20 Minutes France n°3125ES 3 avr 2017
20 Minutes France n°3125ES 3 avr 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3125ES de 3 avr 2017

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 10

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : selon une étude TNS, les célibataires français mettent difficilement la main au porte-monnaie lors d'un rendez-vous galant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actualité Si la décision reste encore à entériner officiellement, cela ne fait plus guère de doutes. Smoove, une startup montpelliéraine, devrait rafler le marché des Vélib parisiens, au nez et à la barbe de JCDecaux, qui le détient depuis dix ans. Une annonce confirmée par le syndicat Autolib’Vélib’Métropole. Créée par trois frères passionnés de vélo en 2008, Smoove a eu très vite pour objectif de proposer une offre alternative aux Vélib’parisiens. La start-up familiale, dont le siège est situé dans la commune héraultaise de Saint-Gély-du-Fesc, remporte ses premiers marchés, de Montpellier à Strasbourg, de Clermont-Ferrand à Lundi 3 avril 2017 EXCLUSIF Lors d’un rendez-vous galant, les Français sont loin d’être les plus dépensiers... Des oursins dans un cœur d’artichaut Nicolas Raffin L’« économie des célibataires » à l’échelle du continent européen se porte bien. 20 Minutes révèle le résultat de la troisième étude menée par l’entreprise de sondages TNS* et analysée par le Centre de recherche en gestion économique (CEBR) pour le compte du site de rencontres Meetic. Sept pays ont été passés au crible  : la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et la Suède. TNS a comptabilisé les célibataires « actifs », ceux qui organisent des rendez-vous. Ils seraient 33,2 millions et auraient donné pas moins de 691 millions de dates, soit environ vingt rendez-vous galants par personne l’an passé. Pour séduire, les Français jouent la carte du dîner... à domicile. F. Dufour/AFP LA MÉTÉO EN FRANCE Lors d’un rendez-vous, un célibataire français dépense, en moyenne, trois fois moins qu’un célibataire britannique. Dieu que ce début de semaine est radieux ! Après la dissipation des nuages bas, les éclaircies et la douceur s’imposent au fil des heures. Sur les hauteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Jura, une petite averse n’est pas à exclure en fin de journée. Le soleil signe son grand retour près de la Méditerranée. En additionnant les dépenses faites en vue de ces rencontres (transport, repas, loisirs, cadeaux ou encore contraceptifs), les célibataires européens ont dépensé pas moins de 24,8 milliards d’euros en 2016. « Les restaurants et les bars profitent de la culture de la rencontre », note le rapport. Les Britanniques sont ceux qui investissent le plus dans les rendezvous galants, avec une moyenne de 158  € par date. « Les restaurants londoniens sont beaucoup plus chers que les parisiens, remarque Héloïse des Monstiers, directrice marketing de Meetic en Europe du Sud. » De leur côté, les Italiens sont les plus dépensiers pour ce qui concerne les vêtements (128  € chaque année) et les Suédois sont les plus radins, avec 50  € investis. Les Français, eux, dépensent en moyenne 56  € et se distinguent par l’organisation de repas à domicile, qui représentent 11% de leur budget « dating ». En un an, ils ont déboursé pas moins de 362 millions d’euros pour mitonner des petits plats lors des rendez-vous. Une façon de lier l’utile – et l’économique – à l’agréable. W (*) Cette enquête a été menée auprès de 9 610 célibataires entre 18 et 65 ans dans sept pays. Le terme de « célibataire » qualifie une personne qui n’est pas dans une relation engagée, quel que soit son état matrimonial. ENTREPRISE Smoove dans le move pour la gestion des Vélib parisiens Vancouver (Canada), de Moscou (Russie) à Marrakech (Maroc). L’enseigne se démarque du peloton de ses concurrents grâce à sa « Smoove box », un boîtier électronique, placé dans la potence du vélo, autonome en énergie, qui lit les cartes d’abonnés et les codes secrets des usagers occasionnels. Outre l’innovation, la petite entreprise devenue grande joue sa réputation sur la sécurité. Ses vélos sont réputés quasiment « involables », grâce à un système de verrou intégré dans la fourche du vélo. L’entrée en piste sur les routes parisiennes est prévue pour janvier 2018. W A Montpellier, Nicolas Bonzom
Lundi 3 avril 2017 Actualité 3 SEINE-SAINT-DENIS Dix-huit personnes ont été blessées à Villepinte L’explosion au carnaval soulève bien des questionsL. Robayo/AFP Thibaut Chevillard Qu’est-ce qui a bien pu provoquer l’explosion au carnaval de Villepinte ? Alors que 18 personnes, dont trois enfants, ont été blessées, samedi après-midi, lors du Yellow Carnaval de Villepinte, une seule personne était toujours hospitalisée dimanche, touchée à l’œil, a indiqué la préfecture de Seine-Saint-Denis à 20 Minutes. Son pronostic vital n’est pas engagé. De son côté, le parquet de Bobigny nous a confirmé avoir ouvert une enquête pour blessures involontaires et mise en danger de la vie d’autrui, confiée à la sûreté territoriale. Les techniciens du laboratoire central de la préfecture de police se sont immédiatement rendus sur place. Des éléments ramassés Selon les premiers éléments de l’enquête, une trentaine de litres d’essence ont été versés sur la structure en bois, incendiée à l’issue du défilé En Colombie, une coulée de boue fait plus de 200 morts Des pluies torrentielles se sont abattues en Colombie, et plus particulièrement sur la ville de Mocoa, au sud du pays, dimanche. Après avoir fait état de 234 morts, la Croix-Rouge a fait état d’un bilan de 200 morts et de centaines de blessés. La ville est privée d’électricité et d’eau courante. L’Equateur et le Pérou frontaliers ont également été frappés par cette catastrophe naturelle. AFP TV L’accident a été filmé, samedi. organisé pour les enfants de la ville. « Il y a pu y avoir un dégagement de vapeur d’essence dans cet espace confiné. Ce qui a pu provoquer l’explosion au moment où les employés de la mairie ont mis le feu à la structure », ##JEV#63-253-http://www.20minutes.fr/tv/afp-actus/271897-l##JEV# explique une source proche du dossier, contactée par 20 Minutes. Le « bonhomme carnaval » était constitué d’un cube de bois, contenant de la paille ainsi que des éléments ramassés dans la rue par les services de la ville, comme des panneaux de contreplaqué, une chaise et un volet. « On voulait faire un peu de pédagogie, sensibiliser les habitants à ce qui est un véritable fléau », a expliqué à l’AFP le directeur de cabinet de la maire LR de la commune, Martine Valleton. L’explosion est survenue au moment de sa mise à feu, à l’aide d’une mèche imbibée d’essence. Les accidents de ce genre lors de carnavals sont rares. « Nous n’avons jamais eu de soucis », explique Amaury Christophe, secrétaire de la Confrérie royale du grand feu de Bouge, à Namur (Belgique). Ses membres sont chargés d’enflammer une structure composée de fagots de sapins, sur lequel se trouve le « bonhomme hiver ». Une tradition vieille d’environ 1000 ans W secondes 20 GRIPPE AVIAIRE Six semaines de vide sanitaire décrétées Pour mettre un terme à l’épidémie de grippe aviaire dans le Sud-Ouest, le gouvernement a décidé d’imposer un vide sanitaire dans les élevages de palmipèdes de 1 134 communes, du 17 avril au 28 mai, selon un arrêté paru dimanche au Journal officiel. Entre ces deux dates, « la mise en place de palmipèdes est interdite » dans les élevages et « un vide sanitaire est obligatoire », ce qui implique en particulier que les bâtiments soient vides de tout animal pour être « nettoyés et désinfectés » et que les déjections animales soient « évacuées » des exploitations, précise le texte. La zone concernée s’étend sur cinq départements  : Haute-Garonne, Gers, Landes, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. En quatre mois, près de 4 millions de volatiles ont été abattus, ce qui a ralenti la propagation du virus dans l’Hexagone. Au 29 mars, 485 foyers infectieux avaient été recensés dans des exploitations agricoles, en majorité dans les Landes, et 55 cas dans la faune sauvage. W SANTÉ Le gigantesque fichier SNDS voit le jour Le Système national des données de santé (SNDS) entre en vigueur ce lundi. Ainsi, feuilles de soins et séjours à l’hôpital seront archivés pendant trente ans. PRISON Le patron de l’administration pénitentiaire part Le directeur de l’administration pénitentiaire Philippe Galli, en « désaccord » avec le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, a démissionné, dimanche. GUYANE Des négociations dans l’impasse Les négociations visant à mettre un terme à deux semaines de mouvement social en Guyane ont repris dimanche, avant de s’interrompre après les propositions formulées par la ministre des Outre-mers Ericka Bareigts à un collectif. Alors que les discussions devaient reprendre dans l’aprèsmidi, une délégation de quelques dizaines de personnes, moins fournie que les jours précédents, est entrée dans la préfecture de la Guyane, théâtre des échanges. « Toutes les questions sectorielles (agriculture, mines, etc.) ont trouvé une issue », avait expliqué plus tôt à l’AFP Gauthier Horth, entrepreneur membre de la délégation. Des groupes de travail avaient été mis en place, auxquels la ministre ou ses conseillers avaient rendu visite séparément. « Mais dès qu’on touche aux questions transversales, comme la santé ou l’éducation, ça bloque », a-t-il ajouté, se disant toutefois « optimiste » car « c’est nécessaire », le mouvement ayant suscité « des attentes énormes auprès de la population ». W

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :