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 52-53Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 54-55Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 56-57Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 58-59Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 60-61Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 62-63Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 64-65Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 66-67Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 68