[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°31 déc 13/jan-fév 2014
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°31 déc 13/jan-fév 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de déc 13/jan-fév 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : sport... une région bien dans ses baskets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 SPORT N°31 — HIVER 2013 Deux Rhônalpins sur trois font du sport E n AU TOP DES LICENCIÉS RHÔNALPINS solo ou en équipe, en salle ou en pleine nature, 65% des Français de plus de 15 ans déclarent pratiquer une activité sportive au moins une fois par semaine, selon l’enquête 2010 du Centre national du sport. En Rhône-Alpes, deux Rhônalpins sur trois ont une activité physique hebdomadaire, soit un peu plus que la moyenne nationale. Dans le palmarès des disciplines, les Français marchent (53%), nagent (39%), pédalent (22%), skient (11%) et aiment les jeux de balles. 10% jouent à la pétanque et autant au foot. Les trois quarts des Français mènent leurs activités sportives hors club, contre un sur deux en 1985. Spécificité rhônalpine : un sportif sur deux est licencié d’un club. L’éducation sportive fait partie intégrante des programmes scolaires. Les enfants, les adolescents et les jeunes adultes pratiquent plus que leurs aînés, et les garçons davantage que les filles. Chez les adultes, les sportifs sont, à 88%, ceux qui ont fait des études supérieures. Les femmes diplômées ont pratiquement le même niveau de pratique que les hommes. Le sport connaît aussi des modes : le trail et la marche nordique sont actuellement très prisés, mais aussi la zumba dans les clubs de gym. Le sport-santé gagne du terrain auprès de malades atteints du diabète ou du cancer. Les personnes âgées s’y adonnent également, notamment les plus de 75 ans. Autre particularité rhônalpine : la région concentre le plus grand nombre d’aménagements pour accueillir des sports de pleine nature, avec le plus vaste domaine skiable du monde mais aussi des chemins de randonnées, sept parcs naturels régionaux, deux parcs nationaux et une voie verte cyclable ViaRhôna, en cours d’achèvement. Nombre de licenciés par activité sportive• Ski : 80 069 Équitation : 68 709 Basket : 56 055 Judo et jiu-jitsu : 54 452 Rugby : 54 386 Golf : 44 463 Natation : 29 350 Handball : 28 639 Tennis : 117 207 Football : 184 953 2 sur 3 wDeux Rhônalpins sur trois pratiquent une activité physique hebdomadaire. C’est un peu plus que la moyenne nationale, qui s’élève à 65%. Source : Direction des sports RRA, saison 2011-2012 I CHAQUE ANNÉE, LA RÉGION CONSACRE 40 MILLIONS AU SPORT Elle finance la construction et la rénovation d’équipements sportifs. Sur les trois dernières années, 10 millions d’euros ont été consacrés à des gymnases et des terrains, en lien avec les collectivités locales, pour ouvrir les équipements à l’ensemble de la population. La Région investit aussi dans des équipements nécessaires aux clubs de haut niveau et à l’accueil de manifestations internationales. En 2013, un budget de près de 1 million d’euros est prévu pour l’organisation de compétitions inscrites au calendrier international des fédérations. La Région soutient également sept manifestations sportives : la SaintéLyon, le Marathon des gorges de l’Ardèche, l’Ardéchoise, la Foulée blanche, la Pierra Mentales, les Chemins du soleil et la Coupe Icare. DES CONVENTIONS AVEC UNE CENTAINE DE LIGUES Pour structurer le mouvement sportif et conforter les associations, la Région a passé des conventions avec 105 ligues sportives, représentant 87 disciplines, soit un budget de 2,5 millions d’euros pour 2013. Elle les encourage notamment à s’ouvrir aux Rhônalpins éloignés de la pratique sportive du fait d’un handicap physique ou de difficultés financières. Enfin, la Région contribue au projet d’établissement des lycées et des CFA, encourageant la pratique des sports de pleine nature et la découverte des sports de montagne. La carte M’ra donne un coup de pouce de 30 euros pour une inscription à un club. Près de 44 000 lycéens et apprentis en bénéficient. Des entreprises et un challenge Alexa Brunet Pour la seconde année, les entreprises rhônalpines peuvent intégrer le Rhône-Alpes Challenge. Il leur suffit d’inscrire une équipe de six salariés à leurs couleurs qui participera aux sept manifestations outdoor incontournables de la région. Skis aux pieds lors de la Foulée blanche ou la Pierra Menta, à vélo pour l’Ardéchoise ou les Chemins du soleil, dans les airs pour la Coupe Icare ou encore sur l’eau pour le Marathon des gorges de l’Ardèche, les équipes concourront dans une amicale compétition interentreprises lors d’épreuves adaptées à tous les niveaux de pratique. > Informations : Norbert Teyssier au 06 13 07 11 63 ou norbert.teyssier@free.fr www.rhone-alpes-challenge.fr
• N°31 — HIVER 2013 SPORT 9 « La gymnastique fait du bien au moral ! » Thérèse Gastaldon, 62 ans Alexa Brunet « La gym a d’abord été une obligation pour moi. En 2009, après une opération du cœur, elle entrait dans le protocole de rééducation post-opératoire de l’Assurance maladie. À 58 ans, je n’avais jamais vraiment fait de sport, à part un peu de ski, l’hiver. Pour ne pas perdre le bénéfice de cette rééducation, je me suis inscrite à l’association de gym volontaire de mon village, à Jardin (Isère). J’ai deux séances de gym douce par semaine. L’ambiance est conviviale. J’évolue à mon rythme : les animatrices sont attentives et adaptent les exercices à chacun. Nous faisons du renforcement musculaire et des étirements, du step et de la relaxation. Cela me fait travailler le souffle et le cœur, mais aussi la mémoire et la coordination ! En somme, la gym me redonne confiance• en moi et fait du bien au moral ! » F. R. Juan Robert « Je fais du tennis surtout pour le plaisir » Clément Adam, 14 ans « Dès septembre, j’ai atteint mon objectif de l’année : être classé 15/5. » Après déjà neuf ans de tennis, Clément Adam continue à disputer des matchs, mais sans se mettre la pression : « Je joue pour me faire plaisir, assure-t-il. J’aime bien ce sport, parce qu’on court beaucoup. » Il apprécie aussi la technique, comme les positions des mains, « complexes », qu’il travaille les mercredis soir avec son entraîneur du Tennis club de Collonges-au-Mont-d’Or, près de Lyon. Lors d’une autre séance d’entraînement, les jeudis soir, il étudie la stratégie avant les compétitions. Le tennis est pour lui autant un sport individuel que collectif : « On fait aussi des tournois par équipe, c’est sympa. Avec des copains du collège, on s’envoie les feuilles de matchs sur Facebook. » Un esprit ouvert et un bon niveau sportif qui lui permettent de suivre, en parallèle, une formation de jeune sapeurpompier volontaire. V. V.-L. Il l’a dit Gwendal Peizerat, conseiller délégué au sport Sabine Serrad « Rhône-Alpes, terrain exceptionnel pour les activités de pleine nature, permet la pratique en toutes saisons, de sports aussi variés que le ski, la voile, la marche, le trail ou le vélo… L’une de mes priorités est l’égalité face à la pratique sportive. Je veille à ce que chaque territoire soit doté d’équipements sportifs et que chaque lycéen ou apprenti puisse bénéficier d’activités sportives pendant sa scolarité. Je souhaite également que les sportifs de haut niveau portent haut les couleurs de notre région à l’international, qu’ils privilégient leur ancrage rhônalpin dans leur intérêt et celui des clubs qui les ont formés. Dans ce but, j’ai créé la Team Rhône-Alpes, qui accompagne aujourd’hui près de 300 athlètes (voir p.12-13). Sans la dynamique du mouvement sportif et l’engagement bénévole, Rhône-Alpes perdrait son âme sportive. Ainsi, nous soutenons financièrement et accompagnons les ligues et comités régionaux, les bénévoles et les associations engagées dans l’organisation de grandes manifestations. » SAINT-MARCELLIN MÉDAILLÉ Juan Robert Des spécialités : les joutes et les boules Par sa géographie, Rhône-Alpes (10% de la population nationale) est un territoire privilégié pour certains sports. Côté « montagne », elle compte 59% des licenciés de ski, 43% pour les clubs alpins de montagne, plus de 20% pour le vol libre, l’escalade ou la spéléologie. Ses lacs et cours d’eau ne sont pas en reste. Sur le Rhône par exemple, la joute, lyonnaise ou givordine, compte près d’un tiers des licenciés nationaux. Autre spécialité régionale : les sports de boules, avec 58% des licenciés, le centre national d’entraînement de boules lyonnaises implanté à Bron et les célèbres boules de pétanque Obut, fabriquées dans le Haut-Forez. La petite cité iséroise a tout d’une grande. Dans la catégorie moins de 20 000 habitants, elle s’est vu décerner en septembre le trophée de la ville la plus sportive de France par le journal L’Équipe. Grâce à des associations dynamiques, un parc d’équipements de qualité à l’image du centre nautique l’Olympide, une politique sportive volontariste (211 euros par habitant, soit environ 11% du budget communal), 66% de ses 8 112 habitants sont licenciés d’un club sportif.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :