A Nous Paris n°627 25 nov 2013
A Nous Paris n°627 25 nov 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°627 de 25 nov 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : culte... ces objets so French!

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
parcours 18 style de ville 25/11/13 A NOUS Paris loves New York ! Magnétique, inventive, énergique et tellement cool, New York est la ville de tous les fantasmes. Grâce à des lieux 100% Grosse Pomme installés à Paris, on peut aujourd’hui retrouver un peu de cette bonne « vibe » sans quitter la capitale. Texte : Sophie Peyrard Manger Buvette En baptisant son restaurant de Greenwich Village « Buvette », Jody Williams avait déjà le cœur qui penchait pour la France. Voilà aujourd’hui que cette chef new-yorkaise ouvre en plein cœur de Pigalle une deuxième « Buvette » tout aussi réjouissante que la première. Dans une atmosphère simple et chaleureuse – murs de briques, même plafond argenté esprit « indus » qu’au 42 Grove Street, grand comptoir en marbre et tabourets chinés à New York –, on découvre une carte des plus alléchantes. Au menu : des tartinettes fraîches et raffinées (ratatouille et chèvre frais, anchoïade, beurre et radis...), salade de poulpe, brandade de morue en verrine, coq au vin en cocotte, le tout accompagné d’une belle carte des vins classés par producteurs et non par appellations (saint-joseph de chez Pierre Gaillard, beaujolais blanc Château Thivin...). Que vous soyez à Paris ou à New York, vous dégusterez les mêmes mets, simplement adaptés selon les fournisseurs locaux. « La seule chose qu’on ne trouve pas à New York, c’est l’os à moelle », nous souffle Thomas Gardez, responsable de cette « gastrothèque » version française ; le mets serait-il un peu trop radical pour nos amis new-yorkais ? Le lieu offre un service continu, ce qui permet de repasser pour une pause gourmande, si l’appétit vous a manqué pour tester la sublime mousse au chocolat et crème fouettée, la tarte Tatin, les gaufres faites minute, ou les fruits pochés de saison. Buvette offre également un brunch à la carte, avec entre autres des œufs bio au bacon, scones, financiers au chocolat, madeleines, le tout fait maison, of course.Buvette, 28, rue Henri Monnier, 9e. M o Pigalle. Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10 h à minuit. Pas de réservation. Plus d’infos : www.ilovebuvette.com L’adresse parisienne d’un établissement new-yorkais… qui lui-même s’inspire du bistrot à la française. ilovebuvette Le kale, « chou-chou » des restaurateurs new-yorkais branchés. thekaleproject.com Cuisiner The Kale Project À New York, tout restaurant branché qui se respecte agrémente son menu de kale (prononcer « kel »), un légume vert proposé en salade, cuit en accompagnement, mixé en jus, ou à croquer en chips. En France, impossible de trouver ce chou un peu spécial, qu’on a d’ailleurs du mal à définir : chou toscan, chou plume, chou vert demi-nain ou chou frisé non-pomme, personne n’est d’accord sur son nom. Depuis peu, Paris a enfin son ambassadrice du kale en la personne de Kristen Beddard, qui s’est donné pour mission de réintroduire ce chou en France. Avec son « kale project », Kristen fournit des conseils à de petits agriculteurs locaux qui se lancent dans sa culture ; ainsi, on trouve aujourd’hui ce fameux légume sur les étals de certains marchés, à la très chic Grande Épicerie du Bon Marché, et sur quelques cartes de restaurants (Café Loustic, Bones, Table, 6 rue Paul Bert, Holybelly...). À noter que les vertus nutritives du kale en font le chouchou des diététiciens : riche en vitamines A,C, K, en minéraux, avec une haute teneur en protéines et en calcium… Une autre bonne raison de goûter le chou star de la Grosse Pomme ! Pour tout savoir sur le kale : thekaleproject.com et sa carte interactive #KaleSpotted.
Bouger Big Apple Yoga Parce qu’elle ne trouvait pas de studio de yoga qui corresponde à ses habitudes new-yorkaises, Janelle Watters-Oliel a décidé d’en ouvrir un à Paris, sa nouvelle ville d’adoption. « J’avais envie d’un yoga plus dynamique, plus ludique, comme celui qu’on pratique à New York, explique-t-elle. Ici, je trouvais les cours un peu trop sérieux, presque austères. » En musique et avec un charmant accent, Janelle propose un cours intitulé « New York Flow », décomplexé dans l’esprit, mais dynamique et exigeant dans la pratique. Le centre offre également des cours plus traditionnels, pour tous niveaux et pour tous les âges. L’autre atout du lieu, ce sont les cours Big Apple Kids destinés aux parents et à leurs enfants à partir de 3 ans. Dans un environnement ludique, les kids jouent et font du yoga en imitant les animaux et la nature. Des techniques de respiration et de visualisation leur apprennent à se détendre, à développer une conscience et un contrôle de soi ainsi qu’une meilleure connaissance de leur corps. Des stages pour adultes avec des professeurs newyorkais (ou pas !) sont aussi régulièrement proposés.Big Apple Yoga, 20, rue Dussoubs, 2e. M o Sentier, Réaumur-Sébastopol ou Étienne Marcel. Infos sur bigappleyogafrance.com. 19 style de ville Si la plupart de ses cours de yoga sont donnés en français, Janelle Watters-Oliel en propose un entièrement en anglais pour ceux qui cherchent une touche « typique ». bigappleyoga.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :