[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°28 mar/avr/mai 2013
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°28 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (275 x 355) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : matière grise contre la crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 il ha nekl pes N°28/printemps 2013 Édito Christelle Viviant Jean-Jack Queyranne Président de la Région Rhône-Alpes Des idées neuves pour retrouver une dynamique E n début d’année, j’étais à Cluses, en Haute-Savoie, pour visiter l’usine du futur : cet atelier modèle est une vitrine des savoir-faire actuels et à venir dans le domaine du décolletage. Pour contrebalancer la chute du marché automobile, les professionnels, regroupés au sein du pôle de compétitivité Arve-Industries, cherchent, grâce à l’innovation, à diversifier les débouchés et à accentuer leur développement à l’international. Dans ces temps d’inquiétude, de repli sur soi, où l’espoir de vivre mieux qu’avant s’est enfui, nous avons besoin d’idées neuves. C’est en sortant des sentiers battus, en trouvant de « Nous devons faire tomber les murs existants » nouvelles voies que nous combattrons les difficultés économiques, retrouverons une dynamique. Rhône-Alpes, terre de résistance et d’espérance, a toujours été aux sources de l’innovation sociale, de la créativité et du progrès. L’innovation reste le moteur du développement industriel et social de notre région. La clé du succès réside dans le cercle « recherche, université, entreprise ». L’innovation en réseaux est l’originalité de Rhône- Alpes, sa marque de fabrique. Avec les clusters, avec les pôles de compétitivité, associés au monde de la recherche scientifique et technologique, les grands équipements structurants, comme Minatec à Grenoble, l’Ines à Chambéry ou le pôle santé-biotech à Lyon, Rhône-Alpes dispose d’un potentiel exceptionnel. Il nous faut cependant aller plus loin et mieux diffuser l’innovation vers les PME, en les rapprochant des réseaux, des pôles de compétitivité. Nous devons faire tomber les murs existants. Les PME ont besoin d’être davantage accompagnées : ce sont elles qui recrutent aujourd’hui. Mener à bien un projet, de l’incubation au prototype, jusqu’à la fabrication et la mise en marché, reste un chemin pavé de difficultés, trop long et coûteux. L’accompagnement des transferts de technologies et de leur valorisation est une préoccupation majeure. Nous souhaitons qu’une Société d’accélération du transfert de technologie régionale puisse impulser une vraie dynamique. Avec le Hub régional de la finance et la création de la Banque publique d’investissement, de nouveaux moyens s’ouvrent aux entreprises innovantes. À elles de franchir le pas. Rhône-Alpes, un terreau fertile pour innover Selon une enquête de l’Insee, les PME rhônalpines sont plus innovantes et leurs capacités sont stimulées lorsqu’elles coopèrent en réseaux. Il est beaucoup plus difficile de se remettre en question quand on a réussi. Kodak, qui a manqué le virage du numérique, a disparu, et, Michelin est tou- cc jours là, grâce à des innovations qui changent le marché… Quand il n’y a plus de compétition, il n’y a plus d’innovation. » Pascal Picq est anthropologue. Sa vision, toute darwinienne, de l’innovation a le mérite de sortir des sentiers battus. Si l’innovation est aussi naturelle que l’évolution, alors nous voilà condamnés à innover. Douce perspective pour tous les inventifs croisés dans ce numéro spécial « innovation » : dans tous les domaines, ou presque, des Rhônalpins ingénieux phosphorent et produisent. D’après l’Insee, Rhône-Alpes serait même une terre particulièrement fertile : 57% des PME ont innové entre 2008 et 2010, soit trois points de plus que la moyenne nationale 1. Un tiers des entreprises ont lancé de nouveaux produits, 27% ont mis en place de nouveaux procédés de fabrication et près de 40% ont procédé à des changements d’organisation. « Deux secteurs sont particulièrement innovants en Rhône-Alpes : le textile, notamment à usage technique, ainsi Sommaire P.6 La Biennale du design choisit l’empathie Du 14 au 31 mars, Saint-Étienne accueille la 8 e édition de la Biennale du design. Placée sous le signe de l’empathie, elle veut « repenser une société plus humaine ». Designers, étudiants, lycéens et entrepreneurs sont au rendez-vous, à Saint-Étienne et dans plusieurs villes de Rhône-Alpes. Juan Robert P.8 Des inventions pleines d’énergie Une télécommande pour diminuer la consommation des appareils en mode veille, une pile à hydrogène pour doubler l’autonomie des véhicules électriques, une carte électronique pour prolonger la vie des batteries : voilà quelques-unes des trouvailles ingénieuses de chercheurs rhônalpins très branchés ! b-rob.com/Lyon City Boat/Navigu’Inter
N°28/printemps 2013 3 POINT DE VUE que la fabrication de machines et équipements », précisent les auteurs de l’étude. Plus le marché est vaste, plus les entreprises innovent : c’est le cas de 70% de celles qui vendent à l’international, de 30% seulement pour celles cantonnées au marché local. La taille joue aussi un rôle primordial : les grandes entreprises innovent davantage, les plus petites se rattrapent lorsqu’elles prennent place dans un réseau. Les PME innovantes n’hésitent pas à faire appel aux compétences extérieures, elles coopèrent et bénéficient souvent de soutiens publics. « Un quart des entreprises ne voient pas la nécessité d’innover », observe l’Insee. Le coût reste le principal frein : un tiers des entreprises avance ce motif, renforcé par la crise financière et les difficultés à obtenir un prêt. L’incertitude du marché mais aussi le manque de personnel qualifié sont d’autres raisons citées pour ne pas se lancer… « Pour s’en sortir en Europe, on devra repenser toute la formation », renchérit Pascal Picq, convaincu que « nous sommes une espèce capable d’apprendre tout au long de la vie. » La rédaction 1. « Les PME de Rhône-Alpes innovent pour se développer », une enquête publiée dans La Lettre de l’Insee Rhône-Alpes, en lien avec la CCIR et l’ARDI. Novembre 2012. www.insee.fr/rhone-alpes P.12 Zoom sur dix objets d’avenir Le Swincar est un drôle de véhicule de loisirs, une sorte de dahu, qui grâce au principe de l’équilibre pendulaire, peut rouler sur des terrains pentus. La « Hoka one one », une chaussure incurvée à l’avant, réduit de 25% les chocs corporels. Le robot d’Hulltimo plonge pour nettoyer les coques de bateau… Petit tour d’horizon des objets nouveaux nés en Rhône-Alpes. Mecanroc P.16 L’innovation est aussi sociale Chez Thermador, en Isère, le personnel est informé des salaires et des primes de tous, du PDG jusqu’au nouvel arrivant. Les femmes ont autant de responsabilités et les mêmes salaires que les hommes. Et l’entreprise se porte très bien. Preuve que l’innovation sociale génère des profits ! L’économie sociale et solidaire, en pointe dans ce domaine, pourrait être un remède à la crise. Juan Robert P.18 Lejaby, la saga d’une renaissance Personne ne donnait cher de cette entreprise de Rillieux-la-Pape, près de Lyon, en janvier 2012. Comme le phénix, Lejaby renaît de ses cendres. Devenue Maison Lejaby, l’entreprise lyonnaise tire toute la filière, quasi disparue, de la lingerie française. Et, dans son sillage, les Atelières se sont lancées en janvier et ont embauché vingtsix salariés. Juan Robert Marc Chatelain Laurence Daniere Jean-Louis Gagnaire, vice-président au développement économique, à l’industrie et aux PME L’innovation, clé du développement L’innovation, c’est l’histoire de notre région industrielle, mais aussi la clé de son développement futur dans une économie en profonde mutation. Nous avons placé l’innovation au cœur de notre politique économique dès 2004 et réaffirmé cette priorité en adoptant en 2010 la Stratégie régionale de développement économique et d’innovation et la Stratégie régionale pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Nous avons mis en place des modes d’intervention efficaces, économes en financements publics, avec des rencontres entre les différents acteurs, les réseaux pour faire émerger des projets collectifs. Cette méthode est désormais la marque de nos politiques : - politique « filières » avec les clusters et pôles de compétitivité. Les pôles régionaux représentent plus de 25% des projets nationaux sélectionnés par le Fonds unique interministériel ; - structuration de l’appui à l’innovation avec les Communautés de recherche académique (ARC – réseaux des laboratoires publics), l’Agence régionale pour le développement et l’innovation (Ardi) ou encore les incubateurs ; - financement de la création d’entreprises innovantes, avec des outils adaptés (Inovizi, Rhône-Alpes Création, réseau des Business angels) ; - accompagnement des entreprises avec le plan PME, un parcours d’accompagnement complet avec des programmes spécifiques sur l’innovation. À l’ouverture de la programmation 2014-2020 des fonds européens, on vérifie la convergence de nos objectifs stratégiques avec la priorité de l’Union européenne sur l’innovation. Cela nous permettra d’amplifier notre action en incitant les clusters et les pôles de compétitivité à travailler ensemble pour concevoir de nouveaux produits, de nouveaux modes de production répondant aux attentes de la société et construire ainsi une nouvelle ambition pour notre industrie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :