20 Minutes France n°3443 3 jui 2019
20 Minutes France n°3443 3 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3443 de 3 jui 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : des milliers de moutons vont se faire tondre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Grand Paris Baignade sauvage dans bouillon de culture Hygiène Faire trempette dans les fontaines ou les canaux de Paris n’est pas sans risques Avec la canicule, beaucoup de Parisiens ou de personnes de passage dans la capitale ont succombé à l’appel d’une baignade dans les fontaines, les plans d’eau, voire les canaux de la ville. Sans savoir, peut-être, que cette pratique présente un risque sanitaire. « Il faut faire attention à l’hygiène, surtout si on reste longtemps dans l’eau, prévient Henry Pawin, dermatologue à Paris. Ainsi, après une baignade sauvage, il est important de se doucher chez soi. Il faut aussi bien s’essuyer pour éviter la prolifération de champignons. » Si se baigner dans le bassin de la Villette (19 e) est désormais autorisé chaque été depuis 2017, son ouverture, prévue mardi matin, a été repoussée à cause de résultats d’analyse de l’eau E. Prosdocimi/Sipa Les bactéries prolifèrent davantage dans les eaux stagnantes. jugés insatisfaisants, a indiqué BFMTV. Le problème, c’est que les lieux de baignade sauvage ne subissent aucun contrôle de la qualité de l’eau. « Si une personne se baigne et a une infection, elle peut facilement la transmettre, car l’eau n’est pas traitée, contrairement aux lieux publics de baignade, Tables extensibles, plateaux laque, bois, verre et céramique, procédés anti-rayures, fabrication française et européenne. OFFRES EXCEPTIONNELLES JUSQU’AU 15 JUILLET ! qui suivent une réglementation stricte de la qualité de l’eau », explique le D r Pawin. Lorsque des enfants se baignent sous des jets d’eau, comme ceux du parc André-Citröen (15 e), ils encourent peu de risques, car l’eau ne stagne pas. « En revanche, dès que l’eau stagne, de la mousse se forme au fond du bassin et le risque infectieux est alors plus important, souligne le dermatologue. Les germes déposés par certaines personnes peuvent en infecter d’autres. Cela peut donc créer des infections cutanées. » Chacun est concerné Personne n’est épargné. Cependant, Henry Pawin admet que le risque est plus élevé chez les personnes fragiles  : « Plus une personne présente un état de faiblesse, dû à une maladie, par exemple, plus le risque d’attraper une infection est important lors d’une baignade sauvage. » Enfin, outre le risque sanitaire, divers accidents peuvent se produire lors d’une baignade sauvage  : chutes, blessures et noyades. Juliette Desmonceaux Le plus grand espace tables et chaises de repas à Paris CANAPÉS, LITERIE, MOBILIER  : 3000 M 2 D’ENVIES ! Paris 15 e 7j/7 M° Boucicaut P.gratuit www.topper.fr Espaces tables et chaises de repas  : 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81 63 ruedela Convention, 01 45 77 80 40 2 Mercredi 3 juillet 2019 Des interpellations dans l’affaire des soupçons de fuites au bac. Treize candidats au bac ont été interpellés mardi matin en régions parisienne et marseillaise. Ils sont soupçonnés de fraude concernant l’épreuve de mathématiques des séries S, ES et L le mois dernier, a indiqué à 20 Minutes le parquet de Paris, qui confirmait une information de LCI et FranceInfo. Un des frères d’Adama Traoré devrait être jugé aux assises. La justice a renvoyé aux assises Bagui Traoré. Il est soupçonné d’avoir tenté d’assassiner des membres des forces de l’ordre pendant les violences qui ont suivi la mort de son frère, Adama, en juillet 2016, dans le Val-d’Oise. Cette année encore, une marche en la mémoire de ce dernier est organisée le 20 juillet à Beaumont-sur-Oise. Bientôt des métros et des trams la nuit, un samedi par mois. De septembre à mars, six lignes de métro (1, 2, 5, 6, 9, 14) et trois lignes de tramway par mois (2, 3a, 3b) seront ouvertes toute la nuit un samedi, a indiqué IDFM. Literie  : 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10 Armoires lits  : 58-60 rue de la Convention, 01 45 71 59 49 Dressing Celio et mobilier gain de place  : 143 rue St-Charles, 01 45 79 95 15 Steiner et Leolux  : 145 rue St-Charles, 01 45 75 02 81
Grand Paris « Je ferai de Paris une ville propre » Exclusif Le député et candidat aux municipales Pierre-Yves Bournazel détaille son plan pour nettoyer les rues de la capitale Pierre-Yves Bournazel, député Agir de Paris et candidat aux élections municipales de 2020 – qui a créé début juin le groupe « 100% Paris » –, dévoile en exclusivité à 20 Minutes ses propositions pour un « Paris apaisé, propre et durable ». Vous trouvez Paris réellement sale ? Comme beaucoup de Parisiens, je trouve que Paris est sale et sali. Malheureusement, chacun constate que la situation s’est dégradée ces dernières années. Notamment à cause des incivilités et d’une désorganisation de la gestion. Il n’y a pas de fatalité. On peut inverser la tendance. Je ferai de Paris une ville verte et propre. Pour ça, je veux amener une contribution d’idées nouvelles pour la qualité de vie des Parisiennes et Parisiens et pour l’image de notre belle capitale. Quel est votre plan d’action ? En ce qui concerne la gestion, il faut déléguer au plus près du terrain, et donc aux arrondissements, la compétence du balayage. Dans l’organisation, il faut transférer la mission de la collecte des ordures aux entreprises privées [une partie de la capitale est déjà concernée] avec un cahier des charges ambitieux sur le plan environnemental. Il faut renforcer les effectifs, qu’il y ait autant d’équipes le matin que l’après-midi et des prestations de nettoyage jusqu’à 20 h l’hiver et 23 h l’été. Je propose aussi de créer une direction unique de l’espace public à l’Hôtel de Ville sous la responsabilité d’un unique adjoint, au lieu de quatre aujourd’hui. Enfin, il faut des sanctions. Je souhaite, dans le cadre d’une véritable police municipale, créer des brigades spécialisées, avec des agents Le cerveau a tout d’une œuvre d’art Radiologie Des radios exposées dans les musées ? C’est peutêtre pour bientôt, selon le professeur Denis Ducreux. A l’aide d’un logiciel, ce neuroradiologue exerçant à l’hôpital Bicêtre (Val-de-Marne) et professeur à l’université Paris-Sud transforme depuis deux ans des IRM en œuvres d’art. Pour cela, il utilise la tractographie, une technique permettant de mettre en couleurs les fibres présentes dans le cerveau et ainsi de mieux les visualiser. Elle est utilisée notamment chez les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou atteintes de démence. Cette activité artistique s’appelle le brain art (art du cerveau). Une façon de valoriser sa pratique pour ce médecin « fasciné par le cerveau depuis tout avec vous D. Ducreux Une des œuvres du P r ducreux. petit » et qui a toujours voulu « comprendre son fonctionnement dans sa totalité ». Métamorphosées sous les doigts du neuroradiologue, les IRM prennent des formes mystérieuses dans lesquelles se mêlent des symboles celtes, païens ou mythologiques. Les productions ne sont pour l’instant visibles que sur son site (http://brainbundles.com/). Juliette Desmonceaux Tous les jours, suivez l’actualité de votre région et participez ! paris@20minutes.fr J. Witt/Sipa de proximité, qui seront spécialisées dans la répression des contrevenants au bon entretien du domaine public. Ce n’est pas déjà ce qui existe avec la brigade de lutte contre les incivilités ? Je veux aller plus loin. Cette brigade n’apporte pas de résultats probants. Comment allez-vous procéder pour déléguer la collecte des ordures ménagères au privé, et que ça se passe bien ? Qui va faire l’appel d’offres ? Je propose de généraliser cette collecte aux entreprises privées à partir d’un cahier des charges ambitieux. Et ainsi récupérer les agents libérés de cette La météo à Paris AUJOURD’HUI ET EN FRANCE DEMAIN 3 Mercredi 3 juillet 2019 Le député entend transférer la collecte des ordures ménagères au privé. matin après-midi matin après-midi 14 °C 25 °C mission de collecte pour les remettre sur le nettoiement. Comme je veux augmenter la présence des équipes le matin, que les prestations se fassent plus tard, c’est la bonne stratégie. Ça ne coûte pas plus cher de passer au privé pour l’ensemble de la collecte ? Non, un rapport de la chambre régionale des comptes le dit. Nous allons consacrer des moyens supplémentaires à la propreté, qui seront compensés par le non-remplacement des fonctionnaires qui partiront à la retraite au sein de la technostructure de la Ville. Propos recueillis par Romain Lescurieux 11 °C 26 °C Le Sud troublé par la chaleur et les orages Les fortes chaleurs sont de retour dans le Sud. Le ciel y est parfois menaçant et orageux en montagne. Le nord du pays peut quant à lui profiter de conditions optimales.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :