[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°25 jun/jui/aoû 2012
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°25 jun/jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de jun/jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (275 x 355) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : les grands desseins de la région.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2rlhi5nc-‘Ipes N°25/ÉTÉ 2012 Édito Christelle Viviant Jean-Jack Queyranne Président de la Région Rhône-Alpes Chauvet, le souffle de l’Histoire C’est par un léger souffle d’air que tout a commencé, le 18 décembre 1994. Un léger souffle émanant d’un trou au creux d’une falaise du cirque d’Estre, en Ardèche méridionale. Ce jour-là, trois spéléologues rhônalpins, intrigués et curieux, pénètrent au cœur de l’Histoire, celle de l’humanité. Ce léger souffle change tout, il emporte avec lui 36 000 années et nous conduit, émus et émerveillés, vers nos racines. La grotte Chauvet, lieu « des rêves oubliés », recèle de fabuleuses peintures d’animaux. Elle montre, bien loin des clichés sur l’homme des cavernes, un art abouti : la plupart des dessins ont été réalisés d’un seul trait, épousant les parois, et leur mise en scène donne une extraordinaire composition, pleine de force et de vie. Le souffle est là, il abolit le temps. Chauvet a changé notre vision de l’histoire du monde. Elle illustre l’étendue de notre ignorance, balaie nos certitudes d’hommes « évolués ». Notre mission est aujourd’hui de montrer Chauvet au monde. Puisqu’il n’est pas possible d’ouvrir la grotte originelle, qui doit être protégée comme un trésor, un espace de restitution identique à la grotte naturelle est en cours d’édification. J’ai souhaité que « Chauvet a changé notre vision de l’histoire du monde » la Région Rhône- Alpes soit l’un des acteurs majeurs de ce projet. Aux côtés de l’État et du Département de l’Ardèche, elle s’est pleinement investie dans ce grand chantier. En 2014, les visiteurs vivront l’émotion ressentie par les découvreurs en entrant dans un espace de restitution en tous points similaire à la grotte originelle. Ils vont retrouver le silence, l’odeur de la grotte, découvrir ces dessins extraordinairement vivants, plonger dans nos racines, renouer avec les Aurignaciens, nos lointains parents. Ce voyage dans le temps sera un atout extraordinaire pour Rhône-Alpes et l’Ardèche. Voilà pourquoi nous mobilisons nos forces pour promouvoir ce lieu, adapter nos équipements d’accueil, prévoir une offre de transport compatible avec un secteur très touristique en été. Être, en un mot, à la hauteur de l’enjeu formidable de la grotte Chauvet. La Région a un rôle dans les proje Hervé Saulignac, le vice-président délégué à l’aménagement des territoires, fait le point sur les grands chantiers en cours en Rhône- Alpes. « Le premier, c’est l’emploi », explique-t-il, ajoutant que « la Région doit jouer un rôle de coordination pour garantir l’équilibre ». Quels sont les chantiers qui engagent l’avenir de Rhône-Alpes ? Ils sont nombreux. Mais le premier des chantiers, c’est l’emploi. La crise fait des ravages dans les entreprises, en particulier dans l’industrie. Les Régions n’ont pas toute la compétence économique et tout le monde agit, de l’État jusqu’aux communes, sans cohérence. Or, pour rééquilibrer le territoire, stopper la concentration des grands groupes industriels, il faut que la Région puisse jouer ce rôle de coordination, de garante de l’équilibre. C’est un grand chantier. Dans quels autres domaines la Région a-t-elle un grand rôle à jouer ? Toujours dans le souci de cohésion territoriale, d’équilibre, je crois qu’elle a un rôle majeur dans le soutien aux projets des territoires. À travers les CDDRA, les contrats de développement durable de Rhône-Alpes, la Région agit pour soutenir les projets locaux, renforcer le tissu économique, associatif et culturel. Elle a aussi un rôle très important pour l’avenir des transports ferroviaires, de la formation initiale et continue, de la recherche. Sommaire P.4 Pleins feux sur la grotte Chauvet Découverte en 1994 et depuis fermée au public pour sa préservation, la grotte Chauvet est un joyau du patrimoine mondial. Ses 425 peintures d’animaux, réalisées il y a 36 000 ans, ont révolutionné l’art pariétal. En attendant l’ouverture de l’espace de restitution, fac-similé de la grotte, scientifiques, artistes et visiteurs racontent « leur » grotte. Guy Perazio L’inscription de la grotte Chauvet au patrimoine mondial de l’Unesco est-elle acquise ? Une étape essentielle a été franchie, puisque l’État a présenté la candidature de la grotte ornée au nom de la France devant les instances de l’Unesco en janvier dernier. Cela signifie que notre dossier est bon. Car l’Unesco exige que l’on présente un plan de gestion, qui constitue le cœur de la c and idat u re. Ce document a une valeur d’engagement pour préserver la grotte et ses abords, la valoriser, la promouvoir et bâtir un projet de territoire autour du bien candidat. Maintenant, l’Unesco va dépêcher sur place les P.8 Lyon-Turin voit le bout du tunnel La liaison ferroviaire Lyon-Turin a retrouvé un nouvel élan. La fin des travaux, prévue à l’horizon 2025, permettra de reporter le trafic des camions de la route vers le rail, d’assurer un meilleur trafic voyageur, notamment pour les TER. Le chantier devrait générer quelque 30 000 emplois directs entre 2014 et 2021. jean-Paul Bajard Jean-Paul Bajard
N°25/ÉTÉ 2012 Rhônfllpes 3 majeur ts des territoires Juan Robert experts de l’Icomos, organisme indépendant chargé du contrôle et de l’évaluation des engagements pris. La Région est en première ligne sur ce dossier, et je suis confiant. Le verdict est attendu au plus tard pour mi-2013. Comment impliquez-vous les habitants autour de la grotte Chauvet ? Il y a plusieurs niveaux d’implication. D’abord le grand public autour de la candidature à l’Unesco : chaque jour nous enregistrons des soutiens nouveaux. Les acteurs économiques et touristiques s’impliquent aussi : nous travaillons avec les chambres consulaires qui ont souhaité s’engager et mesurent la plus-value de Chauvet pour l’économie. Il y a également des instances participatives, activées pendant la démarche d’élaboration du plan de gestion pour penser le territoire dans deux ou trois décennies. Ce projet suscite une adhésion remarquable et spontanée des habitants. Le secteur de Vallon-Pont-d’Arc, saturé en été, pourra-t-il accueillir les 300 000 visiteurs de l’espace de restitution de la grotte ? Le risque de surfréquentation est un enjeu majeur. Mais c’est surtout une obligation morale qui s’impose à nous. La nature a fait la richesse de ce secteur, qu’il s’agisse de sa rivière, de ses gorges, de ses grottes et même de son vin. On ne doit pas tuer la poule aux œufs d’or. Le projet de restitution a été l’occasion de réfléchir à notre modèle touristique, à l’accessibilité, la mobilité, l’étalement de la fréquentation sur quatre saisons, la préservation des espaces sensibles à la Combe d’Arc. De nombreux projets sont à l’étude : on réfléchit, avec la commune, à une plateforme multimodale, un parking relais important sera réalisé, les navettes existantes améliorées. Ce secteur, j’en suis certain, sera exemplaire dans quelques années sur ce point. Propos recueillis par Élisabeth Chambard Le cirque d’Estre, où la grotte Chauvet a été découverte. P.10 À la pointe de la recherche La recherche est un enjeu fondamental pour l’avenir de la région. Traquer les substances toxiques pour l’environnement et l’homme, rayonner dans l’énergie solaire au niveau européen avec l’Ines ou encore mettre au point un papier peint anti-ondes électromagnétiques… les chercheurs de Rhône-Alpes rivalisent d’ingéniosité. Juan Robert P.12 L’innovation passe aussi par le design Le design occupe une place de plus en plus importante dans l’économie rhônalpine. Saint-Étienne, désignée ville Unesco de design en novembre 2011, est devenue la tête de pont du design dans la région, avec la Biennale, la Cité du design et toute une pléiade d’entreprises innovantes. Jean-Luc Rigaux/Rhône-Alpes Tourisme P.20 Festivals et sorties estivales Avec les beaux jours, les festivals reviennent enchanter les soirées d’été. Il y en a pour tous les goûts. Du jazz à Vienne, à Crest ou à Buis-les-Baronnies. Des textes en l’air à Saint-Antoine-l’Abbaye. Du rock et de la pop en Ardèche, Isère et Drôme. De la musique du monde et des cuivres dans l’Ain. Pour découvrir le programme de l’été, suivez le guide ! OT Le Grand-Bornand



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :