[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°37 jun/jui/aoû 2015
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°37 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (200 x 285) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : Casino, épicier sans frontières.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40  |  Aller à la page   OK
40
40

r2hôneAIpes

L’OBJET RÉGIONAL

La Pierrade
Le procédé est vieux comme le monde, ou presque. Encore fallait-il le transposer à notre époque. « L’homme de Cro-Magnon faisait déjà cuire la viande sur des pierres, reconnaît l’inventeur de la Pierrade, Joël Bauduret. Pour adapter ce système ancestral de cuisson, j’ai travaillé sur le rapport volumétrique de la pierre – plus elle est épaisse, plus elle chauffe – en veillant à ce qu’elle ne prenne pas trop de place. » En 1985, lorsqu’il met au point l’appareil, ce Lyonnais a déjà inventé un type de skateboard, la planche à voile pliante, le mini-coffre d’hôtel… Cette année-là, il cherche un concept pour son nouveau restaurant ouvert à La Clusaz. « Je voulais faire comme les bergers d’antan qui chauffaient leur viande sur des lauzes. » La Pierrade fait un tabac et les clients se pressent pour déguster les lamelles de bœuf cuites sur la pierre au centre de la table. Ils sont nombreux aussi à commander cet appareil, à l’origine destiné aux professionnels. Pour les satisfaire, Joël Bauduret trouve en Italie la pierre à base de silicium et de magnésium adaptée à l’industrialisation de son produit, dont il dépose la marque en 1986. Pierrade et La Pierrade sont des marques déposées par CDIB France & étranger. Tandis qu’il démarche lui-même les restaurateurs dont plusieurs milliers chauffent aujourd’hui encore leur pierre au four, son invention séduit peu à peu les particuliers et la société Téfal, basée à Rumilly. Le spécialiste du petit électroménager devient en 1990 licencié exclusif pour la distribution des appareils Pierrade électriques grand public. Trente ans après sa création, on compte en France et en Europe dix millions d’exemplaires d’un procédé « à la fois convivial, diététique et gastronomique ». Et désormais sans odeur, du moins pour la toute nouvelle version mise au point par Joël Bauduret pour les professionnels.
Chantal Féminier

Marielys-Lorthios.com

RhônFkIRp'ës




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :