A Nous Paris n°594 11 fév 2013
A Nous Paris n°594 11 fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°594 de 11 fév 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (235 x 285) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : musique, un autre echo du Mali.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
édito 03 Du neuf avec du vieux Et voilà que cela n’en finit pas… Alors que la semaine passée, nous vous vantions les mérites du style rustique, vecteur de nostalgie et désormais à la pointe, il se trouve que par un hasard étrange, le old school, voire très, très old school continue de faire parler de lui. En « une » d’un newsmagazine, Jean d’Ormesson, presque 88 ans au compteur, est qualifié de vrai jeune, les apprentis chanteurs de la télé-réalité s’affrontent sur de vieux titres de France Gall ou de Polnareff, et nous, bizarrement dans l’air du temps, nous en remettons une couche en vous parlant du florissant marché de l’occasion, de vieux passages parisiens où l’on achète des autographes de Clemenceau, et même de l’intérêt certain qui existe dans le fait de s’offrir de petits cadeaux pour la Saint-Valentin, une fête vieille comme Job… Ah non, Job était pauvre, ce qui ne colle du coup pas du tout dans le cas présent. Alors, disons donc, sans certitude, pour une fête, certes vieille… comme Hérode, mais pas du tout désarmée du fait de son antiquité. Manquerait plus alors qu’on vous évoque de vieux musiciens ayant débuté dans les années 60, poussés par la magie de Louis Armstrong, qu’on vous chronique une bonne petite boutique vintage et qu’on vous suggère de vous rendre au Salon du tricot, pour que la coupe soit pleine… Ahem, comme dirait l’un de nos chroniqueurs cette semaine, de fait, l’heure semble à bien y regarder encore plus grave qu’il n’y paraît. Pas de panique néanmoins, la solution réside sûrement dans la capacité que l’on a à faire le tri. En bref, à savoir faire un vrai mix & match entre ce qui a été bon et source d’inspiration, et tout ce qui émerge aujourd’hui, inspiré par le passé ou non. En bref, piochons allégrement dans la pléthore de propositions qui nous sont faites, et ne relançons pas un débat de plus, à une heure où tout le monde ferait souvent mieux de juste voir midi à sa porte pour que les vaches soient bien gardées. L’idée à suivre, du coup : on recycle, onupcycle – comme disent les filles –, on innove et on mélange l’ensemble. Une bonne option pour nous, qui, on le jure, même quand on sera très, très vieux, et donc peut-être encore jeunes, on ne sait plus, n’hésiterons jamais à chercher les bonnes inspirations, d’où qu’elles puissent venir. Bonne lecture à tous, mais alors à tous, entendons-le bien.Carine Chenaux Rédactrice en chef Philippe Cognée, Tijuana, 2012. Peinture à la cire sur toile, 153 x 200 cm. Exposition à la galerie Daniel Templon jusqu’au 23 février. Photo B. Huet/Tutti, courtesy Galerie Daniel Templon 11/02/13 A NOUS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :