Activ' Assistante n°10 jun/jui/aoû 2015
Activ' Assistante n°10 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Groupe Réunir

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 54

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : les cadeaux d'affaires se jouent de la crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
EFFICACITE PRO Dossier cadeaux d’affaires 32 Des cadeaux pour souder vos relations pro Il est beaucoup moins cher de fidéliser un client que de chercher à en conquérir un nouveau ! Les cadeaux d’affaires restent donc un maillon essentiel pour renforcer les liens avec vos partenaires professionnels. Alors que les budgets se réduisent, il est possible que vous ayez envisagé de revoir votre politique en matière de cadeaux d’affaires. Cela serait une grave erreur : en période de crise, il est d’autant plus important de rassurer et de fidéliser vos clients. Qu’iraient penser ceux qui, habitués à recevoir un présent de votre part, n’en recevraient plus ? Continuer à avoir un geste pour vos partenaires professionnels est un signal positif qui rassure, d’autant que les cadeaux d’affaires sont un outil de communication particulièrement rentable : « Ils sont très porteurs pour les entreprises. Il s’agit d’un moyen de conquérir et de fidéliser des clients beaucoup moins cher et avec plus d’impact que d’autres médias, comme la publicité radio ou télévision par exemple. Les clients sont très attachés aux cadeaux d’affaires. Ils conservent l’objet offert sur leur bureau et se souviennent de l’attention », souligne Arnaud de Broqueville, gérant de MCS Kick & Rush, entreprise spécialisée dans les cadeaux d’affaires. La fiscalité des cadeaux d’affaires Les frais de cadeaux sont considérés comme des charges déductibles des résultats s’ils relèvent d’une gestion normale, c’est-à-dire qu’ils sont réalisés dans l’intérêt direct de l’entreprise, et si leur valeur est raisonnable (cette dernière notion étant laissée à l’appréciation de l’administration fiscale). Par ailleurs, la TVA est récupérable si le bien offert est d’une valeur inférieure à 65 € TTC par bénéficiaire et par an. Une règle qui s’applique aux cadeaux d’affaires destinés à des personnes extérieures à l’entreprise mais également aux salariés. 4Quel cadeau pour quel budget ? Pour 38% des entreprises, la dépense moyenne par personne s’établit entre 30 et 65 euros, d’après la dernière étude menée par le salon spécialisé dans les cadeaux d’affaires Omyagué. Par ailleurs, 34% des sociétés interrogées y consacrent un budget supérieur à 65 euros (et même à 500 euros pour 5% d’entre elles). A l’inverse, 28% dépensent moins de 30 euros par personne. Les colis et paniers gourmands sont les produits les plus offerts, devant les champagnes, vins et spiritueux. Sont également particulièrement appréciés les accessoires de mode et les bagages, les produits high-tech et... les accessoires de bureau, qui passent du rang de onzième cadeau le plus offert l’an passé au troisième cette année. 4Offrir moins mais offrir mieux Des tendances confirmées par Arnaud de Broqueville : « En période de crise, les entreprises préfèrent
faire fabriquer moins de pièces mais plus haut de gamme, en les offrant à un nombre réduit de partenaires bien choisis. De plus en plus, nous constatons également que la tendance est aux cadeaux utiles : les accessoires de bureau comme les stylos, les calculatrices ou les post-it personnalisés, ou les accessoires high-tech, à l’image de la batterie de secours, sont très prisés ». 4Le choix de la personnalisation Alors que 90% des sociétés offrent des produits personnalisés à leur nom, ces objets permettent ainsi de marquer durablement la personne à laquelle ils ont été offerts. Au-delà de la personnalisation du produit lui-même, soyez également attentifs aux détails : envoyer un cadeau luxueux à l’un de vos partenaires sans y ajouter un mot manuscrit serait un vrai faux pas. Veillez également à offrir à votre interlocuteur un cadeau adapté à ses goûts personnels. Vous ne les connaissez pas ? Mettez son assistante dans L Qu’offrir à vos clients étrangers ? Envie de faire plaisir à vos partenaires internationaux ? Attention, on n’offre pas le même type de cadeau à un Qatari qu’à un Chinois. Quelques règles de bon sens s’imposent : dans les pays du Moyen-Orient, évitez l’alcool (prohibé par la religion dominante). A l’inverse, les Asiatiques sont particulièrement friands de vins, champagnes et spiritueux et, de manière générale, de tout produit étranger et surtout français, associé à l’idée de luxe. En Chine, les cadeaux d’affaires sont particulièrement répandus mais aussi très codifiés. Il n’est ainsi pas de bon ton d’offrir d’horloge ou de fleurs (évoquant la mort). Renseignez-vous donc sur la symbolique de votre présent avant de faire votre choix. Enfin, soyez vigilants dans les pays anglo-saxons (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie, etc.) : peu développés en dehors des périodes des fêtes de fin d’année, les cadeaux d’affaires peuvent vite y être assimilés à… une tentative de corruption ! A pratiquer donc avec mesure et discrétion, et sans engager des frais somptuaires. En période de crise, les entreprises préfèrent faire fabriquer moins de pièces mais plus haut de gamme, en les offrant à un nombre réduit de partenaires bien choisis. V A la confidence : elle pourra très certainement vous conseiller sur le présent le plus adapté à ses hobbies ou sur un beau livre correspondant à ses passions. Enfin, celui-ci devra être offert de la main à la main pour en renforcer la valeur et mettre l’accent sur ce geste. Activ’Assistante - Juin 2015 - 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 1Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53Activ' Assistante numéro 10 jun/jui/aoû 2015 Page 54