Alphonse n°10 mars 2015
Alphonse n°10 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Alphonse

  • Format : (542 x 722) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : focus sur le jeune prodige caennais Baadman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 FINANCE Qu’est-ce que Max à Table ? Max à Table est une chaine de restauration rapide fondée en 2014 par Matthias Cadet. Le concept repose sur deux axes principaux. Le premier étant de proposer aux clients un fast food utilisant uniquement des produits de qualité et transformés dans le restaurant. Le second est d’équiper les restaurants de tables interactives sur lesquelles les clients pourront passer leur commande et s’informer sur la provenance des produits mais également lire le journal, regarder des vidéos ou jouer à des jeux. Ce concept novateur est soutenu par Michel Roth, le chef de cuisine du restaurant l’Espadon de l’Hôtel Ritz situé à Paris. Le premier restaurant Max à Table a ouvert ses portes en 2014 dans le centre-ville de Bordeaux et un second verra le jour courant 2015 dans la périphérie. 2014 Fast food Produits frais 1 fondateur connecté de qualité
19 FINANCE INTERVIEW MATTHIAS CADET Fondateur de Max à Table Alphonse-Magazine : Matthias, vous êtes le fondateur de « Max à Table ! ». Pouvez-vous nous expliquer le concept de ce fast food connecté ? Matthias Cadet : Chez Max à Table nous ne parlons pas de fast food mais de « fast good » puisque tous les produits sont frais et transformés dans nos cuisines. L’idée de base était de créer un concept de restauration rapide goûteuse et équilibrée qui serait davantage en adéquation avec la manière de consommer des français. Nous faisons tout nous même à part le ketchup que nous achetons car nous considérons qu’il n’y a pas meilleur que le ketchup Heinz. En plus de cela, nous avons mis en place au sein de notre restaurant des tables interactives sur lesquelles les clients peuvent choisir leurs plats, commander, visionner des bandes annonces de films, lire le journal ou accéder à d’autres services comme par exemple recharger leur téléphone portable. Il faut noter que nous sommes les premiers en France à utiliser ce genre de table au sein d’un restaurant. A-M : Michel Roth (chef de cuisine du restaurant L'Espadon de l'Hôtel Ritz à Paris) est le parrain de Max à Table. Comment vous êtes-vous rencontrés ? MC : En effet, j’ai créé seul la société et Michel en est actuellement le parrain. Cependant j’espère que dans le futur, ce rôle de parrain pourra évoluer afin que l’on puisse collaborer ensemble pour mettre en place de nouvelles recettes qui ne seront pas gastronomiques mais davantage tournées vers le terroir comme nous le proposons actuellement. Nous faisons des associations de goûts un peu particulières comme un des derniers hamburgers mis au point qui est l’association de bœuf, de foie gras, de poire caramélisée, d’oignon et de roquette qui rencontre un franc succès. A-M : Comment avez-vous choisi le nom de votre société ? MC : J’avais envie de créer un personnage afin de drainer la bonne humeur sur les différents supports de communication ainsi que sur nos tables interactives. Pour le prénom de Max nous avons joué sur la contraction du superlatif « maximum » pour indiquer que tout est max sur nos tables. Actuellement nous avons un max de goût, de fraîcheur et de convivialité. L’objectif dorénavant est de continuer dans cette ligne directrice en donnant un maximum de transparence en installant une webcam dans les cuisines pour que les clients puissent visionner la préparation de leur plat. En plus de cela, « Max à table » sonne plutôt bien pour une chaîne de restauration car les gens s’en souviennent très bien. C’est un nom accrocheur.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :