Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de jun/jui 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons gestes à adopter pour savoir dresser chiens et chats.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Comportement courir dans tous les sens, chassant une proie imaginaire  : bien souvent, l’arbre à chat ou tout support en sisal/osier/carton sera l’objet de sauts, de plantage de griffes et autres manifestations vocales qui permettent aux chats de se défouler et d’évacuer ses tensions. Se défendre et chasser Un félin chasse et se sert de ses griffes pour capturer ses proies. C’est son mode d’attaque favori, bien plus que les dents. Les chats d’extérieur sont très rôdés à ce type d’exercice et leurs compétences de chasseur s’affinent avec le temps. Savoir se faire tout petit, observer, sauter sur sa proie et savoir quand sortir ses griffes (les félins sont la seule espèce à griffes rétractiles). Un chat sans griffe ne pourrait donc pas exercer son activité favorite et cela créerait de fortes frustrations. De même et comme souvent, ce qui sert à attaquer sert aussi à défendre. Le chat agressé (le stade de la menace ayant été dépassé) sera toutes griffes dehors, prêt à lacérer celui qui entre en contact physique avec lui. On l’observe bien quand le chat est positionné sur le dos et les pattes antérieurs tendues, légèrement écartées et les pupilles dilatées. 58 - Animaux pratique n°2 Beaucoup de chats persistent à utiliser comme griffoir un meuble, un objet, un tissu et finissent par l’abimer. Pensez à couper régulièrement les griffes de votre chat afin de limiter les dégâts ! User ses griffes Pour les chats d’intérieur, faire ses griffes permet aux chats de les user. Bien que la fonction soit secondaire, elle est importante quand le félin n’a pas d’autres moyens de se limer les ongles naturellement par des vagabondages en extérieur. Il ne faut pas négliger toutefois Vous pouvez aussi « montrer l’exemple » à votre chat, et lui prenant les pattes et en les frottant contre le griffoir. de vérifier les griffes arrières car elles ont tendance à moins s’user et les griffes poussent jusqu’à parfois entrer sous la peau. Penser à couper les griffes de son chat a donc de multiples avantages  : limiter les dégâts des chats qui griffent partout, éviter le petit plantage de griffes dans vos jambes quand votre félin joue ou monte sur vous, éviter la gêne de griffes trop longues quand il marche. Ce qu’il ne faut pas faire ! Imaginer qu’un chat puisse être interdit de faire ses griffes est la pire des erreurs. En cherchant à réprimer ce comportement tellement nécessaire, vous ne ferez que déplacez le problème. Soit en déplaçant les lieux de griffades car votre chat trouvera toujours un endroit pour les faire, soit en changeant le mode d’expression de votre chat qui choisira peut-être de passer aux marquages urinaires. Egalement, les punitions physiques engendrent souvent de l’agressivité chez votre chat qui va user de ce mode de communication que vous lui proposez. Faire dégriffer votre chat est une mutilation légalement interdite et extrêmement douloureuse pour l’animal. Interdite depuis 2003 en France, elle consiste en l’ablation de la dernière phalange portant la griffe. Inutile de préciser l’effet néfaste d’une telle opération qui ne permet plus du tout au chat de faire toutes les activités décrites cidessus et qui engendre des frustrations et un état de stress extrême. Les problèmes de comportement en tout genre deviennent alors le quotidien des propriétaires qui ont fait dégriffer leur chat. Il existe aussi aujourd’hui des capuchons en plastiques que l’on pose sur la griffe du chat à l’aide d’une colle de type glue. C’est aussi à éviter fortement car si vos beaux canapés et élégants rideaux ne seront plus lacérés, le marquage visuel n’est plus possible et ce sera la
confortable couette de votre lit et les coussins moelleux du salon qui seront arrosés d’urine de frustration. Un stress permanent sera ressenti par votre chat qui ne peut plus utiliser ses griffes pour les fonctions qu’elles permettent (*). Oubliez les sprays répulsifs qui n’auront pour effet que le redoublement des efforts de votre chat pour marquer ailleurs qu’il est chez lui. Les diffuseurs de phéromones de synthèse sont inefficaces, une phéromone étant individuelle, une phéromone fabriquée synthétiquement pour tous les chats n’aura pas d’effet. (*) Dans le cas de certaines personnes malades, ne pouvant pas être griffées, sous anticoagulants ou autre, les capuchons peuvent être une alternative temporaire bien préférable au dégriffage. Que faut-il faire alors ? Ne jamais interdire au chat de faire ses griffes ! On le redirige vers un support plus approprié. Partant du principe que le chat va devoir nécessairement faire ses griffes, on va lui proposer un support prévu Le griffoir peut être horizontal ou vertical mais évitez de le lui modifier, le chat n’aime pas changer ses habitudes ! à cet effet  : arbre à chat, griffoir vertical ou horizontal, carton, tapis, etc. Il faut veiller à placer ce support dans un endroit adapté  : un lieu de passage type salon, entrée ou cuisine pour l’intérêt territorial que ça représente sinon il sera déserté… Plus on propose de supports et plus ça sera efficace. L’arbre à chat a un avantage non négligeable  : placé dans votre salon par exemple, il devient griffoir grâce au sisal qui entoure les poteaux et que les chats adorent, il devient lieu de repos grâce aux maisonnettes qui le compose, il devient lieu de repli quand il est suffisamment haut et que votre chat cherche à se soustraire d’une situation (bébé/chien…).Il est alors le parfait centre névralgique du territoire de votre chat - qui y passera beaucoup de temps ! Protégez en parallèle les objets déjà griffés par le chat, le temps que celui-ci se déconditionne de ce lieu et utilise les nouveaux griffoirs plus adaptés. Quand on adopte un chaton, dès le début, il faut lui offrir un bon support type arbre à chat avec poteau en sisal. Si vous surprenez votre minou entrain de griffer le canapé par exemple, à vous de l’amenez calmement devant l’arbre à chat. Prenez délicatement ses pattes avant et frottez-les doucement le long du poteau. Instinctivement, certains chatons vont tout de suite sortir leurs griffes tandis que d’autres vont s’en aller en courant, intrigués par ce que vous venez de faire. Ce qui compte, c’est de persévérer ainsi sans jamais disputer le chaton. Pour inciter encore plus votre compagnon, vous pouvez gratter bruyamment le poteau avec vos ongles en même temps qu’il vous regarde  : en vous observant ainsi, les chatons seront sans doute tentés de vous imiter. Comme tous les comportements, les griffades de votre chat ont une réelle importance ! A vous de prendre conscience de ce fait et d’accepter celles-ci comme un besoin inéluctable. Adaptez votre intérieur comme le chat s’adapte à vous tous les jours. Après tout, vous avez choisi de vivre avec un félin ! Proposez-lui tout ce qui l’épanouira, seule garantie d’une cohabitation saine et sereine. CONTACT Essayez un bout de tissu ou de tapis, une bûche couverte d'écorce, des chutes de bois tendre ou de la corde en sisal comme sur ce poteau. Gwendoline Le Peutrec-Redon Comportementaliste Spécialiste du chat, du chaton et du chat de race Tel.  : 06 88 26 55 73 comportementaliste-chat-chaton.fr Animaux pratique n°2 - 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 1Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 2-3Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 4-5Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 6-7Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 8-9Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 10-11Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 12-13Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 14-15Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 16-17Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 18-19Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 20-21Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 22-23Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 24-25Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 26-27Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 28-29Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 30-31Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 32-33Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 34-35Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 36-37Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 38-39Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 40-41Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 42-43Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 44-45Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 46-47Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 48-49Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 50-51Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 52-53Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 54-55Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 56-57Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 58-59Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 60-61Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 62-63Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 64-65Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 66-67Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 68