20 Minutes France n°3227 21 déc 2017
20 Minutes France n°3227 21 déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3227 de 21 déc 2017

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : anniversaire, parce que c'est nos cadeaux !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
2 Grand Paris Boulanger RCS Lille B347 384 570 Boulanger SA au capital de 40 611 564 € , siège social avenue de la motte 59810 Lesquin Happy =Heureux Caroline Politi Siffler une femme sur le quai du métro n’est pas un signe d’attention. Ni tenter de l’embrasser alors qu’elle est plongée dans son livre. Ce sont des atteintes sexuelles. Des évidences ? Pas pour tout le monde, si l’on se réfère à la dernière étude publiée par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). En 2014 et 2015, 267 000 personnes âgées de 18 à 75 ans ont été victimes d’atteintes sexuelles dans les transports en commun. Précision de taille  : ce chiffre, qui s’appuie sur les enquêtes sécurité et cadre de vie de l’Insee, est une « fourchette basse » du phénomène. Par exemple, « si une femme a été victime d’une atteinte dans le bus, puis dans la rue, l’agression dans le bus ne sera pas comptabilisée », explique le directeur de l’observatoire, Christophe Soullez. 0 boulanger OUVERTURES EXCEPTIONNELLES LES DIMANCHES 24 ET 31 DÉCEMBRE Jeudi 21 décembre 2017 ATTEINTES SEXUELLES Selon une étude nationale, 60% des victimes vivent en Ile-de-France Les Franciliennes en première ligne Sans grande surprise, les victimes sont pour la grande majorité (85%) des femmes. Quant aux hommes, ils ont la particularité d’être essentiellement exposés à des exhibitions, sans contact physique. Les Franciliennes sont de loin les plus ciblées. Elles représentent 60% des victimes en métropole. L’âge complète ce portraitrobot  : 7,6% des femmes de 18 à 21 ans vivant à Paris et en banlieue ont subi au cours des deux dernières années une atteinte sexuelle dans les transports, soit trois fois plus qu’ailleurs en France. De rares plaintes Comme souvent en matière de violences sexuelles, les plaintes sont relativement rares, environ 10% des faits. « Par lassitude ou résignation, les victimes vont rarement porter plainte, poursuit le directeur de l’observatoire. Certaines se disent que ce n’est pas si grave, d’autres ne veulent Emarzari En 2014 et 2015, 267 000 personnes ont été agressées dans les transports. pas se lancer dans une procédure longue. » Néanmoins, les plaintes consignées sur la plateforme Giros de la sous-direction régionale de la police judiciaire de Paris éclairent sur le mode opératoire. La nature des atteintes varie en fonction du contexte. 41% des agressions ayant lieu sur le quai sont des mains aux fesses. « C’est le cas typique d’un individu qui effectue des attouchements sur les fesses de la victime avant de s’enfuir », précise l’étude. Dans les rames en mouvement, les femmes décrivent, dans 52% des cas, des agresseurs qui leur caressent la cuisse ou l’entrejambe. Dans l’immense majorité des cas, l’auteur profite de l’ouverture des portes pour prendre la fuite. Dans d’autres cas, l’auteur minimise son comportement, et assure, par exemple, qu’il ne l’a pas fait exprès. W RETRAIT 1H ENMAGASIN Commandez sur boulanger.com et retirez votre produit en magasin une heure plus tard. Sous réserve de disponibilité des produits, et de la validation de votre moyen de paiement. Voir conditions applicables àl’entrée de votre magasin et sur boulanger.com 30 MAGASINS DANS PARIS ET SA RÉGION
V. Capman/Sipa Jeudi 21 décembre 2017 Grand Paris 3 TROUBLE-FÊTE Certains dossiers parisiens sont à éviter au réveillon A Noël, y a le vin qui tache, et y a les sujets qui fâchent Romain Lescurieux Votre oncle Michel, de type « riverain excédé », arrive en retard au repas du réveillon. Faute de place pour garer son SUV, il a dû emprunter les transports en commun. Avant même de tomber le manteau, il se lance dans un monologue sur le fait qu’ils sont toujours bondés, et en retard (lire ci-dessous). Alors, pour vous éviter de perdre votre temps dans des débats interminables, et vous permettre de déguster une bûche encore glacée, le service Paris de 20 Minutes vous a concocté une liste des sujets prises de tête de l’année à éviter. C’est cadeau. V Les embouteillages. Après des mois de débats houleux, le Conseil de Paris vote en septembre 2016 à une large majorité la piétonnisation des berges de Seine rive droite, fermant définitivement la voie Georges-Pompidou à la circulation automobile. Depuis, les piétons en profitent et les études sur les incidences, souvent contradictoires, poussent comme des champignons. La dernière en date, du Comité de suivi régional et d’évaluation de l’impact de la piétonnisation, présidé par Valérie Pécresse (LR), indique que les embouteillages se sont aggravés dans la capitale et autour de Paris et que la pollution n’a pas diminué de façon significative. La grogne, qui s’accentue chez les automobilistes, devrait franchir un nouveau palier en 2018  : se garer coûtera plus cher dans la capitale, car la Mairie de Paris va récupérer l’autorité sur le stationnement. A l’heure de pointe dans le RER A. H. Renard/Sipa A. Ghnassia/Sipa L’année 2017 n’a pas été de tout repos pour les Parisiens et Franciliens. V Les Jeux 2024. Non-surprise en septembre, Paris décroche les Jeux olympiques 2024. « Ce n’est pas normal qu’une décision aussi importante soit prise sans aucune consultation », pestait peu avant Frédéric Viale, membre de « Non aux JO 2024 à Paris ». Et d’ajouter  : « Tous les Jeux se sont révélés ruineux pour les villes candidates. Rio a, par exemple, enregistré 247% de dépassement budgétaire. » V Le marché de Noël et la grande roue. Fin du marché de Noël des Champs-Elysées et de la grande roue, annulation de la fête foraine du Grand Palais… L’empire de Marcel Campion à Paris n’est plus. Mais le roi des forains TRANSPORTS Un seul train sur treize à l’heure Alors que l’Ile-de-France concentre 84% des passagers des trains régionaux du pays, la situation continue à se dégrader sur le réseau francilien. Selon une étude de l’UFC-Que Choisir, publiée mercredi, une seule ligne sur treize (RER et Transilien) atteint son objectif contractuel de ponctualité, mesuré via les voyageurs arrivés à destination avec moins de cinq minutes de retard. Il s’agit de la ligne K (Paris–Crépy-en- Valois). « C’est aussi la ligne la moins fréquentée », précise Mathieu Escot, chargé des études à l’UFC. « Depuis le ne lâche rien. Une manifestation est prévue ce jeudi aux abords du Grand Palais (8 e) pour protester contre l’annulation de la manifestation bisannuelle Jours de fêtes, qui leur permettait d’installer une grande fête foraine dans l’enceinte du monument, a indiqué Le Parisien. V Les rongeurs. La guerre est déclarée contre les rats, qui n’ont jamais été aussi nombreux à Paris, a relaté un agent de la Ville. Face à cette invasion de rongeurs, la Mairie a lancé un « plan d’action immédiat et ciblé ». Les parcs et jardins de Paris se ferment temporairement les uns après les autres pour dératisation. W début de l’année, seulement 87,9% des voyageurs des trains d’Ile-de-France sont à l’heure à l’arrivée, soit une baisse de 0,7 point par rapport à 2015, note l’association. La situation est encore plus critique sur les lignes les plus empruntées, celles du RER, avec seulement 87,2% des voyageurs ponctuels [-1,2 point en deux ans]. » Et de réclamer la généralisation d’une indemnisation automatique des abonnés en cas de retards récurrents, et une hausse des pénalités dues par la SNCF en cas de dégradation de la qualité. W R.L. H. Renard/Sipa T. Reynaud/Sipa 20 secondes BOULOGNE Un suspect dans l’affaire du corps démembré écroué Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été mis en examen pour assassinat et écroué mardi dans le cadre de l’enquête sur un corps démembré retrouvé samedi dans le bois de Boulogne, a révélé Le Parisien. Les causes de la mort de la victime, une quinquagénaire, et son identité restent inconnues. JUSTICE Du sursis pour les salariés séquestreurs de PSA Neuf salariés de l’usine PSA de Poissy (Yvelines), dont huit délégués CGT, ont été condamnés chacun à cinq mois de prison avec sursis mercredi pour séquestration et violence en réunion commise sur un chef d’équipe en février. Grand Paris Tous les jours, 24 heures sur 24, suivez et réagissez à l’actualité de votre région sur Notre site www.20minutes.fr/paris Facebook fb.com/20MinutesParis Twitter @20minutesparis



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :