Activ' Assistante n°4 nov 13 à fév 2014
Activ' Assistante n°4 nov 13 à fév 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de nov 13 à fév 2014

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Groupe Réunir

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : rémunération et évolutions... zoom sur votre profession.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
zoom Travailler dans... 16 > Séverine Durand au pays des senteurs Pour Séverine Durand, l’opportunité de travailler pour une start-up s’est présentée le jour où son chemin a croisé celui de Béatrice Delorme et Emmanuel Frossard, les créateurs de Candora, une marque de parfums à imaginer soi-même. Elle a emboîté leurs pas quelques mois. Récit d’une expérience aux fragrances exaltantes. Des missions tout terrain Assistante de direction trilingue et chargée de communication, Séverine Durand a mobilisé chez Candora tous les savoir-faire liés à son métier, mais aussi, appris à en développer d’autres ! « Ultra polyvalente, j’ai dû très vite m’adapter à l’esprit d’une start-up : être sur tous les fronts en même temps, sans perdre de temps. Du coup, une semaine type m’invitait à souvent changer Découvrir les Ateliers de parfums Candora : www.candora.fr 0 Contacter Séverine Durand pour lui proposer un poste : http://assistantededirection75.wifeo.com de casquette métier. De secrétaire, je devenais commerciale, agent technique, comptable, assistante marketing ou administration des ventes, webmaster et community manager » précise Séverine Durand. « Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est faire vivre les parfums ! » ajoute-t-elle. Des feuilles de papier, aux pétales de fleurs « Chez Candora, chaque personne crée le parfum qui lui ressemble et qui correspond à sa personnalité, ses humeurs et ses envies. Pour cela, elle est invitée à assembler des fragrances fleuries, boisées, épicées, fraîches ou fruitées pendant un atelier de création de parfums. Ce dernier peut avoir lieu dans une entreprise, lors d’un séminaire ou sur un salon professionnel. Ma mission consistait à préparer les ateliers (qui, quoi, où, quand, comment, pour combien de personnes). En parallèle, je gérais la logistique (organiser nos déplacements, commander les matières premières et les flacons vides). Lorsqu’un client émettait le souhait de personnaliser les flacons, je les gravais. Pendant l’atelier, j’assistais l’expert en parfums, car, lorsqu’un groupe est nombreux, il est indispensable d’être en binôme », précise Séverine Durand. Des pétales de fleurs, aux flyers Mais en marge de cette activité, Séverine Durand a aussi découvert un autre métier et ajouté une corde à son arc : la maquette de documents professionnels (flyers, affiches...). Pour accomplir cette mission, elle a suivi une formation de graphiste pour maîtriser Photoshop, InDesign et Illustrator. Si l’on ajoute ces nouvelles compétences à celles acquises à d’autres postes, le profil de Séverine Durand est aujourd’hui celui d’une assistante de direction « fluent english » aguerrie, qui a su s’adapter au fil du temps à tous les besoins des entreprises. Bref, une assistante « activ’ » à contacter sans tarder si son profil vous séduit autant qu’il nous a séduit ! « J’ai alterné des CDI, des CDD et des missions d’intérim… J'ai participé au lancement de start-up : Candora, Xooloo…. Très curieuse, j’ai beaucoup appris. Généreuse, j’ai beaucoup partagé. A présent, je souhaite m’investir à long terme dans une entreprise dynamique. »
Trois questions à Bertrand Girin, co-fondateur de la start-up Réputation VIP Conseil d’expert Créée en janvier 2012 par des ingénieurs, un diplomate, des serials-entrepreneurs et une communicante, la start-up Réputation VIP accompagne, par le biais d'une technologie unique (la Forteresse Digitale), les marques et personnalités dans la reconquête de leur e-réputation. Activ’Assistante : Dans votre start-up, qui s’occupe des missions administratives ? Bertrand Girin : Pour les réunions internes ou externes, chacun organise les rencontres liées à son activité. En revanche, j’organise moi-même les déplacements de l’équipe et je gère les aspects administratifs (factures, gestion etc.). Je l’avoue, c’est parfois un peu « lourd », car globalement ces tâches sont chronophages. En lieu et place, je préférerais aller rencontrer nos clients. AA : Si vous deviez engager une assistante, quelles missions seriez-vous amené à lui confier ? Bertrand Girin : En plus d’assurer toutes les missions classiques de son cœur de métier, facturer et assurer le suivi de la trésorerie, il faudrait qu’elle puisse gérer notre blog www.reputationvip.com/fr. C’est-à-dire, qu’elle ait le goût de l’internet, qu’elle nous assiste à la rédaction des textes et la mise en ligne. Dans une start-up, la polyvalence est un maître mot. En parallèle, on apprécierait qu’elle puisse gérer les appels entrants afin d’aiguiller nos interlocuteurs vers la bonne personne. Quarante pour cent de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’international, la maîtrise de l’anglais peut être un atout, mais ce n’est pas indispensable. AA : Assistante ou secrétaire de métier ou non, quel est à votre avis le profil le mieux adapté à l’esprit d’une start-up ? Bertrand Girin : Dans une start-up, on ne travaille pas pour un patron, mais pour une équipe. Nul ne peut bâtir autour de soi une forteresse et décider de travailler pour une personne en particulier. Dès lors, il faut saisir la balle au bond et être proactif(ve), prendre des initiatives. En outre, quand on s’engage à faire quelque chose, il faut savoir le faire de bout en bout, être autonome à cent pour cent et fiable. C’est-à-dire maîtriser les domaines sur lesquels on travaille, car l’équipe n’est pas là pour vérifier le travail individuel. Chacun doit gérer ses activités. Dès lors, le critère de diplôme est très secondaire. Ce qu’il faut, c’est « savoir faire, et bien le faire ». De plus, il faut être dynamique et contribuer au dynamisme de l’équipe. En somme : « s’adapter au rythme de l’équipe et vibrer sur le même tempo ». « Si je m’engage à faire quelque chose, c'est que je sais le faire parfaitement, et je le fais de A à Z. » Activ’Assistante - Novembre 2013 - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 1Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 2-3Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 4-5Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 6-7Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 8-9Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 10-11Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 12-13Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 14-15Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 16-17Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 18-19Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 20-21Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 22-23Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 24-25Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 26-27Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 28-29Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 30-31Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 32-33Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 34-35Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 36-37Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 38-39Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 40-41Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 42-43Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 44-45Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 46-47Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 48-49Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 50-51Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 52-53Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 54-55Activ' Assistante numéro 4 nov 13 à fév 2014 Page 56