Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de jun/jui 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons gestes à adopter pour savoir dresser chiens et chats.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Comportement Deux S avec un I dans le test « Dominance sociale »  : Chiot mal socialisé Chiot aux réactions imprévisibles. Si le test comporte également des DD ou des D sur la grille de cotation, ce chiot peut mal réagir aux remontrances et à la peur en attaquant. Si le test comporte d’autres SS ou d’autres I, le plus léger traumatisme peut le rendre peureux. Il réagira mal à la présence des enfants et sera difficile à éduquer. Si le total est constitué de notes contradictoires, il y a lieu de recommencer le test dans un endroit différent. Si l’on obtient les mêmes réponses c’est que le chiot observé est un cas particulier, au comportement changeant. EXERCICES COMPLÉMENTAIRES METTRE LE CHIOT EN PRÉSENCE DE CHIENS ADULTES, CALMES ET ÉQUILIBRÉS. S’il recherche le contact et se met en position de soumission (en offrant son ventre, couché sur le dos), l’animal est « bien dans sa peau » et s’intègre dans la société canine, et il est permis de penser qu’il en sera de même au sein d’une famille. Si, au contraire, il refuse toute autorité extérieure, des problèmes de dominances risquent de se poser. S’il évite tout contact, des difficultés comportementales inhérentes à la peur et à la timidité sont à prévoir. LÂCHER LE CHIEN DANS UN ENVIRONNEMENT QUI LUI EST INCONNU ET NOTER SES RÉAC- TIONS Le chiot extraverti crie, aboie, se promène (bonne réaction). Le chiot timide, inhibé, pour sa part, reste sur place, tremble, a peur. Le lymphatique rampe modérément. L’indépendant flaire à droite à gauche. Le soumis cherche une présence rassurante. 48 - Animaux pratique n°2 Ces tests permettent de déterminer les « tendances » caractérielles du chiot Une indication et non une garantie ! Les tests de Campbell ne sauraient être interprétés comme une vérité scientifique. Ils permettent seulement de déterminer les tendances caractérielles du chiot. Le futur maître peut ainsi sélectionner, dans une portée, l’animal qui correspond le mieux à sa personnalité ou à l’utilisation qu’il veut en faire (chien de garde, de défense ou de compagnie). Mais ces tests n’ont de valeur que dans un contexte donné et ponctuel. Le comportement du chien pourra être largement influencé, voire modifié, dans les années ultérieures par son mode de vie et son éducation. Ainsi, un chien bien socialisé d’après les tests, peut par la suite se révéler agressif pour des raisons multiples mais souvent d’ordre relationnel  : maître tyrannique, chien seul dans la journée... C’est pourquoi les tests de Campbell ne doivent en aucun cas être un argument de vente. Ils sont à considérer comme un guide pour l’éducation du chien que l’on s’est choisi. OBSERVER LES RÉACTIONS DU CHIOT AUX BRUITS (sifflets, claquements de mains) Noter les réactions du chiot  : réagit-il de façon agressive en grognant ? Fuit-il ? Cherche-t-il à se cacher dans un coin ? Est-il indifférent ? Curieux ? Cherche-t-il une présence rassurante ? Reste-t-il prostré de peur ? LE TEST DU MIROIR Il consiste à placer le chien âgé de moins de 3 mois devant une glace. Si le chiot reste immobile, il est équilibré mais plutôt hardi et dominant. S’il s’approche, puis recule, manifestant à la fois de l’intérêt et de la réserve, il est tendre et gentil. S’il grogne ou s’enfuit, il est craintif et peu sociable. LE TEST DU JOUET TÉLÉGUIDÉ S’il saute dessus, le chiot est de nature plutôt agressive. S’il l’ignore, c’est un indépendant. S’il va se cacher, c’est un peureux. Enfin, s’il s’intéresse au jouet, tout en prenant soin de l’éviter quand celui-ci se dirige vers lui, c’est un chiot bien équilibré
Education Mon chien Votre chien a encore fugué ? Vous ne comprenez pas pourquoi il agit ainsi ? Comme 8 maîtres sur 10, vous êtes sabusés parce que votre chien a (encore) dé- pété les plombs ! Face à cette situation, Marie-Sonia Etchegaray et Karine Moliné, auteurs du livre « Au secours, mon chien pète les plombs ! » nous proposent des explications et des solutions concrètes tirées de cet excellent ouvrage. es u ! V oilà bien un souci insoluble pour la majorité d’entre nous. Quel que soit le soin que vous prenez de votre chien et la hauteur du mur, il ne peut pas s’empêcher à la première occasion d’aller traîner dehors. Certains chiens disparaissent parfois des semaines entières ! Nous connaissons une personne qui a vu son chien revenir après deux mois d’absence. Où était-il passé ? Mystère ! Pourquoi votre chien fugue t-il ? Plusieurs explications  : Il s’ennuie Tout d’abord, si votre chien ne voit personne de la journée parce que vous travaillez et qu’à la première occasion il file par le portail ouvert, c’est peut-être tout simplement parce qu’il s’ennuie ou qu’il a envie de voir les copains et d’avoir des nouvelles du quartier. Nous entendons souvent ceci  : « Vous comprenez, il a un hectare pour lui tout seul, il n’est quand même pas à plaindre ! » Non c’est sûr qu’il n’est pas à plaindre mais cela ne l’empêche pas de s’ennuyer dans son hectare ! Paradoxalement, souvent les gens ayant des chiens en appartement s’en occupent plus, car ils sont obligés (normalement !) de le sortir plusieurs fois par jour. Alors que les propriétaires terriens oublient parfois le « truc » qui flâne tout seul dans le jardin. Comme si le fait de disposer d’un Texte  : Marie-Sonia Etchegaray et Karine Molinié Voici un pro de l’escapade… Crédit photo  : Fotolia espace assez grand évitait l’ennui ! Essayez, vous, de rester tout seul des jours entiers dans une chouette propriété, sans piscine, sans Internet, sans téléviseur, sans téléphone et surtout... sans amis ! Et on verra si vous ne mourrez pas d’ennui. Inutile de vous le rappeler, un chien seul se morfond à mourir. Si vous avez ce cas de figure, prendre un autre chien peut s’avérer utile. À la condition que les deux loulous n’en profitent pas pour prendre la poudre d’escampette ensemble... Nous avons eu plusieurs clients dont les chiens fuguaient ensemble. L’un était l’heureux propriétaire de deux magnifiques Labradors noir et chocolat. Un autre avait un Labrador et une croisée Rottweiler. Un troisième un croisé de Beauceron et un croisé Husky. Dans les trois cas les chiens avaient facilement transformé « l’occasion » de se promener en habitude. Face à leur créativité pour passer les clôtures, ils ont tous eu droit au collier anti-fugue ! De la même façon, si vous possédez un chien que vous attachez à longueur de journée, il se sauvera dès que possible. Mettez-vous à sa place  : une vie de bagnard enchaîné, quelle misère... Avec cette technique, vous obtiendrez un chien qui, à peine détaché, se met à courir d’autant plus vite que vous essayez de le rattraper. Et qui de surcroît fait la sourde oreille à tous vos appels. Très rapidement, vous n’oserez plus le lâcher et là on s’enfonce dans un cercle vicieux... Animaux pratique n°2 - 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 1Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 2-3Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 4-5Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 6-7Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 8-9Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 10-11Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 12-13Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 14-15Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 16-17Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 18-19Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 20-21Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 22-23Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 24-25Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 26-27Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 28-29Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 30-31Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 32-33Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 34-35Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 36-37Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 38-39Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 40-41Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 42-43Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 44-45Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 46-47Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 48-49Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 50-51Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 52-53Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 54-55Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 56-57Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 58-59Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 60-61Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 62-63Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 64-65Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 66-67Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 68