A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
A Nous Paris n°été HS2 6 jui 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°été HS2 de 6 jui 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : les minions superstars de l'été.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
clubbing 22 style de ville drum’n’bass Goldie, le break au pays du 4x4 festival Le Peacock Society en hors-piste C’est reparti pour deux jours de fiestas un peu folles dans le Parc floral. Le festival Peacock Society, qui supplante peu à peu la fête nationale dans le cœur des amateurs de musiques électroniques, offre encore un programme alléchant, et un peu plus éclectique que le Weather Festival. Bon, la techno et la house se taillent tout de même la part du lion dans les deux warehouses principaux, avec en tête d’affiche Laurent Garnier et Dixon, deux stars qui ne déçoivent jamais derrière les platines. Vendredi, il ne faudra pas rater le back to back événement entre l’anticonformiste Seth Troxler et le fondateur du label Kompakt Michael Mayer, ainsi que la Londonienne deep house Maya Jane Coles. Mais comme il n’y a pas que le beat carré dans la vie (c’est le thème de la semaine, visiblement), le Peacock Society a prévu deux scènes alternatives, avec Off the Trax en extérieur, qui présentera des artistes du label de bass music français [re]sources le vendredi, et la scène programmée par le busters au cinéma et derrière les platines des clubs du monde entier. Pour refaire le tour de la question fêter ses vingt ans de carrière, Goldie a sorti en 2013 The Alchemist, un triple album en forme de best-of. Et comme un bon DJ de drum’n’bass ne se déplace jamais sans son MC, il sera accompagné de Lowqui au micro. Ce même soir à Concrete, on retrouvera une autre légende, le DJ anglais Grooverider, qui mixait avec son compère Fabio à la soirée Rage au Heaven à Londres, là où la jungle a commencé. Les Français d’Exploration Music et Moresounds complètent une affiche qui en a surpris quelques-uns mais qui n’a déçu personne._S.B. Goldie, samedi 11 juillet à 21 h à Concrete, port de la Rapée, 12e. RER/M o Gare de Lyon. Entrée : 15 €, gratuit jusqu’à 22h. Seth Troxler. DR Photo Jimmy Mould Maya Jane Coles. DR C’est une petite révolution pour Concrete. Le sanctuaire techno/house parisien va accueillir ce vendredi Goldie, le pionnier britannique de la drum’n’bass. Autrement dit, un maître du beat cassé sur une barge qui n’avait jusqu’ici d’oreilles que pour les kicks bien droits. Fondateur du mythique label Metalheadz, Goldie a accompagné les premiers pas d’une musique, la jungle, qui, comme il dit, « n’avait même pas encore de nom ». Il crée la sensation en 1995 avec son premier album Timeless et son artwork sur la pochette, qui l’impose comme un des artistes majeurs du genre et du street art. Personnage complexe et susceptible, aux coups de gueule redoutés, Goldie n’hésite jamais à tacler les nouveaux producteurs, trop concentrés sur le beat et les basses, quand lui traite sa drum’n’bass comme une symphonie. Cette tête de mule assumée s’est un peu calmée ces dernières années, délaissant la drogue pour le yoga bikram, exposant ses œuvres, dévoilant ses fameuses dents en or à la télé, dans des blocksite de référence Resident Advisor, qui a booké l’ultra-respecté Kode9 (Hyperdub) et le génial Portugais DJ Marfox. Tête de gondole du label Principe, il produit une sorte de bass music du ghetto, un mélange frénétique de dance, kuduro ou batida qui met le feu aux nuits lisboètes (écoutez le maxi Eu Sei Quem Sou pour vous faire une idée). Pour cette édition, au lieu de suivre la masse sur l’autoroute, on vous conseille plutôt de faire du hors-piste…_S.B. Peacock Society, vendredi 10 et samedi 11 juillet au Parc floral de Paris, route de la Pyramide, 12e. M o Château de Vincennes. Places : 46 € par soir. agendaJEUDI 9 JUILLET Lunch Dance C’est un peu du clubbing de jour, en mode super healthy. La bonne idée du jeudi, c’est de commencer par prendre une vraie longue pause déjeuner, avec bar à jus, burgers Maison Francart et gaufres Yummy & Guiltfree. Le plus, c’est d’en profiter pour danser sur les sons soul et jazz d’Arthur Chaps (Sun is coming). Également le 20 août et le 10 septembre. Entrée libre – 12 h - 15 h Cour Bleue du BHV Marais 36, rue de la Verrerie, 4 e M o Hôtel de Ville Pure Dino Les Anglais débarquent : Darren Emerson (ex-Underworld), Marst, Alex K et Steph Osbgs. Aciiid ! 12 € – 23 h - 6 h Rex Club 5, bd Poissonnière, 2 e M o Bonne Nouvelle Nekfeu Showcase Le rap de kids par Nekfeu et ses DJ’s, S-Crew et Sneazzy de 1995. 20 € – 23 h - 5 h Yoyo - Palais de Tokyo 20, av. de New York, 16 e M o Iéna ou Alma-Marceau SAMEDI 11 Motown Party spéciale classics Les classics soul et funk mixés par le DJ Reverend P.10 € – 23 h - 6 h Djoon 22, bd Vincent Auriol, 13 e e M o Quai de la Gare LUNDI 13 (veille de jour férié) D.O.C. Le retour de Gui Boratto pour trois heures de live avec Shadow Movement et Scharre. 20 € – 23 h - 7 h Zig Zag Club 32, rue Marbeuf, 8 e M o George V 06/07/15 A NOUS
Textes : Smaël Bouaici, Julien Lorette, Édouard Rostand 23 style de ville dubstep Un maître à Petit Bain Eh non, le dubstep, le bon, le vrai, n’est pas mort. Ce n’est pas parce que la version américaine (le brostep et ses élucubrations soniques à la Skrillex) a explosé telle une vulgaire bulle spéculative qu’il fallait lâcher l’affaire avec un style qui a, quoi qu’on en dise, flanqué une claque à tous les amateurs de bass music et révolutionné la musique électronique. Joe Nice, lui, jouait du dubstep avant même qu’on lui trouve une appellation. Le Britannique installé aux États-Unis s’y est mis dès 2001, la préhistoire. Proclamé ambassadeur du genre par Kode9, le boss du prestigieux label Hyperdub, il s’est logiquement retrouvé sur Rinse FM, la radio qui a lancé le mouvement, et à son apogée, à la fin des années 2000, aux soirées FWD du Plastic People à Londres, avec Benga, Skream et les Digital Mystikz. Joe Nice revient à Paris samedi après sept ans d’absence pour deux heures de set tout en dubplates (des vinyles exclusifs) à Petit Bain. Également à l’affiche de la soirée organisée par Bass Paradize et Big Brothers, ne manquez pas la performance de Khng Khan, entre rap et bass music, et les DJ’s locaux des crews Exploration et Digital Warfare._S.B. Samedi 11 juillet à minuit à Petit Bain, 7, port de la Gare, 13e. M o Quai de la Gare. Entrée : 8-10 €. Joe Nice. DR L'ESPRIT INTER présente Le Crédit Mutuel donne le IE 20 Win TR 23OU.. EMS LE MEILLEUR DE LA SELECTION POP FRANÇAISE CE IN ER Selah Sue, Benjamin Clementine, Denai Moore, Christine & The Queens, Yael Nairn, Ibeyi, Moriarty, Brigitte, Django Django, The Do, Asaf Avidan, Izia, Paradis, Fauve... DÉJÀ DISPONIBLE EN 2 CD - 42 TITRES ET EN i]lfil ? AL ANOUS Pfl(iIS CPff4lAAlâ o tw r : [.. VOLUME 02 DISPONIBLE THE CHEMICAL BROTHERS PAUL KALRBRENNER LIMP BI/RIT CHRISTINE AND THE QUEENS SELAH SUE ETIENNE DAHO RATATAT JURASSIC 5 GRAMATIK BENJAMIN CLEMENTINE LLB DILL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :