[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°24 mar/avr/mai 2012
[Rhône-Alpes] Rhône-Alpes n°24 mar/avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de mar/avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Régional de Rhône-Alpes

  • Format : (275 x 355) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : Rhône... les horizons gris bleu d'un fleuve roi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 N°24/PRINTEMPS 2012 Édito Les horizons gr Christelle Viviant Jean-Jack Queyranne Président de la Région Rhône-Alpes Un destin commun Sauvage, sauvage, ou si caressant, ça dépend des jours et du temps, si bleu, des fois si éclatant et d’autres fois comme de l’ardoise », écrivait le Suisse Ramuz dans le « Chant de notre Rhône », une ode au fleuve de son enfance… Dès le Léman, son Rhône devient le nôtre. Il plonge dans nos racines, il fonde notre identité en traversant et reliant les huit départements de la région Rhône-Alpes à laquelle il a donné son nom. Autrefois fleuve frontière séparant le royaume de France du Saint Empire romain germanique, il est désormais un lien puissant entre l’Europe du Nord et la Méditerranée, entre des bassins de vie dynamiques et peuplés. En mars 2004, aux côtés de Michel Vauzelle et Georges Frèche, les Présidents des Régions Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Languedoc- Roussillon, j’avais lancé l’appel du Grand Delta. Nous y affirmions la nécessité d’une approche globale du fleuve, d’une solidarité amont-aval, d’une communauté de destin. L’État a reconnu le bien-fondé de notre démarche, rejointe par les Régions Bourgogne et Franche-Comté avec « Le Rhône, un lien puissant » l’affluent majeur, la Saône. Ainsi s’est mise en place une politique exemplaire à l’échelle d’un vaste territoire. Elle a été reconnue et soutenue par l’Union européenne et a servi de modèle notamment pour le Danube. Lutter contre les inondations, préserver la qualité de l’eau, relancer le fret fluvial, protéger la biodiversité, développer la production d’énergie, promouvoir la culture et le patrimoine, favoriser le tourisme, rendre le fleuve aux riverains : les objectifs de ce Plan Rhône ont été mis en chantier depuis cet appel et les actions ont bien avancé. Rhône-Alpes s’est engagée sans réserve dans cette première étape, qui en appelle d’autres. La ViaRhôna, voie verte du Léman à la mer, sera bouclée d’ici fin 2014. Nous aidons les communes et collectivités à reconquérir leurs berges, à se réapproprier le fleuve. À Lyon, la promenade au bord du Rhône a modifié le regard des citadins sur leur ville. Valence, jusqu’ici coupée de son fleuve, retrouve aussi ses rives et accueille maintenant le plus grand port fluvial de plaisance de France. Le Grand Parc de Miribel-Jonage, engagé il y a quarante ans, a permis de reconvertir un site inhospitalier, de protéger sa biodiversité. C’est un véritable poumon de loisirs pour l’Est lyonnais, l’Ain et l’Isère proches. Et à la fin de l’été, il accueille un festival populaire de musique, « Woodstower ». Le fleuve a un bel avenir et les projets abondent, tant sont grandes les menaces sur la biodiversité et ressource en eau. Mais plus qu’un trait d’union, le Rhône est devenu un exemple de développement durable, apprécié et reconnu par ses riverains. Marc Chatelain À l’automne dernier, les eaux du Rhône étaient basses et les usines hydroélectriques de la Compagnie nationale du Rhône ont turbiné au ralenti, en chute de 30%. Moins de neige, moins de précipitations, une sécheresse estivale : les effets du réchauffement climatique pèsent sur le débit du fleuve. C’est une mauvaise nouvelle pour la qualité de l’eau, la production électrique, le refroidissement des centrales nucléaires mais aussi la biodiversité. Pour conserver un niveau nécessaire à la navigation sur le Léman, les autorités helvètes ont décidé de contenir une partie du débit dans les retenues des barrages suisses, aggravant les difficultés des régions en aval. Du coup, les pouvoirs publics français ont demandé à leurs homologues suisses qu’ils relâchent de l’eau. Sommaire P.4 Retour aux sources ! Fleuve impétueux, le Rhône naît sur les hauteurs glacées des Alpes suisses avant de plonger dans le lac Léman et d’irriguer, avec la Saône, cinq régions françaises. Pour tout savoir sur celui que nos voisins suisses-allemands appellent Rotten, suivez le guide ! Juan Robert La bataille de l’eau du Rhône n’est pas engagée, mais la gestion du débit du fleuve pose problème, en cas d’étiage comme en période de crues. La solidarité de l’amont est indispensable aux régions en aval, qui redoutent d’abord les crues. La dernière grande inondation de 2003 a laissé des traces. Mais, près de dix ans plus tard, la mémoire des dégâts commence à s’estomper. De nouvelles crues sont probables alors que tous les travaux envisagés dans le Plan Rhône sont loin d’être achevés. La qualité des eaux du Rhône est une autre préoccupation majeure : les pesticides gagnent du terrain tandis que les PCB, sous surveillance, menacent toujours la biodiversité du fleuve : la consommation P.6 Les gens du fleuve Vigneron, éclusier, pêcheur, pompier plongeur, résident de péniche… tous vivent au fil du Rhône. Portraits « fleuves » de Rhônalpins.
3 Mr.,, , a. is bleu d’un fleuve roi des poissons est partiellement interdite, déconseillée à haute dose en tout cas. En revanche, la lutte contre les phosphates a porté ses fruits et les matières organiques ont nettement diminué, « mangées » par les stations d’épuration. Quel avenir pour les eaux du Rhône, entre réchauffement climatique et pollutions ? Quel avenir pour la gestion du fleuve jusqu’ici assurée par la Compagnie nationale du Rhône ? Concessionnaire du fleuve, elle assume des missions d’intérêt général liées à son statut. Qu’en sera-t-il si son actionnariat, en cours d’évolution, est privatisé ? L’avenir du fleuve passe par la solidarité entre régions, un développement économique compatible avec la biodiversité, une culture patrimoniale vivante, répondent riverains et spécialistes du fleuve qui s’expriment dans ce numéro. Chacun pourra y retrouver son Rhône, le fleuve roi. La rédaction Glacier Groslée - Sault Brénaz 7,9 km Chancy - Seyssel 32 km réalisés sur 36 km 5 km réalisés sur 20 km 31,6 km 50,7 km 22,6 km 23,2 km 14,5 km Sarras - Glun Soyons - La Voulte P.12 Viviers - Bourg-Saint-Andéol 17,8 km 5,8 km 13,7 km La ViaRhôna montre la voie Je suis verte, très fréquentée notamment par les promeneurs et les cyclistes, je longe la voie bleue du Rhône sur 700 km et je serai bouclée fin 2014… Qui suis-je ? J.-P. Bajard P.16 Le Rhône, une histoire d’eau Frappée par la pollution des PCB, l’eau du Rhône fait l’objet d’un suivi et d’un programme d’actions. La qualité de l’eau s’améliore en aval, lorsque le Rhône reçoit ses affluents l’Ardèche et la Drôme. La survie des poissons migrateurs tout comme la préservation des milieux naturels sont au centre du Plan Rhône. Juan Robert P.18 La saga des mariniers Autrefois surnommés les « maîtres du Rhône », les mariniers bravent les flots depuis l’Antiquité. À la découverte d’un métier qui a dû s’adapter au renouveau du transport fluvial. Juan Robert Hervé Saulignac, vice-président à l’aménagement des territoires, aux Espaces et aux Grands Projets Le Rhône a une histoire, le Rhône a un avenir Depuis des millénaires, le fleuve a façonné les paysages de nos territoires, il a sculpté les montagnes, creusé ses rives ; il a aidé les hommes à voyager et à transporter les marchandises, mais il a aussi parfois meurtri leurs villages, envahi leurs champs, réduisant à néant leurs efforts pour vivre avec lui. Autour du fleuve, pour le fleuve, des femmes et des hommes ont vécu et vivent encore. Ils ont construit des ponts, des ports, des bateaux pour leurs déplacements, ils ont aménagé des digues, des canaux, des barrages pour se protéger des divagations, pour réguler le cours de l’eau. Les femmes et les hommes des territoires du Rhône ont lentement fait émerger une culture propre à leur espace de vie et nous ont légué un patrimoine important à (re)découvrir, à préserver, à mettre en valeur. Les partenaires du Plan Rhône n’ont pas souhaité limiter leurs ambitions aux seuls traitements des contraintes liées au fleuve (inondations, pollutions) ou ses aspects techniques (transports des marchandises, déplacements, accueil des activités économiques…). La Région Rhône-Alpes a choisi de mettre au cœur de ses interventions un important volet « Culture et Patrimoine » pour que le Rhône soit un lieu vivant, créateur d’imaginaire et porteur d’avenir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :