A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°été HS2 de 6 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : les minions superstars de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
édito 05 Et bois de l’eau… « Alors je t’explique, il fait chaud, il fait très chaud, et il va faire encore plus chaud. Les gens ont chaud et ils ne parlent que de ça, donc on va trouver des gens qui ont chaud et on va les faire parler. » Et là, on l’imagine aisément. La détresse du journaliste télé qui, lui non plus, n’a pas froid et qui part en reportage circonstanciel, non sans avoir appelé la terre entière pour supplier quiconque d’un peu créatif de lui trouver la bonne idée pour « enchanter » un minimum le sujet. Las, forcément, son téléphone reste muet, se contentant de lui rappeler l’importance de l’affaire, vu qu’un musée, une pote et trois gars qu’il ne connaît pas twittent à propos de #canicule. Et ne lui reste plus qu’à faire le tour du problème. S’inquiéter à raison des personnes âgées, sonder les personnes qui bossent en plein cagnard – des terrassiers aux serveurs cantonnés en terrasse –, traîner dans les parcs pour écouter des gens qui disent qu’ils boivent beaucoup d’eau. Comme l’année dernière en fait, même si, quand même, il faisait moins chaud. Bientôt, il lui faudra prendre la route, pour parler à ceux qui partent en vacances et qui souffrent. Parce que si, au final, on est bien content d’être arrivé, prendre la route ou le train en même temps que tout le monde, c’est dur, surtout quand il fait chaud. Il faut faire attention aux enfants et aux animaux, et surtout, boire beaucoup d’eau. Bientôt, c’est heureux, on ira les retrouver à la plage, ils pourront nous raconter leurs petites habitudes, montrer leur incroyable dextérité quand il s’agit de déplier un drap de bain entre un château de sable, deux gros pieds en tongs et une glacière, avant de pouvoir enfin se jeter à l’eau. Des moments d’info rassurants, puisqu’ils excluent l’annonce de tout drame, et qui ne disent rien, si ce n’est que c’est l’été. Comme les émissions qui ont remplacé celles qu’on ne regarde jamais tout au long de l’année, mais qu’on ne peut s’empêcher de regretter. Pendant ce temps, ceux qui sont toujours là continuent de travailler au chaud. Chez nous, en mode « j’ai déjà vécu cette scène », entre deux discussions sur le bon fonctionnement de la clim, on s’apprête à donner nos derniers conseils avant fermeture. Après avoir listé les festivals et les terrasses bien situées, comme toujours, parce que l’été approchait, nous classons d’un côté les crèmes solaires et de l’autre, les salles de spectacle qui n’ont pas l’intention de s’arrêter. Avec tout ça, ça sent la fin ; bientôt, les bureaux seront rangés, les valises bouclées, et chacun partira de son côté. Encore un petit effort, alors… Si quelqu’un va à la fontaine, il pourra me re-remplir ma bouteille d’eau ? Carine Chenaux Rédactrice en chef @CarineChenaux Piscine de la Butte aux Cailles par Franck Bohbot, l’un des photographes exposés dans les galeries parisiennes YellowKorner, dans le cadre d’un partenariat avec les Rencontres d’Arles. www.yellowkorner.com. Photo Franck Bohbot 4%444444 06/07/15 A NOUS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :