[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°67 jui/aoû 2016
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°67 jui/aoû 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de jui/aoû 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : un patrimoine à découvrir sans modération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 RÉGION n MODE D’EMPLOI © Région Pays de la Loire-Ouest Médias © Région Pays de la Loire-Ouest Médias « Il faut entendre la voix de la ruralité » Yannick Favennec, Maurice Perrion, vous êtes tous les deux élus dans des territoires ruraux : que demandent aujourd’hui les populations rurales que vous représentez ? Yannick Favennec, député de la 3 e circonscription de la Mayenne, vice-président du Conseil régional délégué à la ruralité : « « Ce qu’ils demandent d’abord, c’est qu’on les entende. Dans beaucoup de petites communes, il y a aujourd’hui le sentiment que les pouvoirs publics n’écoutent plus et ne voient plus ce qui se passe derrière le périphérique, une fois sortis des grandes agglomérations. D’où l’importance de la concertation que nous avons mise en place pour l’élaboration de ce pacte. Car au-delà des contributions concrètes qu’elle a fait émerger, elle a aussi permis de renforcer le lien entre les représentants du monde rural et la collectivité régionale qui est trop souvent vue dans l’espace rural comme une institution lointaine. Il faut entendre la voix de la ruralité pour répondre concrètement à ses attentes. » Maurice Perrion, maire de Ligné (44), vice-président du Conseil régional : « Cette écoute qu’évoque Yannick Favennec est d’autant plus nécessaire que la ruralité a beaucoup à apporter. En termes d’activité tout d’abord, car les territoires ruraux créent de la valeur ajoutée. Dans nos secteurs traditionnels comme l’agriculture ou les fameuses « usines à la campagne », mais aussi dans les secteurs en forte croissance comme l’économie verte. La ruralité peut apporter beaucoup en termes de solidarité également, à travers le maillage associatif, cette solidarité « horizontale » qui est aussi l’expression d’une société qui se prend en main, qui n’attend pas que tout vienne d’en haut. C’est ce modèle de croissance et de confiance que nous voulons conforter et renforcer à travers ce pacte pour la ruralité. »
© Région Pays de la Loire-M. Gross Pacte pour la ruralité : renforcer l’équilibre entre les territoires Comme la nouvelle majorité régionale s’y était engagée, le Conseil régional a adopté un Pacte régional pour la ruralité le 24 juin dernier, afin de renforcer l’équilibre entre les territoires dans les Pays de la Loire. 37 mesures allant du désenclavement numérique au soutien au commerce de proximité en passant par l’accès à la culture dans les petites communes : pour Bruno Retailleau, président du Conseil régional, « ce pacte, c’est la démonstration concrète de notre engagement en faveur des territoires ruraux ». Un engagement qui repose d’abord sur un constat : avec près de 82% de communes ligériennes comptant moins de 2 000 habitants, la ruralité est un élément central de l’identité et de l’attractivité ligériennes. Mais si nos territoires ruraux séduisent et attirent, ils sont également confrontés à de multiples difficultés liées à l’éloignement, l’enclavement ou même la baisse brutale des dotations de l’État aux collectivités qui fragilisent gravement la capacité d’investissement des petites communes. Plus d'équité, plus d'unité L’enjeu aujourd’hui, c’est donc de réduire la fracture territoriale qui existe entre les grandes agglomérations et les communes rurales, pour plus d’équité entre les territoires mais également plus d’unité dans les Pays de la Loire. C’est le sens de ce Pacte régional pour la ruralité qui met en place des mesures fortes et concrètes « Ce pacte, c’est la démonstration concrète de notre engagement en faveur des territoires ruraux » au service du développement de la ruralité : renforcement du désenclavement numérique et de la couverture en téléphonie mobile des territoires ruraux, développement de l’offre de transports en commun dans l’espace rural conjugué à une augmentation des investissements routiers, création d’un fonds de transmission pour les entreprises rurales, soutien accru aux collectivités pour le maintien des professionnels de santé dans les petites communes... Le champ d’application de ce pacte est volontairement large, couvrant des domaines aussi divers que la culture avec, par exemple, le soutien de la Région au financement participatif pour la sauvegarde du patrimoine local, l’accompagnement des élus ruraux à travers notamment le Fonds de soutien aux communes (FSC) qui bénéficiera d’un budget annuel minimum de 5 millions d’euros. Pour le Président du Conseil régional, cette diversification des mesures est essentielle : « la ruralité n’est pas uniforme, notre rôle est de répondre à une diversité de situations en nous appuyant sur les connaissances et l’expérience des élus ruraux ». Des élus qui ont activement contribué à l’élaboration de ce pacte, à travers une large concertation lancée par la Région. Et la concertation se poursuivra : ces mesures seront complétées par d’autres, tout au long du mandat. www.ruralite.paysdelaloire.fr RÉGION n MODE D’EMPLOI 21 Plus de 1 000 élus ruraux mobilisés Pour construire ce pacte, la Région a souhaité associer étroitement les élus des territoires ruraux, en organisant notamment des réunions de concertation dans chaque département. Maires, conseillers municipaux, communautaires ou départementaux : ce sont au total plus de 1 000 élus ruraux qui ont contribué, à travers des propositions concrètes, à l’élaboration des 37 mesures du Pacte régional pour la ruralité. 100 millions d’euros pour le désenclavement routier Parce que plus de 2 Ligériens sur 3 prennent chaque jour leur voiture pour aller travailler et que plus de 95% du transport terrestre de marchandises se fait par la route, la nouvelle majorité régionale souhaite investir davantage en faveur du désenclavement routier. Ce ne sont pas moins de 100 millions d’euros que la Région consacrera à ce défi sur l’ensemble du mandat, dans le cadre d’un Schéma routier régional qui sera présenté à l’automne. /./ TOUTES LES POLITIQUES PUBLIQUES RÉGIONALES SUR WWW.PAYSDELALOIRE.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :