A Nous Paris n°été HS3 13 jui 2015
A Nous Paris n°été HS3 13 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°été HS3 de 13 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : la panoplie son et image de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Un mobile qui fait tourner les têtes Mobile 100% réversible soit 51 € (1) de paiement initial - 50 € remboursés) + 8 € /mois pendant 24 moins'avec Origami Zen version SIM(4) et engagement de 12 mois. DAS : 1,631 W/kg(g) orange Vous rapprocher de l'essentiel Boutique Orange, orange.fr Offre soumise à conditions, valable en France métropolitaine jusqu'au 19/08/2015 sur réseaux et mobiles compatibles. Kit mains-libres recommandé. (1) Prix de vente conseillé au 09/07/2015. Le réseau des boutiques étant composé d'indépendants, les prix peuvent varier. (2) Offre différée de remboursement pour l'achat d'un ALCATEL ONE TOUCH IDOL 3 d'un montant supérieur ou égal à 51 € pour la souscription à cette offre, valable jusqu'au 23/08/2015. (3) Soit un coût total de 1 € + 8 € x 24 mois = 193 €. (4) Non compatible avec le Programme Changer de Mobile. (5) Le DAS (débit d'absorption spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d'exposition maximal de l'utilisateur aux ondes électromagnétiques, pour une utilisation à l'oreille. La réglementation française impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg. ALCATEL est une marque déposée d'Alcatel-Lucent utilisée dans le cadre d'une licence par TCT Mobile Limited. ONE TOUCH est une marque déposée de TCT Mobile Limited. Orange, SA au capital de 10 595 541 532 € - RCS Paris 380 129 866.
édito 03 Retiens l’ennui Voilà. On y est, c’est le moment de se quitter. Et comme le disait un vieux sage chinois dans un très joli livre de PearlBuck, Un jour de bonheur, il y a un arc-en-ciel dans notre cœur. Bien sûr, nous sommes heureux, après une année menée à un rythme effréné, d’avoir enfin du temps devant nous, et de disposer en prime du luxe ultime de ne pas totalement savoir comment l’employer. Mais nous sommes tristes aussi, comme toujours, à l’heure des « au revoir », même quand on sait que ce ne sont pas des adieux. Également un peu perdus, peut-être, entraînés que nous sommes à être toujours à l’affût de ce qui se passe et à vite fait vous le rapporter. Aujourd’hui déjà, nous n’avons de cesse de lister toutes les choses dont nous n’avons pas eu l’occasion de vous parler avant notre départ. À partir de demain, il nous faudra commencer à éprouver notre patience quand il s’agira de noter toutes nos futures découvertes, pour ne vous les raconter qu’à la rentrée. Mais enfin, d’ici là, on s’enverra de petits messages, peut-être. C’est qu’on dit toujours qu’on va s’écrire, et puis le temps – encore lui – nous fait son grand coup de ruse, nous entortille… Car même si de longues semaines s’offrent à nous, on le sait, ce bel espace de récréation va filer à toute vitesse. On se connaît, l’ennui n’est pas fait pour nous. On pratique aisément la rage, l’angoisse, la déprime, la nostalgie, mais bizarrement, au chapitre de nos mauvais côtés, c’est une chance, l’ennui n’apparaît jamais. Au programme donc, un peu de « rien » qui nous lassera vite, un peu de valises, de route, d’avion, de bord de mer où on nous laissera peut-être encore une once de liberté, parce que comme le chante Juliette Armanet, « à deux c’est tellement chouette, de fumer des cigarettes, sur la plage ». Et puis on se réappropriera quand même la ville, pour jouer les rois du monde, les maîtres du château au milieu des touristes. Car méfiez-vous, ceux qui les étudient sont formels, si certains affichent la couleur tout de suite, arborant les chaussettes de tennis et les appareils photo qu’il faut, la plupart d’entre eux nous ressemblent rigoureusement. Vous les repérerez vite cependant, à ce qu’ils n’auront pas votre assurance quand il s’agira de naviguer de terrasse en expo, de pop-up store en glacier, de festival en parc ensoleillé. Un avantage de taille : demeurer en ses terres quand les contraintes habituelles ont disparu, c’est comme se lancer dans une aventure nouvelle sans avoir besoin de baliser le parcours, c’est reposant. Alors, que vous restiez un peu ou beaucoup, nous en sommes sûrs, vous vous détendrez bien et vous ne vous ennuierez pas du tout, si ce n’est de temps en temps, de nous – cabots comme on est, on aime à l’espérer. Un seul être vous manque et on connaît la suite, d’où l’occasion d’un petit message personnel, un bigup (hug ?) à Marie- Françoise, qui a toujours si bien su mettre en images toutes nos drôles d’idées. Voilà, c’est fini pour le moment. Nous vous laissons avec quelques pistes pour vos futures activités et nous vous souhaitons un été radieux, heureux, magique. À bientôt mais pas trop.Carine Chenaux Rédactrice en chef @CarineChenaux Le Petit Prince, film d’animation de Mark Osborne d’après le célèbre livre d’Antoine de Saint-Exupéry. Sortie le 29 juillet. Paramount 13/07/15 A NOUS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :