Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
Animaux pratique n°2 jun/jui 2016
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°2 de jun/jui 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons gestes à adopter pour savoir dresser chiens et chats.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Comportement Tous les chats vivant dehors, et même ceux qui sont habitués à la vie en appartement, délimitent leur territoire, dont la surface varie en fonction du nombre de leurs congénères et de leur position hiérarchique. Les femelles ayant des petits défendent avec acharnement un petit territoire, les étalons mâles ont en général un territoire très vaste qui peut inclure celui des femelles. Il existe également un terrain commun où se déroulent les rencontres et les « relations sociales ». Les sécrétions cutanées Frotter sa tête contre un objet ou une personne peut être une forme de communication olfactive, car en se frottant sur l’objet en question, le chat dépose des sécrétions laissées par les glandes situées sur son museau. Quand un chat s’entortille autour du pied d’un siège ou d’une personne, il les imprègne de certaines odeurs, laissées cette fois par les glandes situées sur la queue (les mêmes glandes concernées par le syndrome de « la queue de l’étalon », une forme de dermatite). Le marquage à l’urine Marquer son territoire à l’urine est une pratique commune aux mâles non castrés mais aussi à certaines femelles, en particulier au moment des chaleurs. La fréquence augmente en fonction des variations hormonales, qui se produisent durant la saison des accouplements. Cette pratique est bien plus rare chez les chats castrés des deux sexes. Pour marquer son territoire le chat s’approche d’une surface verticale (troncs d’arbres, édifices, automobiles, fauteuils, huisseries de portes, etc.), piétine le sol avec ses pattes arrière, agite la pointe de sa queue et lâche un petit jet d’urine. Certains sujets se blottissent et aspergent de la même manière les surfaces horizontales. Les chats ne sont pas simplement en train d’accomplir un acte purement physiologique, ils envoient un message odorant qui transmet différentes informations  : il avertit notamment les éventuels envahisseurs sur son territoire et « informe » de sa disponibilité à Les chats aiment beaucoup griffer les arbres ou autres objets en bois. Cette pratique n’a pas pour objet de « se faire les griffes », et d’ailleurs elle ne se fait qu’avec les pattes avant, mais les griffures marquent le territoire grâce à une substance olfactive, laissée par des glandes localisées sur les pattes. 14 - Animaux pratique n°2 Deux chats qui ne se connaissent pas cherchent à sentir leurs zones anales respectives, en effectuant des mouvements circulaires. Cette opération est toujours pacifique et constitue un préliminaire fournissant des informations, tels que l’âge, le sexe, le statut social et l’identité. l’accouplement. Les chats ne défendent, en général, qu’un tout petit territoire domestique ; le marquage signale avant tout sa zone d’influence et inhibe le comportement sexuel des autres jeunes étalons. Ce type de message olfactif est très courant dans le règne animal, et même parmi les chiens, les chevaux, les chèvres, les singes ; ce comportement est donc absolument normal pour les chats, mais il peut être indésirable pour les maîtres et rendre la cohabitation difficile au sein des murs domestiques. Il est possible qu'un chat adulte qui n'a jamais appris la propreté devienne propre en imitant l'autre chat de la maison ! Les chats ont un comportement sensuel, ils se frottent souvent contre des objets et des personnes  : c’est une façon d’affirmer leur statut hiérarchique à travers des signes olfactifs laissée par les glandes situées à proximité de la queue, du menton et des lèvres.
Le marquage urinaire Tous les chats, mâles ou femelles, castrés ou non, marquent leur territoire en urinant. Lorsqu’il a lieu dans la maison, le marquage urinaire est généralement associé à un évènement stressant ou à un changement dans son environnement. Découvrez les facteurs déclenchant et les astuces pour combattre cette vilaine habitude ! Les chats ne pleurent pas en silence, ils urinent souvent de colère ou de détresse. Pas une larme, juste une arme chimique universelle que tous les cerveaux félins ou humains reconnaissent entre mille, l’odeur de la félinine, un mélange de cassis, avec une note de buis et autres effluves boisés ! Au bout du compte, ce qui est important s’est la trace, qu’on a dans le nez et en tête, celle que rien n‘efface… Ce que vous observez Le chat inspecte son territoire-jardin, chemin ou intérieur de la maison- puis se place de sorte que son arrière-train se retrouve face à un mur, un arbre, une porte ou un meuble, et projette un jet d’urine contre le support visé. Le chat est debout, croupe relevée et queue dressée, agitée de légers frétillements. Signification Un chat manifestant un tel comportement balise son territoire grâce à l’odeur de son urine et avertit ses congénères de sa présence. Il affirme ainsi son autorité sur un territoire ! Ce qu’il faut savoir arquage urinaire à l’intérieur de la maison est souvent attribué à de la malpropreté, or il faut savoir que le chat s’accroupit toujours pour uriner. La miction a pour objectif de libérer la pression exercée sur la vessie. Dans le cas du marquage urinaire, le chat procède à l’aspersion d’un faible volume d’urine dans le but de laisser son odeur. Ce comportement peut s’accentuer suite à un changement dans la maison. Sous l’effet de l’anxiété ou de la peur de ce changement, le chat s’empresse de revendiquer son nouveau territoire. A l’extérieur, un chat qui s’introduit sur un territoire étranger aura à affronter les occupants des lieux, ou se verra accorder un droit de passage ou de partage du territoire. Le même constat s’applique aux chats d’intérieur dans une maison où cohabitent plusieurs félins. Chez les chats stérilisés, le marquage urinaire est généralement peu pratiqué. Marquage urinaire à l’intérieur En général, le chat ne procède pas à un marquage urinaire à l’intérieur de la maison, synonyme de sécurité, où l’urgence à transmettre des messages à ses congénères est superflue. Mais dans une maison où cohabitent plusieurs chats, ou dans un intérieur ayant fait l’objet de récentes transformations, le félin ressent le besoin de revendiquer son territoire en procédant à des jets d’urine sur les Une des principales causes de l’abandon des chats est liée à un problème de marquage urinaire. portes. Des études ont démontré que la fréquence de ce comportement croît proportionnellement au nombre de chats présents dans la maison. Problème de marquage olfactif Une des principales causes de l’abandon des chats est liée à un problème de marquage urinaire. Les chats cohabitant à plusieurs sont plus sujets à ce comportement, et à tous ceux découlant de la question du territoire. Si vous n’envisagez pas de transformer votre chat en un mâle reproducteur, la meilleure attitude est de le faire stériliser, afin de mettre un terme au problème des jets d’urine. La stérilisation du chat fait l’objet de nombreuses discutions, à commencer par celle qui consiste à savoir si elle est source de lé- Animaux pratique n°2 - 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 1Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 2-3Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 4-5Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 6-7Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 8-9Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 10-11Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 12-13Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 14-15Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 16-17Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 18-19Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 20-21Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 22-23Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 24-25Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 26-27Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 28-29Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 30-31Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 32-33Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 34-35Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 36-37Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 38-39Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 40-41Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 42-43Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 44-45Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 46-47Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 48-49Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 50-51Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 52-53Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 54-55Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 56-57Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 58-59Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 60-61Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 62-63Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 64-65Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 66-67Animaux pratique numéro 2 jun/jui 2016 Page 68