20 Minutes France n°3445ES 3 sep 2019
20 Minutes France n°3445ES 3 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3445ES de 3 sep 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,4 Mo

  • Dans ce numéro : questions de vie ou de mort.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
ActuAlité Pas du genre à battre en retraite Politique Jean-Paul Delevoye pourrait devenir ministre pour mener à bien la réforme Actuellement haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye pourrait sauter une classe. Selon Le JDD et Le Figaro, l’ex-médiateur de la République devrait entrer au gouvernement avant mercredi pour mener à bien ce dossier délicat, alors que le Premier ministre, Edouard Philippe, lance en fin de semaine une nouvelle phase de concertation en recevant syndicats et patronat. A 72 ans, Jean-Paul Delevoye n’incarne pas vraiment le nouveau monde. Ce « gaulliste social » revendiqué s’appuie sur une longue expérience politique. Maire de Bapaume (Pas-de-Calais) en 1982, sa ville natale, il est également député, sénateur et ministre chiraquien de la Fonction publique (2002-2004). L’ancien négociant en aliments pour bétail préside aussi l’Association des maires de France pendant dix ans et le Conseil économique, social et environnemental de 2010 à 2015, dont il est évincé après avoir échoué à le réformer. « Savoir-faire et écoute » Comme Emmanuel Macron, l’homme a fait ses classes à la Providence, un lycée jésuite d’Amiens. Comme le président, il a souvent cultivé l’image d’un homme au-dessus du clivage gauchedroite. En 2013, quittant son mandat local, il soutient le candidat PS plutôt J. Witt/Sipa l’actuel haut-commissaire à la réforme des retraites est un macroniste de la première heure. que celui investi par son parti, entraînant son exclusion de l’UMP. Après la défaite d’Alain Juppé à la primaire de droite, Jean-Paul Delevoye se tourne logiquement vers le macronisme. « Depuis fin 2016, il a la confiance du président, son écoute, souligne le sénateur François Patriat. D’autant qu’il a bien réussi son passage à la Commission nationale d’investiture [CNI] lors des législatives. » A la tête de la CNI, chargée de sélectionner les candidats LREM, Jean-Paul Delevoye offre en effet une large majorité parlementaire au chef de l’Etat. Fin 2017, le président lui offre le difficile chantier des retraites. « Le président a accepté que l’on prenne le temps », se félicite l’intéressé. Avec son équipe, le haut-commissaire consulte à tout-va pendant dix-huit mois. « C’est quelqu’un de droit, qui a des idées affirmées et qui sait les développer, affirme l’ex-député PS Jean Launay. Il a mis de la méthode dans le dossier des retraites  : son savoir-faire et beaucoup d’écoute, même si des ajustements restent à faire. » Jean-Paul Delevoye connaît son sujet  : en 2003, il pilote avec François Fillon la réforme de la retraite des fonctionnaires. « Sur le marché en ce moment, 2 Mardi 3 septembre 2019 il est le mieux placé pour faire le job », assure l’un de ses anciens collègues au gouvernement, qui poursuit  : « C’est un pragmatique, pas un idéologue. Un gars très créatif, mais qui peut se prendre les pieds dans le tapis à force de vouloir résoudre seul tous les problèmes. » Sa méthode n’aura pas permis de convaincre l’ensemble des corps intermédiaires. L’instauration d’une décote avant 64 ans, présentée dans son rapport à la mi-juillet, a été unanimement rejetée par les syndicats. CGT et FO en faisant même le principal mot d’ordre de leurs manifestations prévues fin septembre. Thibaut Le Gal La météo en France La rentrée de l’angoisse dans le quartier de Notre-Dame de Paris Une journée de saison comme on en rêve Pollution au plombUne fois leurs enfants en classe, lundi Très bel après-midi sous un soleil matin, les parents d’élèves de l’école généreux et des températures maternelle Saint-André-des-Arts très agréables, de saison. On (Paris, 6 e) ne tardent pas à échanger sur leur principal sujet d’inquiétude  : note un risque d’orage en Corse. la possibilité d’une pollution au plombLe mistral faiblit. Le ciel reste causée par l’incendie de Notre-Dame, toutefois bien nuageux le long des il y a cinq mois. côtes de la Manche et de la mer du Sur les tableaux d’affichage des établissements scolaires du quartier, ce com- Nord, avec quelques bruines. muniqué  : « Les taux de plombobservés dans certains espaces extérieurs étaient supérieurs aux recommandations sanitaires. Les interventions et travaux nécessaires ont donc été effectués afin de faire redescendre ces taux sous le seuil de référence. » Pas de quoi rassurer ou apaiser pour autant les parents d’élèves. Aux abords de l’école primaire Saint-Benoît (6 e), une maman d’élève s’emporte  : « On a été informés mi-juillet, alors que tout le monde part en vacances et que c’était déjà trop tard pour les prises de sang. On sait que la demi-vie du plomb[temps nécessaire à l’élimination de la moitié de la charge] est de quarante jours, donc, on est déjà bien au-delà. » A l’école Saint-André-des-Arts, des parents se sont concertés. Selon eux, plusieurs de leurs bambins sont au-dessus du seuil de 25 μg/L. « On pense qu’un enfant sur trois est concerné », avance une maman d’élève. Des réunions d’information doivent être organisées dans la semaine par les écoles pour faire le point sur les travaux réalisés et sur les conséquences pour les enfants. Clément Rodriguez
ActuAlité Privatiser la FDJ, un jeu hasardeux Loteries L’Etat compte réduire sa part dans le capital de la société, qui lui a pourtant apporté 90 millions d’euros de dividendes en 2017 La privatisation de la Française des Jeux (FDJ) est en marche. Dimanche, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé qu’elle pourrait débuter « d’ici à la fin de l’année, sans doute avant la fois du mois de novembre ». L’Etat, qui détient aujourd’hui 72% du capital de la FDJ, compte en effet réduire sa participation à 20% au sein de l’organisation de loteries. Un retrait qui va réduire à proportion les dividendes qu’il en perçoit en tant qu’actionnaire, et qui ont atteint 90 millions d’euros en 2017. Les actions qui seront cédées à des investisseurs, mais aussi à des particuliers, pourraient rapporter à l’Etat jusqu’à 1,5 milliard d’euros. Une somme qui doit alimenter le fonds consacré à l’innovation et l’industrie lancé par le ministère de l’Economie en 2018, doté de 10 milliards d’euros. Mais, à l’image d’Aéroports de Paris, dont la privatisation annoncée Aigle Azur en cessation de paiement Transports Le résultat de « plusieurs années d’errance liées à de nombreuses décisions stratégiques inadaptées », selon les membres de son CE. Lundi, la compagnie aérienne française Aigle Azur, spécialiste des liaisons vers l’Algérie, s’est déclarée en cessation de paiement et a demandé son placement en redressement judiciaire au tribunal de commerce d’Evry (Essonne) dans l’espoir de trouver des repreneurs. Cette décision lui permet à ce stade de maintenir son activité. « Plusieurs repreneurs potentiels » auraient un intérêt. Parmi eux se trouvent Gérard Houa, un actionnaire, Air France ou encore Lionel Guérin, ancien directeur général délégué d’Air France, a-t-on affirmé de sources syndicales. Aigle Azur compte 1 150 salariés, dont 350 en Algérie. Lundi, une soixantaine d’employés inquiets pour leur avenir se sont rassemblés dans le calme pendant le CE devant le siège de l’entreprise situé près de l’aéroport parisien d’Orly pour faire part de leur « perte de confiance totale » à l’égard du PDG Frantz Yvelin, a constaté l’AFP. R. A King/Facebook/AFP fait polémique au point d’avoir suscité un projet de référendum d’initiative partagée, le retrait partiel de l’Etat de la FDJ peut intriguer. Encore en 2019, le groupe annonçait un chiffre d’affaires en progression, à 1,8 milliard d’euros. Pour Régis Juanico, député socialiste de la Loire, dommage, donc, de « brader un patrimoine national » au profit d’investisseurs privés. Une valeur sûre L’Etat, lui, met en avant la nécessité de se désendetter et rappelle que la taxe sur les jeux d’argent, qui continue (et devrait continuer) de s’appliquer à la FDJ, rapporte bien davantage que les dividendes (3,3 milliards d’euros l’an passé). Selon Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques, au lieu de conserver son capital dans une valeur sûre telle que la ##JEV#90-254-https://bit.ly/2lvnj9l##JEV# FDJ, l’Etat décide de l’investir dans un fonds pour l’innovation dont les rendements – 200 à 300 millions d’euros, selon le gouvernement – devront être démontrés. Alors que l’Etat souligne que les privatisations aident au désendettement, Mathieu Plane estime qu’il « aurait mieux valu lever les 10 milliards d’euros sur les marchés » plutôt que de céder son capital à la FDJ, pour atteindre le même objectif. Grâce aux taux d’intérêt actuellement négatifs, « cela lui coûterait moins cher ». Autre risque mis en avant  : la dérégulation d’une activité jusqu’ici encadrée par l’Etat pour surveiller, notamment, les phénomènes d’addiction au jeu. Un faux procès, d’après le gouvernement, qui rappelle que la FDJ sera régulée par Plus intenses, pas plus fréquents Ouragans Harvey, Katrina, Irma, Matthew… Les cyclones défraient régulièrement la chronique par leur puissance, leur bilan meurtrier et leurs dégâts. Dernier phénomène en date, l’ouragan Dorian, qui s’est abattu sur les Bahamas dimanche – il a été rétrogradé de catégorie 5 à 4 lundi et poursuivait sa route vers les Etats-Unis. Pourtant, « il n’y a pas plus de phénomènes cycloniques qu’avant, assure Olivier Proust, prévisionniste chez Météo-France. Ce Dorian a frappé les Bahamas et se rapprochait lundi des Etats-unis. A. Mourad/Sipa 3 Mardi 3 septembre 2019 la privatisation, qui pourrait intervenir en novembre, est vivement critiquée. qui évolue, c’est l’intensité des ouragans et des tempêtes. » A ses yeux, le réchauffement climatique n’est pas la cause de la formation de ces phénomènes, mais l’une des raisons pour lesquelles ils sont de plus en plus violents  : « Plus l’air est chaud, plus il peut contenir de la vapeur d’eau. Cette concentration de vapeur d’eau crée des précipitations encore plus importantes et donc des phénomènes cycloniques encore plus violents. » Par ailleurs, « en accentuant la hausse de la température des océans et en augmentant le taux d’humidité dans l’océan, il y a des conditions encore plus propices à la formation des ouragans ravageurs », expliquait Fabrice Chauvin, chercheur au Centre national de recherches météorologiques, à 20 Minutes, en août 2017. Enfin, anticipe Hervé Le Treut, climatologue, professeur à la Sorbonne et membre de l’Académie des sciences, « avec le réchauffement des océans, les eaux chaudes vont être réparties différemment et on pourrait assister à des changements de trajectoire des cyclones. Les possibilités seront plus fortes dans l’hémisphère Sud, le long des côtes du Brésil et de l’Argentine. » Manon Aublanc l’Autorité des jeux en ligne. Mais pour l’économiste Christian Chavagneux, la loi du marché pourrait reprendre le dessus. Les nouveaux investisseurs « ne seront intéressés que si les perspectives de profits sont croissantes », souligne-t-il sur le site Xerfi. A terme, poursuit-il, « deux voies sont offertes au gouvernement pour les rassurer  : augmenter le taux de retour aux joueurs pour les inciter à miser plus, avec des risques accrus d’addiction. Ou bien réduire les prélèvements fiscaux sur les mises, accroissant les bénéfices et poussant à la hausse le cours de l’action, mais au prix de recettes fiscales moindres pour l’Etat. » L’Etat pourrait perdre sur les deux tableaux. Catherine Abou El Khair Une trentaine de disparus dans l’incendie d’un bateau en Californie. Les autorités américaines redoutaient lundi un bilan dramatique dans le violent incendie, au large de la Californie, d’un bateau de tourisme où 34 passagers vraisemblablement piégés par les flammes pendant leur sommeil étaient portés disparus. En état de mort cérébrale et jeune maman. Une Tchèque de 27 ans en état de mort cérébrale depuis cent dix-sept jours a donné naissance en août à une petite fille en bonne santé à Brno, deuxième ville du pays, a annoncé lundi l’équipe médicale. Les étudiants hongkongais sèchent les cours pour défier Pékin. Des milliers d’étudiants ont manifesté lundi à Hong Kong, au premier jour d’une campagne de boycott des cours de deux semaines. Leur but  : maintenir la pression sur un gouvernement local loyal à Pékin et qui n’a jusqu’à présent fait aucune concession majeure au mouvement pour la démocratie né en juin.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :