Activ' Assistante n°6 jui/aoû 2014
Activ' Assistante n°6 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Groupe Réunir

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : créer une présentation dynamique avec Prezi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
dossier Spécial I 30 Bien-être des salariés : et si on travaillait autrement ? Plus de 220 ans après l’inscription du bonheur dans la Constitution de 1793, le XXI e siècle sera-t-il celui du bonheur en entreprise ? A l’heure où les burn-outs et suicides liés au travail font la Une des journaux, de plus en plus de sociétés, de la TPE au grand groupe, prennent cette problématique très au sérieux et mettent en place des stratégies pour développer le bien-être de leurs salariés. SOMMAIRE 1. Dresser un état des lieux 2. Réduire le stress au quotidien 3. Développer le sentiment d’appartenance 4. Améliorer les conditions de travail Dossier réalisé par Anne Dupond
Dresser un état des lieux Comment votre société prend-elle en compte le bien-être de ses salariés ? Une démarche dédiée existe-t-elle ? Des initiatives personnelles permettent-elles de maintenir un lien social fort ? Mieux vaut prévenir que guérir : faites le point sur les conditions de travail et soyez attentifs aux signaux d’alerte pour éviter d’avoir à gérer des situations de crise. Mais par où commencer ? 4Mesurer le bien-être dans votre entreprise Établir un état des lieux des conditions de travail envoie un signal fort aux salariés : si la direction souhaite mesurer le bien-être dans l’entreprise, cela signifie qu’elle envisage de mettre en place des activités pour l’améliorer. Cette démarche permet également d’impliquer dès l’origine l’ensemble des salariés, gage d’engagement fort. Le cabinet Mozart Consulting a ainsi développé l’Indice de Bien-Etre au Travail (IBET). Celui-ci Le présentéisme, pire que l’absentéisme ! En combattant fortement ces dernières années les absences, les entreprises ont créé le double maléfique de l’absentéisme : le présentéisme, concept designant ces salariés présents en entreprise mais à la productivité fortement diminuée. Horaires à rallonge, présence au travail même malade : contrairement aux idées reçues, un salarié très présent en entreprise n’est pas forcément plus efficace. Pire, il pourrait même à terme s’avérer moins productif et battre des records… d’absentéisme, d’après une étude du National Institute for Working Life (Suède). Conditions de travail : La France, mauvais élève européen « D’après la 5 e étude sur les conditions de travail en Europe menée par la Fondation Européenne pour l’Amélioration des Conditions de Vie et de Travail dans 35 pays et auprès de 44 000 salariés, la France est la championne du stress au travail. En Europe, seuls Chypre et la Grèce font apparaître des taux de stress plus élevés. Pire, selon l’Eurobaromètre 2014 de la Commission Européenne sur les conditions de travail, 62% des Français estiment que celles-ci se sont détériorées au cours de ces cinq dernières années. Parmi les problèmes les plus souvent cités, on retrouve le stress (52%), les mouvements répétitifs et les positions fatigantes (40%) ainsi que le fait de porter des charges quotidiennement (32%). Sans surprise, les salariés français sont ainsi les plus démotivés d’Europe (32% contre une moyenne de 29% en Europe), selon le dernier baromètre Ipsos sur le bien-être et la motivation au travail ! » s’appuie notamment sur les signes de mal-être de certains salariés (IMET). Sont ainsi analysés l’absentéisme pour maladie ordinaire, les arrêts de travail et le taux de sorties forcées (licenciements, ruptures conventionnelles…). 4Être attentif aux signaux d’alerte Si votre entreprise n’est pas prête à mettre en place un suivi du bien-être des salariés avec un prestataire extérieur, soyez malgré tout à l’affût de tous les indicateurs d’un certain mal-être en entreprise et tentez d’y apporter une réponse au plus vite : courriers des salariés, problèmes relationnels dans un service, licenciements, grèves. Par ailleurs, restez à l’écoute des personnes qui pourraient faire remonter des indices de malaise, comme les délégués du personnel ou le médecin du travail. Soyez particulièrement vigilants en période de changement, comme lors d’un déménagement de l’entreprise, d’une réorganisation managériale ou d’une modification de l’organisation du travail. Activ’Assistante - Juillet 2014 - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :