A Nous Paris n°627 25 nov 2013
A Nous Paris n°627 25 nov 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°627 de 25 nov 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : culte... ces objets so French!

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
édition affaires vrage – à la magique couverture blanche où chute un cheval – s’ouvre sur l’affiche du film, ranimant en nous la madeleine de Proust westernienne. Ambiguïté et mystère Les éditeurs possèdent un as dans leur manche : le souvenir que nous, spectateurs passionnés ou lointains, avons de ces films mythiques. C’est un après-midi passé au cinéma le Triomphe qui aura longtemps poursuivi le cinéphile et lecteur Bertrand Tavernier. Il avait treize ans, écrit-il, quand son père l’emmena voir Les clairons sonnent la charge de Roy Rowland, un film assez conventionnel, surtout en comparaison du roman d’Ernest Haycox, au titre plus poétique, Des clairons dans l’après-midi (Bugles in the Afternoon), qu’il découvrira plus tard. Ernest Hemingway avouait acheter le Colliers Magazine chaque fois qu’Haycox (1899-1950) y publiait une nouvelle. Le récit évoque la fameuse défaite, le 25 juin 1876, de la cavalerie américaine à Little Big Horn. Les Indiens encerclèrent et massacrèrent l’armée du général Custer. Le livre possède plus d’ambiguïté et de mystère que le film, des aigreurs de Custer aux relations pleines de tact et de non-dit entre l’officier Shafter et la belle Josephine Russell. Il décrit avec nuances la vie de garnison, l’ennui, le bar, le bordel. L’auteur se plaît à décrire l’environnement. Quand un détachement chemine, on entend « le clapotis de l’eau dans les gourdes, le grincement du cuir, le tintement dissonant des accessoires en métal ». Les soldats voient de l’eau qui serpente au milieu des saules, les flammes du soleil se déversent « telles des vagues sur la butte. Et la colonne s’enfonce dans ce flamboiement jaune avec une lassitude grandissante et des silences de plus en plus longs. » àLIRE Wilderness de Lance Weller Traduit de l’Américain par François Happe, Gallmeister, 324 p., 23,60 €. Les Proies de Thomas Cullinan Traduit de l’anglais par Morgane Saysana, Passage du Nord-Ouest, 615 p., 24 €. Réédité en poche chez Rivages le 12 février prochain. Un soldat sudiste échoue dans un pensionnat de jeunes femmes aux pulsions refoulées. Don Siegel en tira un huis clos étouffant avec Clint Eastwood. 25/11/13 A NOUS Nina Hoss dans le film germanocanadien Gold de Thomas Arslan, sur des immigrés allemands partis chercher de l’or dans le Klondike. Disponible en DVD le 3 décembre. Schramm Films Paysages sauvages Tavernier, le lisant dans ses jeunes années, ignorait alors que ce beau texte inaugurerait sa collection « L’Ouest, le Vrai », qu’il vient de créer chez Actes Sud. Il écrit dans la postface qu’il a aimé la « présence du décor, l’importance conférée à la nature ». Des clairons dans l’après-midi, comme la plupart des « western stories », brasse des questions contemporaines : la peur du paradis perdu, la fin de l’innocence, le mythe de la frontière, la nation, la sécurité, et l’écologie qui est au cœur d’un affluent moderne du western littéraire, le « nature writing », observation d’un paysage sauvage dans lequel se débat un personnage isolé. Faillir être flingué de Céline Minard Rivages, 325 p., 20 €. Ce roman western « made in France » de Céline Minard, Prix du Style 2013, a été l’un des événements de la rentrée littéraire 2013. « Je voulais en écrire un depuis longtemps, explique l’auteur. Dans deux de mes livres précédents, il y avait déjà des figures du western. » Elle a commencé à en lire vers dix ou douze ans, Les Mémoires d’un visage pâle de Thomas Berger, La Prairie de Fenimore Cooper, et les aventures du trappeur Zebulon de Wurlitzer. « J’avais besoin de grand air, et de renouer avec une dimension enfantine du plaisir littéraire. J’aime les possibilités, le champ très ouvert que présente le western, qui est à la fois la fin d’un monde et la genèse d’un autre. Tout est possible, croiser quelqu’un dans la prairie 34 culturelles Wilderness, l’époustouflant premier roman de Lance Weller, âgé de 48 ans, paru chez Gallmeister, le spécialiste du « nature writing » en France, est bien un western. Mais en racontant le vagabondage dans les grands espaces de l’Ouest américain d’un survivant de la guerre civile américaine (1860- 65), dont le chien a été volé par un Indien aux yeux sombres et un petit homme à l’oreille à moitié arrachée, l’auteur décrit un pays tourmenté, traversé par des bourrasques de vent, une froide obscurité, une pluie obsédante… « Un jour, j’irai quelque part où je pourrai trouver les étoiles de la nuit chaque fois que je le voudrai », dit un mutilé. Son rêve rejoint celui des lecteurs du XXI e siècle.c’est peut-être prendre une balle dans le corps ou entamer un échange : dans les deux cas, c’est une rencontre radicalement libre. Rien n’est réglé, régulé, ou légiféré : c’est l’aventure ! » Son roman au joli style classique navigue lui-même librement, sans héros, au gré des tableaux d’un Far West anonyme et dangereux, entre voleurs de chevaux, vagabonds, artistes. Un gars « beau comme un dieu aux pieds légers, volatile, souple » y part à la recherche de l’archet perdu d’une violoniste, avec en point de mire une ville mouvante aux contours incertains, entre tentes et établis en bois. « On offre un verre à celle qui vient de vous tirer du royaume des morts ? », lance la musicienne Arcadia à son chevalier servant mal en point. Oui, à ta santé Arcadia et à celle du western, trop vivant pour rester au royaume des morts !
LICENCES 2-1058290 ET 3-1058291 - DESIGN : WAHIB CHEHATA KLM PRODUCTIONS & LIVE NATION PRÉSENTENT SUCCÈS… PROLONGATIONS ! DU MARDI AU DIMANCHE A 20H kamellemagicien WWW.KAMELLEMAGICIEN.COM @kamelmagicien LOCATIONS : LIVENATION.FR - TICKETNET.FR - FNAC.COM & POINTS DE VENTE HABITUELS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :