A Nous Paris n°HS1 Hiver 7 jan 2019
A Nous Paris n°HS1 Hiver 7 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°HS1 Hiver de 7 jan 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (222 x 285) mm

  • Nombre de pages : 26

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : soyons légers...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
expoTexte  : Jeanne Gaudin civilisations Beautés dévastées Palmyre, Alep, Mossoul, Leptis Magna… autant de cités millénaires défigurées ou menacées par la guerre. Embarquement à l’IMA, pour une exploration immersive de ces sites martyrs du monde arabe, emblématiques de tant d’autres. LL’exposition se construit autour d’immenses projections numériques. Happés par la désolation de ces tableaux mouvants, nous voilà transportés au cœur du chaos en Irak, en Syrie, en Libye. Apparaissent les rues de villes éventrées par des bombardements, puis leurs monuments, détruits ou en péril. L’apparence originelle de chaque site, évoquée par un squelette d’architecture diaphane, se superpose à son état actuel, témoignant de l’ampleur des destructions. C’est une expérience saisissante de voir telle mosquée renaître de ses décombres, revêtir sa forme première, puis s’abîmer à nouveau dans le néant des gravats. Travellings immersifs Cap sur Mossoul, en Irak. Durant les trois années d’occupation par l’État islamique, les destructions des monuments « hérétiques » y sont systématiques. Parmi eux, la mosquée al-Nouri et son minaret penché qui, sous l’effet de l’animation, semble vainement s’ériger sur ses propres ruines pour à nouveau se perdre en poussière. Et, alors que le mausolée de l’Imam Awn al-Dîn s’évapore dans l’obscurité, on pénètre dans l’église Notre-Dame de l’Heure  : on aimerait embrasser ses colonnes rescapées, pour les maintenir droites, inébranlables. Au cœur de la tragédie, pourtant, un pied de nez aux forces mauvaises  : sous les décombres du mausolée de Nabi Younes, dynamité en 2014, apparaissent les vestiges d’un palais de l’ancienne Ninive, vieux de 2 600 ans ! Surgissent ainsi d’incroyables lamassus sculptés en bas-reliefs. On rêverait de voir ces créatures magiques, tirées de leur sommeil par les spasmes des obus, reprendre leur rôle ancestral de sentinelles merveilleuses. Portés par les travellings immersifs et l’envoûtante musique, on quitte l’Irak pour la Syrie. D’Alep, on explore les souks détruits, l’immense citadelle, la mosquée des Omeyyades. L’apparition fantomatique de son minaret fait l’effet d’un délicieux mirage. Et, si les projections numériques de la ville semblent désertées de toute présence humaine, le documentaire Greetings from Aleppo vient sortir de l’anonymat ses habitants et ses morts. Ici, un artiste qui peint douze heures par jour pour se protéger de la folie de la guerre. Là, une petite fille qui court pour se cacher des bombes. Plus loin, des jardins publics qui se transforment en cimetières... Vue de la mosquée des Omeyyades d’Alep, en Syrie, avec son minaret écroulé. Iconem/DGAM Mise en scène immersive du site de Leptis Magna, en Lybie. Thierry Rambaud/IMA 18 affaires culturelles Comme Alep, Leptis Magna (Libye) et Palmyre (Syrie) figurent sur la liste du patrimoine mondial en péril établie par l’Unesco. Et pour cause  : des remarquables vestiges de Palmyre, il ne subsiste quasiment rien. Plus personne ne visitera jamais les temples de Bêl et de Baalshamîn, érigés au I er siècle. Même l’esprit de Zénobie, illustre reine du III e siècle, aura vite fait de déserter les lieux. Entourée de sa cour, on l’imagine blessée et humiliée par les outrages infligés à sa cité. Alors que les exécutions prenaient pour décor le théâtre de Palmyre, l’hypogée dite des « Trois Frères », une tombe collective souterraine aux incroyables peintures murales et sarcophages en pierre sculptée, était investie comme camp de base par les djihadistes… Devant la violence des destructions, une impression de gâchis abyssal s’impose. Dans ces images de villes dévastées, c’est toute la souffrance humaine qui éclate et prend à la gorge. Par la destruction méthodique du patrimoine bâti d’un peuple, c’est ce peuple dans son identité culturelle qui se trouve criminellement nié. Dira-t-on, dès lors, que tant que des hommes garderont la fragile mémoire de ces monuments disparus, une part de l’Histoire sera sauve ? Le croire est une grâce, nécessaire.Cités millénaires, Voyage virtuel de Palmyre à Mossoul, jusqu’au 10 février à l’Institut du monde arabe, 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 5e, M° Jussieu. Du mardi au vendredi de 10 h à 18h, le week-end de 10 h à 19h. Entrée  : 12-10 € (TR  : 6 € ). www.imarabe.org
cinéma Gaumont Distribution Christian Geisnaes/Meta Spark & Karnfilm/AB 2018 le film de la semaine comédie dramatique Edmond D’Alexis Michalik, avec Thomas Solivérès et Olivier Gourmet. Durée  : 1 h 50. 1897, Edmond Rostand, auteur de théâtre sans le sou, se voit confier une commande par l’acteur du moment. S’inspirant de scènes de son quotidien, de ses rencontres, d’une jeune habilleuse qu’il séduit de ses mots pour son copain bête et bellâtre, Edmond se met à écrire Cyrano de Bergerac. Une mise en abyme assez galvanisante, tirée de la pièce « moliérisée » d’Alexis Michalik. Si l’exercice d’adaptation rame un peu au début, le texte est ingénieux, et ce qui faisait son suc, découvrir ce chef-d’œuvre prendre vie sous nos yeux, fonctionne admirablement sur grand écran.drame fantastique Border D’Ali Abbasi, avec Eva Melander et Eero Milonoff. Durée  : 1 h 41. Employée à la police des frontières en Suède, Tina est extrêmement laide mais dotée d’un flair infaillible. Un jour, elle rencontre un homme qui lui ressemble étrangement. De cette incursion dans le fantastique, voire l’horrifique, naît un conte sur la différence pour le moins dérangeant, qui flirte avec les mythes scandinaves et ne laisse pas indifférent. Ce film a remporté le Grand Prix « Un Certain Regard » à Cannes en 2018.A NOUS PARIS Textes  : Fabien Menguy JC Lother 2018 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. and Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved. Laurent Champoussin comédie Les Invisibles De Louis-Julien Petit, avec Audrey Lamy et Corinne Masiero. Durée  : 1 h 42. Elles s’appellent Amel Bent, Catherine Lara ou Brigitte Bardot. Autant de pseudos pour ces femmes SDF qui transitent chaque jour par L’Envol, un centre d’accueil de jour sur le point de fermer. Loin de se résigner, ses employées décident de réinsérer leurs pensionnaires coûte que coûte, dans ce qui donne une sorte de Full Monty de la réintégration, mêlant des comédiennes à de vraies femmes issues de foyers. Résultat, une comédie drôle, sociale et humaine, pleine d’espoir sur le fait qu’il est encore possible de tendre la main.drame Creed II De Steven Caple Jr., avec Michael B. Jordan et Sylvester Stallone. Durée  : 2 h 10. Champion du monde poids lourds, près de se marier, Adonis Creed voit débarquer un adversaire de taille  : Viktor Drago, le fils d’Ivan Drago, qui a tué son père Apollo au combat en 1985. Tous les ingrédients d’une vengeance torturée et de ce qui fait un bon Rocky, ce mélange de dépassement de soi et de nostalgie, sont donc ici réunis. Le tout dosé avec quelques longueurs trop mélo, mais avec suffisamment de punch pour ravir les jeunes spectateurs et ceux qui ont vécu en leur temps, comme s’ils y étaient, le match Rocky vs Drago de Rocky IV.thriller L’Heure de la sortie De Sébastien Marnier, avec Laurent Lafitte et Pascal Greggory. Durée  : 1 h 43. Suite au suicide d’un professeur, Pierre Hoffman (Laurent Lafitte), suppléant, débarque dans une classe de troisième pour surdoués. Des élèves qui s’avèrent bien plus difficiles que prévu de par leur arrogance, mais aussi leurs pratiques extrascolaires très étranges, pour ne pas dire sectaires. Le début d’une plongée dans le malaise, si ce n’est la folie, filmée comme un thriller d’auteur lancinant, au message déroutant et à la mise en scène assez captivante.19 affaires culturelles à L’AFFICHE Forgiven De Roland Joffé. DRAME Les Révoltés De Michel Andrieu et Jacques Kebadian. DOCUMENTAIRE In My Room D’Ulrich Köhler. SCIENCE-FICTION en BREF Creed À l’occasion de la sortie de Creed II et en hommage à la saga Rocky, la Warner a aménagé sur l’île aux Cygnes (15 e) un terrain de sport dédié à la boxe et à l’entraînement physique accessible librement. L’Ange Voleur sévissant à Buenos Aires en 1971, Carlitos, ado au visage d’ange, a assassiné au moins 11 personnes. Le destin d’un serial killer atypique se prenant pour un messager de Dieu dans l’Argentine pré-dictatoriale. festiCINÉ Festival de comédie de l’Alpe d’Huez, du 15 au 20 janvier. Au programme de cette édition présidée par Alexandra Lamy, Jusqu’ici tout va bien, avec Gilles Lellouche en patron d’agence de com obligé de se délocaliser à La Courneuve ; Mon Bébé, avec Sandrine Kiberlain en mère refusant de voir partir sa grande fille ; ou Rebelles, avec Cécile de France tuant accidentellement son patron violent. www.festival-alpedhuez.com Intégrale Éric Rohmer, du 9 janvier au 11 février à la Cinémathèque française, en présence de Fabrice Luchini ou Melvil Poupaud. Et cycle Billy Wilder, jusqu’au 8 février. www.cinematheque.fr Cycle documentaire Alain Cavalier, Ross McElwee  : auto-portraits, du 9 janvier au 9 mars au Centre Pompidou. www.pompidou.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :