[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°27 déc 12/jan-fév 2013
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°27 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°27 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (275 x 355) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : changement d'air pour nos montagnes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6i.jjIPes. N°27/hiver 2012 Trois massifs en Rhône-Alpes : Massif Central, Jura, 51% des Rhônalpins vivent en montagne. 65% du territoire régional est classé en zone de montagne* (contre 23% au niveau national). BOURGOGNE FRANCHEr. COMTE 73% en zone de massif*. Trois départements, la Loire et les deux Savoie, avec des villes emblématiques comme Chambéry, Grenoble, Annecy ou Saint-Étienne, sont en zone de massif. La montagne, c’est aussi : 21 grANds LAcs et 400 kM² de gLAciers. *La zone de montagne comprend des communes soumises à des contraintes limitant l’exploitation des terres et entraînant des conditions de vie plus difficiles (altitude et/ou pentes supérieures à 20%). La zone de massif, plus large, couvre la zone de montagne et les zones contiguës, villes et piémonts. La population augmente Dans les trois massifs et sur toute la zone de montagne, la population a augmenté depuis 1990. La croissance s’est même accélérée entre 1999 et 2009. Les ALpes du Nord En vingt ans, la population est passée de 1,63 million d’habitants en 1990 à 1,95 million en 2009 (+16%). La zone de montagne a vu sa population croître davantage (+18%) entre 1990 (961 237 habitants) et 2009 (1 172 652). La Haute-Savoie est le département où la croissance de la population est la plus forte. Le MAssif ceNtrAL En 1999, la partie rhônalpine du Massif central perdait des habitants par rapport à 1990. Mais en 2009, la zone de massif a connu un retournement, avec une augmentation de 2,3%. La zone de montagne n’a pas subi d’érosion, au contraire. Elle comptait 364 593 habitants en 1990, 375 387 en 1999 et 408 187 en 2009. Dans le Pilat, la démographie du Parc naturel régional a augmenté de 10% entre 1999 et 2006. Dans les monts d’Ardèche, la population progresse de 1% par an depuis 1999. Le JurA C’est dans ce massif versant rhônalpin que la hausse de la population est la plus forte : près de 20% pour la zone de massif, et plus de 15% pour la zone de montagne. Pour cette dernière, on recensait 110 438 habitants en 1990 et 130 836 en 2009 (+15,59%). En zone de massif, le Jura comptait 198 064 habitants en 1990 et 246 614 en 2009 (+19,69%). Le Genevois français reste l’un des espaces les plus dynamiques de la région. Dans l’Ain, la croissance atteint 1,3% par an. (Sources : Insee et Région Rhône-Alpes, 2010), 1 fefirrrrr NtrrFr# 0.12 ? r F) Bourg- eeil-13res. J « twit de la ! k !
N°27/hiver 2012 7 Alpes du Nord $AC Le tourisMe eN MoNtAgNe rhône-Alpes occupe la première place du tourisme montagnard en France, avec 64,7% des voyages. re% Iliana Et.ii IVdu GENLVE JLA. NI146...er 2a-tho FafirriRliy• flirî LpErvei, 04.•+-9/. rinir Cipribki Annet ! iambér y : • j'Été comme hiver, la montagne est le premier espace visité de Rhône-Alpes avec 48,4% des nuitées, devant la campagne (27,4%) et la ville (24,2%). Son poids économique est prépondérant dans le tourisme régional (62% des recettes, pour 35% des voyages). Les stations de ski en sont le moteur (54% de la consommation touristique à elles seules).• 150 stations, dont 55 en Savoie et 51 en Haute-Savoie.• 54% de la consommation touristique annuelle réalisée dans les stations (73% en hiver).• 2 260 remontées mécaniques en 2012 (58% du total national) pour 931 millions d’euros de recettes. Les deux Savoie concentrent près de 90% de ce chiffre d’affaires.• près de 40 millions de journées de ski chaque année, soit 72% du total national. Rhône-Alpes est le premier domaine skiable au monde.• 5,2 millions d’euros générés par le ski de fond pour l’hiver 2011-2012 (8,9 millions d’euros pour la France). Les premiers sites touristiques visités de la région sont à Chamonix, en Haute-Savoie : le chemin de fer du Montenvers-Mer de glace, le téléphérique de l’Aiguille du Midi et le téléphérique du Brévent. (Chiffres : Mémento du tourisme 2012, Observatoire régional du tourisme) ble Pft- ; pry.01.1.P8U AN) I ITALIE.p, : dr"i ra. jse.gy, -.•.1r i - 0 -• a-.. Le glacier d’Argentière dans le massif du Mont Blanc. Jean-Luc Rigaux'alf1100147PfSe PRO VENCE- A LPES- COTii IYAZAIII " ! Mari'2() km florrn•E A.Reprce cLiMAt : Le réchAuffeMeNt pLus seNsibLe eN MoNtAgNe En Rhône-Alpes, la température a augmenté d’environ 2 °C entre 1922 et 2005. La fonte des glaciers s’est accélérée : celui des Bossons, par exemple, a reculé de plus de 600 mètres depuis 1982. En moyenne montagne, le volume de l’enneigement a diminué de 40% en une quarantaine d’années. En moins de dix ans, le lac du Bourget a perdu un quart de sa ressource en eau.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :