A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°été HS2 de 6 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : les minions superstars de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
sons 32 affaires culturelles pop, folk tropical Papooz La vidéo qui accompagne le nouveau titre de Papooz, AnnWants to Dance, montre les deux musiciens évoluer, indolents, entre plage et piscine… En somme, un programme idéal en période de canicule. De même, la musique des Parisiens, aérée et fluide, serait la bande son-opportune pendant les grosses chaleurs. Ulysse et Armand ne jouent ensemble que depuis trois ans mais montrent une belle complicité : les voix et les guitares, de folk à bossa, glissent sur une mer d’huile. Les mélodies s’immiscent dans l’esprit en douceur (dont AnnWants to Dance, Dorothy Says, Ulysses and the Sea) : c’est la dolce vita. Pour autant, bien qu’un parallèle ait été établi entre Papooz et Simon and Garfunkel, ne pas compter sur eux pour qu’ils défendent la cause « flower power » ! Si ce n’est en arborant des chemises hawaïennes. Ulysse et Armand, ce serait plutôt l’insouciance de la jeunesse, tout à leur joie de profiter à fond du bon buzz dont ils font aujourd’hui l’objet. On imagine cependant que leurs chansons aux arrangements fignolés, parfois à la lisière du jazz, ont nécessité chacune une longue besogne. Après un EP paru Photo Natasha Andrews en janvier et le single AnnWants to Dance, motif de la release party de ce soir, les Papooz préparent un premier album. On s’en réjouit. Car cet univers où l’on entend des échos d’Antônio Carlos Jobim, Daniel Johnston, les Beach Boys, João Gilberto et le Velvet Underground est un pays où l’on passerait bien des vacances prolongées. D’ici là, en provenance du festival Calvi on the Rocks, les Papooz viennent à nous à cinq, avec un violoncelle, une basse et une batterie en renfort. Que la fête commence ! _T.S. Le 8 juillet à 20 h au Point Ephémère, 190, quai de Valmy, 10e. M o Jaurès. Places : 15 €. 8 juillet classique Adrien La Marca/Ismaël Margain Archives nationales, 60, rue des Francs- Bourgeois, 3e. M o Hôtel de Ville. Tél. : 01 40 20 09 32. À 20h. Places : 12 et 15 € (gratuit pour les moins de 12 ans). Une belle immersion dans le romantisme germanique s’annonce avec le récital de deux talentueux interprètes de la jeune génération, deux amateurs de musique de chambre aussi : l’altiste Adrien La Marca et le pianiste Ismaël Margain. Archet racé et lyrique, clavier plein de couleurs : leur rencontre promet dans des pages de Mendelssohn, Schumannet Schubert, avec de ce dernier la fameuse Sonate « Arpeggione », généralement jouée au violoncelle mais qui ne fait pas moins merveille sur l’alto. Du 13 au 15 juillet jazz, groove Roy Hargrove Quintet jazz Mike Stern et Didier Lockwood Band New Morning La rencontre du guitariste américain Mike Stern (photo de gauche) et du violoniste Didier Lockwood est l’une des très séduisantes affiches du festival All Stars au New Morning. Le premier, né dans 06/07/15 A NOUS le Massachussetts, a marqué l’histoire du jazz aux côtés de Miles Davis, participant à plusieurs de ses albums, dont We Want Miles (1981). Il a accompagné de grands noms comme Stan Getz et David Sanborn, a intégré la formation Blood, Sweat And Tears, avant de semer de nombreuses œuvres de jazz fusion, où son jeu électrique, atmosphérique, imprégné d’influences hendrixiennes, fait merveille. Il rencontre donc ce soir la star française Didier Lockwood, une autre célèbre figure du jazz et l’un des héritiers de l’école du violon hexagonal (depuis Stephane Grappelli, en passant par Jean-Luc Ponty). Cet artiste passionné a tout fait : il a enseigné, produit des disques, fait du théâtre, lancé des festivals, et bien sûr, il crée de la musique sous toutes ses formes (contemporain, jazz, funk, rock), avec la volonté de ne jamais être élitiste. On peut être sûr que le concert du New Morning sera spectaculaire. Le duo Mike Stern/Lockwood, porté par le magnifique ego de ces superbes musiciens, promet quelques belles empoignades._S.K. Festival All Stars, le 8 juillet à 21 h au New Morning, 7-9, rue des Petites-Écuries, 10e. M o Château d’eau. Tél. : 01 45 23 51 41. Places : 28 €. New Morning, 7-9, rue des Petites-Écuries, 10e. M o Château d’eau. Tel : 01 45 23 51 43. À 21h. Places : 27 €. Ceux qui craignent pour l’avenir du jazz peuvent se rassurer en écoutant le trompettiste Roy Hargrove. Ce musicien, né en 1969 à Waco (Texas), issu du prestigieux collège Berklee de Boston, a redonné du souffle à la musique, avec des projets ambitieux et neufs. Il mène alternativement deux groupes, un quintette jazz et une formation funk (RH Factor). Pour le festival All Stars, c’est le chaleureux jazzman que l’on devrait entendre, un tenant du bop, un créateur swing très libre. Il sera entouré d’invités comme le rappeur Sly Johnson (le 13) et la chanteuse China Moses, la fille de Dee Dee Bridgewater (le 15). DR
Textes : Alain Cochard, Stéphane Koechlin, Thomas Séron 33 affaires culturelles classique Pavel Kolesnikov La fin de la saison musicale de la Fondation Louis Vuitton réserve une place de choix aux musiciens de la jeune génération. Une semaine après les stagiaires de la Seiji Ozawa International Academy Switzerland, c’est au tour du pianiste russe Pavel Kolesninov (né en 1989) d’occuper l’affiche. Longtemps, ce musicien a pratiqué le violon et le piano en parallèle, pour finalement préférer le clavier. Formé à Moscou, puis à Londres et à Bruxelles, où il a bénéficié des conseils de Maria João Pires, Kolesnikov a vraiment amorcé sa carrière de concertiste en 2012 à la suite de son 1er Prix au Concours Hohens de Calgary (Canada). Un récital très remarqué au Wigmore Hall de Londres au début de l’année passée et la parution d’un CD Tchaïkovski ont mis en lumière les qualités d’un artiste aux moyens techniques certes considérables, mais qui privilégie la poésie et la musicalité. Après une apparition à la Fondation Vuitton en avril dernier en tant qu’accompagnateur d’Augustin Dumay, Kolesnikov y est de retour en solo dans la Sonate KV 475 de Mozart, la 32 e Sonate de Beethoven, la Fantaisie op. 17 de Schumannet L’Isle joyeuse de Debussy. Autant dire un programme de toute beauté, très révélateur du sens architectural et de la sensibilité de son interprète. On le guette avec impatience ! _A.C. DR Le 10 juillet à 20 h 30 à l’Auditorium de la Fondation Vuitton, 8, avenue du Mahatma Gandhi, 16e. M o Les Sablons. Rens. : 01 40 69 96 00. Places : 25 €. 6 LOLAS OURS D'ARGENT PRIX Du PuBUC PRIX DES CINEMAS ou FLANT'S ; TWO CINÉLIVE M..IiI ! , Cl NT -FRANCEINTER.. 74a:-, 1 -F N T 5H42 » > Ce moment où tout bascule » > 7H56 TÉLÉRAMA SIDERANT PREMIÈRE ACTUELLEMENT AU CINÉMA UN FILM DE SEBASTIAN SCHIPPER SENSCRITIQUE ANOUS PARIS fE Télérama V Cable nOVa L GR9111 MIX



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :