Activ' Assistante n°6 jui/aoû 2014
Activ' Assistante n°6 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Groupe Réunir

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : créer une présentation dynamique avec Prezi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
dossier Spécial 32 Réduire le stress au quotidien Votre manager n’est toujours pas convaincu du bénéfice à mettre en place une stratégie de bien-être et de prévention du stress au travail ? Un collaborateur épanoui est pourtant en meilleure santé, moins souvent absent, plus investi et efficace dans son travail, davantage enclin à travailler en équipe et à faire preuve d’innovation. 4Cerner les enjeux Consciente des conséquences du stress des employés sur leur santé, l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail a mesuré l’impact que pourraient avoir des mesures correctives. Selon ses calculs, une entreprise peut atteindre un retour sur investissement de 12/1 (pour chaque euro investi, l’entreprise en gagne douze), uniquement en lançant un programme de réduction du stress ! Zoom sur la « Haute Qualité Relationnelle » Avis d’expert Christophe Medici, coach, conférencier, psychosociologue, écrivain et co-fondateur du centre ASFOR « Il s’agit d’une méthode de communication, déclinée du concept de « Haute Qualité Environnementale » (HQE). De la même façon que les entreprises sont soucieuses de leur impact environnemental, celles-ci doivent l’être des relations entre et avec leurs salariés : il s’agit d’une écologie relationnelle. Car, nous sommes tous inconsciemment totalement incompétents en la matière ! Nous n’avons jamais été formés à la communication interpersonnelle, il est donc essentiel de le faire… Il s’agit d’éduquer sa manière de communiquer pour ne pas envoyer aux autres des messages toxiques et de ne pas s’en envoyer à soi-même pour retrouver confiance en soi. » "Ile STRESS STRESS 4Identifier les causes de stress Toutes entreprises et tous métiers confondus, le stress peut être lié : au travail à effectuer (inadapté aux compétences du salarié, délais intenables, tâches mal définies) ; à l’organisation du travail (horaires inappropriés, absence de répartition des tâches) ; aux relations de travail (absence de reconnaissance et/ou de communication, management défaillant) ; à l’environnement physique (nuisances sonores, éclairage inadapté, manque d’espace) ; à l’évolution psychosociologique (essor de la communication à distance isolant le salarié) ; à l’environnement macro-économique (secteur en crise). 4Améliorer la communication interne En entreprise, des personnes peuvent être plus exposées au stress que d’autres comme, par exemple, les assistantes. Occupant un rôle pivot dans l’entreprise, elles sont souvent les premières victimes de toutes les tensions au travail. « Les assistantes sont des éponges à stress parce qu’elles sont au centre de l’entreprise et des salariés. Par ailleurs, elles peuvent être également victimes de managers toxiques », décrit ainsi Christophe Medici, co-fondateur du centre de formation ASFOR (lire l’avis d’expert). D’où l’importance pour l’entreprise de proposer des formations liées à ces thématiques pour faciliter la communication. Celles-ci peuvent par exemple être abordées de façon ludique lors d’un séminaire, grâce à une mise en situation via une pièce de théâtre par exemple, comme le propose la société Scénergie.
Développer le sentiment d’appartenance Un environnement de travail convivial favorise la productivité d’un salarié. Les start-ups, qui installent consoles de jeux, baby-foot et même… tireuses à bières dans leurs locaux, en jouent à l’extrême. Mais d’autres entreprises vont plus loin... 4Cultivez l’esprit d’équipe Une bonne ambiance de travail décloisonne, favorise les échanges et permet de réduire les tensions. Autant de raisons qui devraient inciter les chefs d’entreprise à y accorder une place plus importante dans leur stratégie ! Certaines sociétés l’ont bien compris, comme le groupe spécialisé dans l’inspection SGS, qui a nommé une « directrice de la convivialité » en France (lire notre avis d’expert). De son côté, le site de location de logements entre particuliers AirBNB (quinze salariés en France) cherche à garder la culture « start-up » de ses débuts, Plac’Art : l’exemple à suivre ! Huit semaines de congés grâce à l’annualisation des RTT, jours supplémentaires offerts lors des ponts de mai, prime d’intéressement correspondant à un mois de salaire, assurance complémentaire, téléphone portable : les avantages offerts aux trois salariés de Plac’Art, une TPE toulousaine spécialisée dans l’aménagement de placards, a de quoi faire rougir certains grands groupes ! YannCreis, qui a repris la société avec Frédéric Duverneuil en avril 2014, encourage vivement les petites entreprises à suivre sa voie. « Ces avantages font clairement l’attractivité de la société et fidélisent les salariés. En reprenant Plac’Art, je n’ai pas un seul instant imaginé revenir sur ces avantages. Au contraire, je suis en train d’étudier la possibilité de mettre en place une mutuelle d’entreprise ». I Avis d’expert Comment convaincre sa direction ? Florence Charles, DRH et directrice de la convivialité du groupe SGS France « Le plus important pour réussir à mettre en place des actions pour développer la convivialité dans l’entreprise est d’avoir la direction avec vous. Si votre PDG n’est pas convaincu, il sera difficile de déployer cette démarche à grande échelle. De même, ne cherchez pas à lancer ce type d’actions seul, c’est en vous associant à d’autres salariés que vous parviendrez à rendre la démarche durable. Quand j’ai commencé en 2010 à développer la convivialité au sein du groupe SGS, je ne disposais d’aucun budget. Il faut savoir être créatif : organiser un barbecue ou un pique-nique ne coûte rien mais va permettre de lancer une "contamination positive" d’autres salariés qui, à leur tour, vont être force de proposition pour mettre en place de nouvelles actions. » malgré un effectif qui a bondi à 900 personnes partout dans le monde. « A Paris, les collaborateurs développent des moments "hors du bureau". Ils se retrouvent ainsi pour travailler dans un parc ou dans l’appartement d’un salarié », témoigne Bénédicte Hamelin, responsable RH d’AirBNB. Une façon de casser la monotonie du quotidien et de développer des liens avec ses collègues de travail. 4Favoriser la convivialité La société PepsiCo France, elle, développe l’idée qu’on peut « être soi-même au bureau ». « Tous les salariés sont incités à faire des propositions. Lors de la canicule l’an passé, l’un d’eux avait ainsi suggéré de mettre en place un code vestimentaire et que tout le monde vienne en bermuda », décrit Céline Brault, responsable développement RH de PepsiCo. Autre initiative : l’entreprise a mis en place des « journées sans e-mail » pour développer les échanges. Activ’Assistante - Juillet 2014 - 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :