20 Minutes France n°3269ES 3 avr 2018
20 Minutes France n°3269ES 3 avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3269ES de 3 avr 2018

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : grèves, d'un point A à un plan B.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actualité « Ç Thibaut Chevillard a va être une belle galère, c’est évident. » A l’image de Clémentine, de nombreux internautes de 20 Minutes se demandent comment ils vont pouvoir se rendre au travail pendant les trois mois de la grève des cheminots, qui a commencé lundi soir. Pierre, lui, sait d’ores et déjà qu’il va covoiturer. Un mode de transport « génial, que j’ai découvert il y a presque quatre ans, lors d’une grève de la SNCF justement ». Reste encore à trouver une voiture..  : Avec le dt. La Chaîne Météo, ne vous faites plus surprendre par la pluie E l'App.Stare LISSISM MI GI:PENSIle OP. b,if1e14.011 : de  : le mye mi:m1IM.1.e il 1 LA liel. 6 Fel FAMFM1i1F.OpirE riqeine Tiee-r-11. me..4L.:cal we iule.1211. ; vieL-Fnerai IP.14-rE.1. Pre'L.e. Trmenirn ens.. deurgu..". Haien-1M iF4..1.,11.01‘geaTE AMI e TffltIlL.Lh.eti POT Sr4.1.1E rii#1.1.1.11, leeGILEI.ck ahlealm.. Fraric É Stéphane Rozès Politologue et président de Conseil, analyses et perspectives (CAP) La grève à la SNCF peut-elle durer et faire plier le gouvernement ? La question est de savoir si l’opinion va soutenir un mouvement gréviste qui bloquera le pays durant plusieurs semaines, comme en 1995. Or, aujourd’hui, les conditions ne sont pas réunies pour que s’opère ce que j’avais appelé à l’époque une « grève par procuration ». C’est-à-dire ? En 1995, le mouvement servait aussi à interpeller Jacques Chirac qui s’était fait élire en promettant de lutter contre la « fracture sociale ». Mais, au Mardi 3 avril 2018 GRÈVE À LA SNCF Comment les lecteurs de « 20 Minutes » s’organisent pour se rendre au travail Les usagers par monts et par vaux Covoiturage, vélo, car Il y a quelques jours, la société Blablacar a constaté une hausse importante du nombre de passagers à la recherche d’un véhicule, sans constater de hausse du nombre de conducteurs proposant leurs services. C’est la raison pour laquelle la présidente de la région Ile-de- France, Valérie Pécresse, a lancé un « appel à la solidarité des automobilistes », tandis que la collectivité s’est engagée à financer les trajets réservés sur les plateformes partenaires « pendant les jours de grève ». Néanmoins, comme le soulignent Zohra ou Greg, les bouchons risquent d’être nombreux dans les grandes agglomérations. Sans parler de la pollution engendrée par le trafic automobile. Très inquiet à l’approche des partiels, qui tombent « les jours de grève », Roba M. Astar/Sipa LA MÉTÉO EN FRANCE Des voyageurs bloqués à la gare Saint-Lazare, à Paris, lors du précédent jour de grève à la SNCF, le 22 mars. envisage de pédaler pour se rendre à l’université de Cergy-Pontoise. « Sachant que les épreuves commencent à 8h, il faudrait que je parte avant 7h, calcule l’étudiant. Je risque d’être épuisé, or, il faut que je sois en forme pour les épreuves. » Didier se montre plus serein, voire enthousiaste  : prendre son vélo lui permettra de perdre du poids. Des averses orageuses entre deux éclaircies Un temps instable s’étend sur les trois quarts du territoire et s’accompagne parfois d’averses orageuses. Toutefois, les éclaircies résistent davantage en Alsace, ainsi que sur le piémont pyrénéen. La douceur se maintient, grâce au vent du Sud. Sirob indique, lui, qu’il optera pour le car. « En plus, les tarifs sont moins élevés que ceux du TGV, cela va du simple au double », remarque-t-il. Sur Facebook, un autre internaute, qui a lui aussi « de nombreux trajets prévus pour le travail », confie avoir dû « ajouter des nuits à l’hôtel pour pouvoir être à l’heure à mes rendez-vous ». Contre toute attente, les lecteurs de 20 Minutes sont assez peu nombreux à opter pour le télétravail. Pourtant, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, en a récemment fait la promotion. Il peut, selon elle, permettre aux salariés de « ne pas trop pâtir » du mouvement de grève. Elle a de même rappelé sur Europe 1 que, désormais, si l’employeur refuse le télétravail à l’un de ses salariés, il doit « motiver sa réponse ». W « Le contexte politique est différent de celui de 1995 » bout de six mois, il était revenu à des politiques traditionnelles de désinflation compétitive, pour que la France se prépare à l’arrivée de l’euro. Il avait semblé délaisser son engagement envers la nation. En quoi le contexte politique actuel est-il différent ? Le rapport du pays à Emmanuel Macron est très différent. Il a semblé dire, à travers son élection, qu’il remettait le pays en mouvement, non pas en fonction de contraintes extérieures, mais à partir de ce que nous sommes. Le pays peut consentir à des efforts momentanés, si, notamment, ils vont ensuite profiter à l’ensemble des catégories sociales. W Propos recueillis par T. Ch.
M. Schiefelbein/AP/Sipa Mardi 3 avril 2018 Actualité 3 VAL-DE-MARNE Les pilotes de deux-roues doivent payer pour se garer Les motards remis en place Romain Lescurieux Une délégation de compétence désormais concrète. Depuis le 1er janvier, l’Etat a confié la gestion du stationnement aux collectivités locales. Et, pour la première fois en France, dès ce mardi à Vincennes et Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), les pilotes de deux et trois-roues devront passer à la caisse. Le président chinois Xi Jinping. F. Durand/Sipa (illustration) Du « racket » pour certains Maire de Vincennes, Charlotte Libert- Albanel (UDI) souligne auprès de l’AFP qu’il ne s’agit « pas d’une mesure antideux-roues ». Dans sa commune, ces engins étant « de plus en plus nombreux », il semblait « assez normal de les faire contribuer », précise-t-elle. Huit cents places ont donc été aménagées. A Charenton-le-Pont, où près de 500 places ont déjà été créées, la mairie (LR) indique avoir voulu répondre à une demande des administrés, « qui souhaitaient des actions concrètes » pour mieux maîtriser le stationnement des deux-roues qui, « depuis trop d’années, empiètent sur les espaces réservés aux piétons ». De quoi agacer la Fédération française des motards en colère (FFMC), qui a manifesté à deux reprises ces dernières semaines à Vincennes. « Ces villes ont mis [cette mesure] en place sans aucune concertation avec les associations », affirme Jean-Marc Belotti, coordinateur de l’antenne parisienne de la FFMC, qui n’hésite pas à parler de « racket ». A ses yeux, les scootéristes et motards apportent une « plus-value », en ce sens que « leur mode de transport fluidifie la circulation ». La FFMC prévoit d’ores et déjà une mobilisation mi-avril et appelle « au boycott des villes qui appliquent la mesure, notamment en évitant de s’y Le calcul du coût de stationnement A Vincennes, il est prévu que le coût du stationnement soit « proportionnel » à la taille d’un emplacement deux-roues. Il devrait ainsi s’élever, pour deux heures, à 1,50  € , contre 4,40  € pour les automobilistes. L’amende devrait être de 12  € . Des tarifs résidentiels devraient également être proposés. La mesure entre en vigueur dès ce mardi à Vincennes et Charenton-le-Pont. TAXES AMÉRICAINES L’empire du Milieu contre-attaque La Chine a mis la menace à exécution. Pékin a déclenché lundi des mesures punitives contre 128 produits américains, en introduisant de nouvelles taxes sur les fruits et la viande de porc notamment. Ces mesures sont une réponse à l’annonce, début mars par le président américain Donald Trump, de l’imposition de taxes de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium de plusieurs pays. Devant le tollé international, de nombreux pays, dont ceux de l’Union européenne, en ont été exemptés – du rendre pour faire ses courses ». D’autres communes pourraient-elles emboîter le pas à Vincennes et Charenton-le-Pont ? Si, dans la capitale, où 96 000 deux-roues circulent chaque jour, la question du stationnement payant n’est « pas à l’ordre du jour », indique la Mairie, Strasbourg, elle, observe « avec intérêt la mesure », rapporte Le Parisien. « En matière d’occupation anarchique des trottoirs par les deux-roues, nous sommes loin de la situation francilienne », remarque Jean-Baptiste Gernet, l’adjoint (DVG) au maire chargé des mobilités alternatives. Mais, si un jour le problème se posait, « je n’exclurais pas le stationnement payant », a-t-il averti. W moins pour le moment – mais pas la Chine. Donald Trump fait régulièrement du colossal déficit commercial américain (375,2 milliards de dollars en 2017, environ 321 milliards d’euros) avec la Chine un cheval de bataille. « Nous espérons que les Etats-Unis abandonnent au plus vite leurs mesures enfreignant les règles de l’Organisation mondiale du commerce, afin de permettre la reprise normale du commerce sino-américain pour les produits concernés », a indiqué lundi le ministère chinois du Commerce. W ACCIDENT MORTEL L’exploitant du manège mis en examen L’exploitant de l’attraction dont l’effondrement a causé la mort d’un père de famille de 40 ans, samedi, près de Lyon, a été mis en examen lundi, puis placé sous contrôle judiciaire. La justice l’a mis en cause pour homicide involontaire et blessures involontaires, aggravés de la mise en danger de la vie d’autrui. Après une dizaine d’auditions de témoins et les constatations sur le terrain, les premiers éléments de l’enquête laissent apparaître de graves problèmes mécaniques et d’entretien du manège. Une ceinture de sécurité manquait notamment dans la nacelle où la victime était montée avec sa compagne et son fils, ont indiqué des sources proches de l’enquête. Un enfant de 8 ans a par ailleurs été hospitalisé, mais son pronostic vital n’était pas, lundi, engagé. La fête de Neuville-sur-Saône est organisée chaque année au moment de Pâques, avec les mêmes forains, sans incident jusqu’ici, a indiqué samedi l’adjoint au maire, Laurent Buffard. W 20 secondes CHAMONIX Une avalanche tue le guide Emmanuel Cauchy Surnommé « Docteur Vertical », le médecin urgentiste et guide de haute montagne Emmanuel Cauchy a trouvé la mort lundi à Chamonix, dans une avalanche survenue dans le massif des Aiguilles rouges. Trois autres personnes ont été blessées, sans que leur pronostic vital soit engagé. SYRIE La Ghouta quasiment aux mains de Damas Les forces de Bachar al-Assad se rapprochent d’une victoire dans la Ghouta orientale, ex-bastion insurgé où des rebelles ont commencé lundi à évacuer leur dernière enclave. L’opération, fruit d’un accord avec la Russie, devrait prendre plusieurs jours.

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :