A Nous Paris n°583 12 nov 2012
A Nous Paris n°583 12 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°583 de 12 nov 2012

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : A Nous Paris SAS

  • Format : (260 x 360) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 22,2 Mo

  • Dans ce numéro : Mobilier urbain : du style dans la ville

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Photos : © Little Shao - Red Bull France SASU, RCS Paris 502 914 658 OUVERTURE DES PORTES : 2th DÉBUT DE LA COMÉTITION : 22h• SOI_RÉE : Minuit j. PAVILLON CHAMPSELYSEES * 5254 RUE MARBEUP• 75008 PARIS * Qui est le meilleur danseur de la soirée ? 1
© Les Marionnettes de Salzbourg 11 « Le Songe d’une nuit d’été » par les Marionnettes de Salzbourg, jusqu’au 16 décembre au Théâtre Déjazet. www.dejazet.com. 2La chanteuse Kumisolo, à retrouver le 23 novembre à 19 h à la médiathèque Marguerite Yourcenar (15 e) , dans le cadre du festival Monte le son (jusqu’au 8 décembre). ÉDITO•03F Cherchez la femme L’événement le plus important de la semaine passée a brocolis et des myrtilles dans son potager, participe à des évidemment été la réélection de Barack Obama à la tête des Etats-Unis. Et pourtant, à dire vrai, l’affaire a été plus que vite digérée. Du coup, c’est un peu comme si on avait simplement repris les choses là où on les avait laissées ; une impression sûrement ressentie par les stars que l’on attendait le soir de la victoire auprès des partisans du Président, et qui n’avaient alors même pas fait le déplacement. Dépassé, Obama ? Tout au moins décevant, moins enthousiasmant qu’auparavant. Enfin, pour peu que l’on évoque ici le chef talk-shows légers et distille le plus possible d’informations politiquement correctes visant à démontrer que sa famille n’est rien qu’une famille comme les autres. Comme n’importe quelle starlette, elle se retrouve prescriptrice de tendances, et on loue au passage sa faculté de s’habiller chic avec des robes à petits prix. D’ailleurs, c’est vêtue de l’une d’entre elles, à petits carreaux rouge et blanc (estimée à 23a !) , qu’elle apparaît, dans les bras de son mari, sur la très belle photo officielle postée sur les réseaux sociaux par les démocrates au de l’état américain et non la « Flotus », First Lady of The United States, Michelle, désormais bien plus populaire que son CARINE CHENAUX lendemain de la victoire, et sous-titrée « Quatre ans de plus », Rédactrice en chef devenue au passage l’image la plus populaire de tous les époux, malgré des débuts médiatiques difficiles. Car comme pour d’autres compagnes de chefs d’Etat, à l’instar d’Hillary Clinton qui s’était insurgée à l’idée de devoir se retrancher dans une aile reculée de la Maison Blanche pour confectionner des petits gâteaux, il fut difficile pour cette brillante avocate, engagée contre les inégalités, de faire profil bas et de se transformer en simple « mom in chief ». Mais comme le souligne la journaliste Guillemette Faure dans son dico des Etats-Unis, « American Dream », désormais, « elle ne fait plus jamais allusion à son ancienne vie professionnelle, encore moins à ses diplômes ». Au lieu de ça, elle a trouvé temps sur Facebook. De quoi reconnaître à demi-mot que c’est non pas un homme, mais un couple que l’Amérique a choisi. D’autant que c’est aujourd’hui davantage Michelle que Barack, longtemps expatrié, qui représente désormais le vrai rêve américain. Autrefois qualifiée d’« angry black woman » (femme noire en colère) en raison de ses engagements pour sa communauté, elle peut désormais raconter son parcours ardu, et susciter alors l’admiration de tous. Ces temps-ci, on parle de plus en plus d’elle comme de « l’autre Obama », insinuant ainsi qu’elle pourrait avoir, elle aussi, un destin politique. Un beau plaidoyer pour la manière douce. une bonne cause à défendre – la lutte contre l’obésité –, fait pousser des Un exemple transposable à l’envi.• 2Photo Paul Schmidt/direction artistique et artwork Arthur King



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 1A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 2-3A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 4-5A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 6-7A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 8-9A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 10-11A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 12-13A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 14-15A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 16-17A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 18-19A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 20-21A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 22-23A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 24-25A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 26-27A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 28-29A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 30-31A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 32-33A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 34-35A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 36-37A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 38-39A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 40-41A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 42-43A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 44-45A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 46-47A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 48-49A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 50-51A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 52-53A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 54-55A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 56-57A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 58-59A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 60-61A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 62-63A Nous Paris numéro 583 12 nov 2012 Page 64