A Nous Paris n°696 22 jun 2015
A Nous Paris n°696 22 jun 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°696 de 22 jun 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : la Marche des fiertés, bien plus qu'une grande fête.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
J_Ll'53/môtiw mol 00/w09 w ayV9
édito 03 Ola la, la Fura… ! La semaine dernière donc, c’était la semaine de plein de choses, du début de l’été, de la Fête de la musique dont on connaissait le programme sur le bout des ongles, et même avant ça, du 18 juin. Ce jour-là, on n’en finissait plus de commémorer, l’appel, le Waterloo… Une date du calendrier visiblement propice aux grands événements, et dont on pouvait dès lors raisonnablement attendre beaucoup. Mais les heures passant, rien n’arrivait. D’où l’envie irrépressible de faire quand même de ce jeudi quelque chose d’exceptionnel, de trouver une activité qui pourrait nous permettre d’échapper à une routine annoncée. Enfin, l’idée fut lancée puis approuvée. Et là, tout le monde se mit bizarrement à adopter un étrange phrasé ibérique : ola, oun allait tester « La Foura » ! Pour ceux qui n’avaient jamais fait d’espagnol à l’école, difficile de juger de la justesse de la prononciation. Mais surtout, pas question de savoir ce que voulait dire le nom de la célèbre compagnie catalane dans son entier. « La Fura dels Baus », ça sonnait comme un Bauhaus furieux, prêt à vous emporter... De peur d’être déçus, c’était bien suffisant pour se laisser tenter. Pas de sombres desseins à l’entrée de la Villette cependant, des sourires d’accueil charmants dans une Grande Halle comme privatisée, et des vérifications de routine de bon fonctionnement de nos téléphones portables. C’est que le spectacle M.U.R.S. (enfin « Mourse », selon la prononciation officiellement confirmée) auquel nous allions assister devait pouvoir se vivre en toute interactivité. Après quelques réglages nécessaires et la découverte inattendue d’un daltonisme jamais diagnostiqué (« Pardon monsieur, la couleur sur mon tél’, là, celle où je dois aller me ranger, c’est du jaune ou c’est du vert ? ») et puis des ateliers bonhommes de création florale virtuelle, la puce a commencé à nous venir à l’oreille. Pas du genre à danser la zumba comme ça, ou à être volontaire pour qu’on nous laisse manger notre banane sur une scène, nous avons commencé de nous mettre en retrait. Une méfiance salutaire, car ces gens-là ne rigolent en effet pas. Successivement ligotés avec un inconnu dans du film plastique, bombardés de graines, enfumés, décontaminés à grand renfort de pulvérisateur et dénoncés avant d’être – peutêtre – torturés, nous voulions de l’action et nous en en avons eu. Bien sûr, tout cela valait bien un message que vous découvrirez un peu dans notre rubrique scènes et beaucoup en testant « La Foura »., parce qu’on ne va pas non plus tout spoiler. Mais sachez-le, à l’issue de tout ça, tout finit bien pour tout le monde, et si tel n’est pas le cas, avant de partir, vous pourrez toujours textoter des messages sur grand écran pour vous indigner. Le 18 juin, rien à signaler, à part un type qui avait perdu ses clés.r Carine Chenaux Rédactrice en chef @CarineChenaux À gauche : Présentation d’Officine générale FW14, Société d’encouragement pour l’industrie nationale, Paris, janvier 2014. Design par Diplomates. Bois, polystyrène, encre de Chine, peinture et LED. Photo Ruud Binnekamp À droite : SteveMcQueen photographié par Barry Feinstein. Exposition Unseen McQueen à la galerie de l’Instant. Barry Feinstein photography/Galerie de l’Instant



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :