Activ' Assistante n°2 jui/aoû 2013
Activ' Assistante n°2 jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Groupe Réunir

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : huit pistes pour améliorer le bien-être des salariés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
dossier Bien-être 30 Huit pistes pour améliorer le bien-être des salariés SOMMAIRE 1. Stress, le combattre pour mieux vivre 2. Tracas quotidiens, enfin des solutions 3. Services dans l’entreprise, tous à la conciergerie ! Dossier réalisé par Agnès Taupin, interviews de Daisy Saramito et Tiffany Longuet Défini dans le Larousse comme un « état agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit », le bien-être des salariés est au cœur des préoccupations des grandes entreprises. Pourtant, des structures à taille humaine peuvent mettre en place des actions susceptibles d’améliorer le quotidien du personnel, souvent à peu de frais et à l’initiative d’assistant(e)s et secrétaires pro-activ’ !
Stress, le combattre pour mieux vivre Au travail, le stress trouve son origine dans la complexité des demandes, l’excès de travail, les relations conflictuelles ainsi que le temps toujours trop court pour accomplir les missions imparties. Mais au-delà de ces facteurs liés aux fonctions et au management, bien d’autres causes influent sur le moral et la productivité des salariés. 1 Améliorer le confort de travail Lieu de travail vétuste et/ou trop étroit, mobilier obsolète, bruit, éclairage mal adapté, température des locaux à revoir, de nombreuses normes peuvent aider les entreprises à améliorer la qualité de vie des salariés sédentaires. Pour aller à l’essentiel, l’Observatoire Actineo présente, sur son site www.actineo.fr de précieux conseils en matière d’ergonomie et bonnes pratiques. Mais surtout, il rappelle les normes à connaître et à appliquer pour garantir à tous un confort de travail minimal et réglementaire. i Avis d’expert La musique est-elle du bruit ? Jacques Chatillon, chef de laboratoire acoustique de l’INRS (institut national de recherche et de sécurité)* « À faible niveau et agréable à écouter, la musique n’est ni nocive ni intrusive. Elle n’a aucun impact sur le travail du salarié et sa santé. À fort volume (au-delà de 55 DB), et agréable à entendre ou non, elle peut agresser l’oreille et son système de défense. Dans ce cas, en plus de l’agression physique, elle va générer du stress, de la déconcentration ou de l’inattention ». * Retrouvez l’intégralité des interviews sur le site www.activassistante.com. Travail nomade, trois conseils pour préserver votre dos Marjorie Dumont-Crisolago, présidente de la société Preventech Consulting Dans votre voiture, le train ou l’avion : glissez entre votre dos et le dossier de votre siège, ou sous vos fesses, un coussin ergonomique Waff Mini. Ses qualités sont reconnues par le monde médical et sportif. Assis(e) à votre poste de travail : tenez-vous droit(e) et respectez une distance de 50 à 70 cmentre votre visage et l’écran de l’ordinateur ; pratiquez de petits exercices d’étirement (haussement des épaules, étirement des poignets, flexion du dos...). Mais pour Marjorie Dumont-Crisolago, présidente de la société Preventech Consulting, « il ne suffit pas de mettre aux normes les locaux et les outils pour améliorer le bien-être des salariés. Souvent, il est indispensable de former le personnel aux bons gestes ou faire quelques exercices d’échauffements avant la prise de poste, pour éviter les tensions musculaires et préserver le capital santé de chacun ». 2 Revoir l’organisation du travail Selon une étude menée par Metro pour JOBaProximite en avril dernier, un Français sur deux estime que la distance domicile-travail lui a posé des problèmes professionnels. À l’occasion du Tour de France du télétravail et des tiers-lieux, dont les résultats ont été publiés en mars 2013, plus de 80% des salariés qui pratiquent le télétravail plébiscitent ce mode de fonctionnement et affirment être plus concentrés, moins fatigués et moins stressés. Aujourd’hui, 17% de la population active télétravaille au moins une fois par semaine. Depuis quelques années, de nouveaux espaces de travail font leur apparition : les tiers-lieux (télécentres et espaces de coworking). Sur son site www.zevillage.net, Xavier de Mazenod, dirigeant de la société Adverse.com, répertorie plus de centcinquante tiers-lieux et autant en projet. « Au départ, si la frontière entre les télécentres — fréquentés par des salariés nomades — et les espaces de coworking — occupés par des salariés ou indépendants en bureau partagé — était assez marquée, le coworking se développe aujourd’hui dans les télécentres et crée des communautés de personnes. » Activ’Assistante - Juillet 2013 - 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :