[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°67 jui/aoû 2016
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°67 jui/aoû 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°67 de jui/aoû 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : un patrimoine à découvrir sans modération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 LIBRE EXPRESSION En application de la loi « Démocratie de proximité » du 27 février 2002, le magazine des Pays de la Loire propose à chaque groupe politique un espace rédactionnel proportionnel au nombre d’élus qui le constituent. Les modalités de réalisation de cette rubrique ont été adoptées par le Conseil régional, réuni en séance plénière. GROUPE LES RÉPUBLICAINS ET APPARENTÉS Six mois dans l’action ! Un pacte offensif pour la vitalité rurale La nouvelle majorité régionale s’était engagée à « agir vite » pour combattre la crise dans les Pays de la Loire. Cet engagement, nous le tenons. Car en seulement six mois, le nouveau Conseil régional a adopté une série de mesures fortes et concrètes pour répondre aux grandes urgences auxquelles est aujourd’hui confrontée notre région : •Faceàl’urgencebudgétaire et en particulier l’explosion de la dette régionale sous l’ancienne majorité (91 M€ empruntés en 2010 contre 291 M€ en 2015, soit une augmentation de 319 %) un audit indépendant des finances de la Région a été réalisé dès le mois de janvier et des mesures d’économies ont été adoptées lors du vote du budget 2016. Pour la première fois depuis des années, les dépenses de fonctionnement de l’institution régionale sont en baisse. Quant aux taxes régionales, la nouvelle majorité a pris la décision de les geler Par ailleurs, afin que les élus montrent l’exemple et contribuent eux-mêmes au redressement des finances régionales, une réduction de 8% de l’indemnité des conseillers régionaux a été décidée. •Faceàl’urgenceéconomique,le nouveau Conseil régional a immédiatement activé tous les leviers dont il dispose : la formation avec le plan de relance de l’apprentissage ou la création d’un programme de formations courtes et professionalisantes pour les chômeurs, le soutien aux secteurs clé de notre économie régionale à travers par exemple le plan d’actions prioritaires pour l’agriculture ou le plan d’aide à la mytiliculture, l’aide aux entreprises également en lançant un audit visant à rationaliser et simplifier les dispositifs d’aides économiques. De même, la nouvelle majorité a posé les bases d’une nouvelle stratégie d’internationalisation, pour aider nos entreprises à investir de nouveaux marchés porteurs. PAYS MLORE MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL / N°67 / JUILLET-AOÛT 2016 Quant à l’innovation, la Région est entièrement mobilisée : soutien aux grands pôles d’excellence, mobilisation des outils de financement pour les entreprises, augmentation du budget consacré à la recherche… •Face à l’urgence territoriale, l’Assemblée régionale a adopté un pacte régional pour la ruralité comprenant 37 mesures pour renforcer l’équilibre entre les territoires. Du soutien à la médecine de proximité au désenclavement numérique en passant par la valorisation du patrimoine local ou le développement de l’économie rurale, ce pacte pose les bases d’une politique territoriale renouvelée, plus équitable et plus efficace. Il a d’ailleurs été construit en lien étroit avec les représentants du monde rural : plus de 1000 élus ruraux ont ainsi participé aux réunions de concertation organisées dans chaque département. Il est temps d’écouter la voix des territoires ruraux : avec près de 82% des communes ligériennes comptant moins de 2000 habitants, la ruralité est un élément central de l’identité et de l’attractivité ligérienne. •Enin,faceàl’urgencecivique et la nécessité de réaffirmer certaines valeurs fondamentales, notamment auprès des jeunes, le Conseil régional a créé de nouveaux dispositifs : une bourse régionale au mérite pour les lycéens aux revenus modestes ayant obtenu une mention Très Bien au baccalauréat, une enveloppe de 2 millions d'euros pour améliorer la sécurité dans les lycées… La nouvelle majorité est donc dans l’action, pour mettre en œuvre le projet sur lequel elle a été élue par les ligériens : faire de la Région « une arme anti-crise », à travers une action régionale plus réactive et plus efficace. Christophe Priou, président du groupe, Franck Louvrier, vice-président du groupe, et les élus Les Républicains et apparentés CONTACT MPF : 02 28 20 61 10 – groupe.lesRépublicains@paysdelaloire.fr GROUPE UDI ET UNION CENTRISTE Engagement pris, engagement tenu ! Après une large phase de concertation, à l’écoute de nombreux élus et maires ruraux des 5 départements, l’Assemblée régionale a adopté lors de sa session de juin le Pacte régional pour la ruralité. Ce pacte est un acte volontariste pour affirmer notre attachement à un aménagement équilibré, qui valorise les atouts de tous les territoires, qu’ils soient métropolitains, urbains et péri-urbains, mais également ruraux. Ce pacte n’oppose pas, mais au contraire il rétablit les solidarités territoriales et les complémentarités. Offensif, ce programme global présente des nouvelles mesures en faveur du développement de la vitalité et des potentialités du milieu rural. Avec conviction et détermination, les viceprésidents, Maurice Perrion et Yannick Favennec, ont ainsi présenté 40 nouvelles aides et initiatives régionales, pour : •créer de nouveaux dispositifs d’aides au développement, à la création et à la transmission d’entreprises (TPE, PME), et à l’emploi, •construire un plan d’actions pour la santé en milieu rural (démographie médicale, télémédecine, équipes mobiles,..), •accélérer avec les départements le déploiement du très haut débit, avec un budget de 123 M€, et apporter des réponses efficaces en téléphonie mobile, •assurer pour chaque commune des Pays de la Loire un accès situé à moins de 15 minutes d’un transport collectif régional, •engager un Schéma routier d’intérêt régional pour amplifier avec les départements le désenclavement et la sécurisation d’axes stratégiques routiers prioritaires, •soutenir la transition énergétique et la rénovation des logements de centre-bourgs, •défendre une culture pour tous par des actions de proximité et accompagner la conservation du petit patrimoine. C’est désormais aux acteurs locaux de se saisir de ces outils pour renforcer la vitalité de la ruralité. CONTACT : 02 28 20 64 69 – udi@paysdelaloire.fr - modem-pdl@orange.fr - www.udi-paysdelaloire.fr @UDI_PDL @MoDemPDL
36 18 élus 20 élus 6 élus 13 élus élus Les Républicains Divers a a a a a 29 élus a 2 élus Droite UDI Mouvement pour a 16 élus a a la France 1 élu Sans Modem 3 élus étiquette 2 élus Centre national a des 1 élu indépendants a GROUPE SOCIALISTE, ÉCOLOGISTE, RADICAL ET RÉPUBLICAIN La liberté culturelle et la liberté d’association ne sont pas négociables ! Depuis six mois, la majorité de Bruno Retailleau mène son action sans proposer ni cap, ni vision pour l’avenir de notre région. En témoignent les coupes opérées dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du développement économique. La Région cale là où elle devrait accélérer, au risque de casser les dynamiques engagées. Ce sont les emplois de demain qui sont en jeu. La droite déploie en revanche un programme caché, qu'elle n'avait pas présenté aux citoyens lors des élections. Elle montre ainsi son véritable visage. Suppression du « vivre ensemble » des actions éducatives pour les lycéens et apprentis, remise en cause de l’éducation populaire, flou entretenu sur l'avenir du Pass prévention-contraception... Au-delà de ces exemples, c'est surtout dans le domaine culturel que la droite a dévoilé, sans pour autant l’assumer, son véritable projet. La suppression de la subvention au Hellfest et la suspension de l’aide pour Cinepride, festival de cinéma LGBT, en sont les plus 0 forts révélateurs. Deux festivals sanctionnés pour des raisons politiques à quelques semaines d'intervalle, nous n'avions jamais vu cela dans notre belle région. Dans les deux cas, la droite a saisi des prétextes pour justifier des choix purement idéologiques. Pour elle, la culture acceptable est celle qui est conforme à ses valeurs, les associations acceptables sont celles qui défendent ses positions. Les libertés de création et de diffusion culturelles, d'association et de débat sont ainsi remises en cause sans états d'âme, sous la pression du FN et de la droite rétrograde de Sens Commun. Ceci n'est pas tolérable. Notre groupe continuera à défendre les libertés culturelles et d'association pour tous les Ligériens, pour que notre région reste une terre d'accueil, de tolérance et de créativité. C'est cette liberté et cette créativité qui font notre force collective, la qualité de la vie partagée tous ensemble et l'attractivité des Pays de la Loire. Défendons ensemble notre région. Bilan d’un premier semestre d’opposition constructive Fin 2015, le FN obtenait 13 élus au Conseil régional des Pays de la Loire. Dès le départ, nous avions fixé les choses. Face à la majorité LR-UDI, le FN mènerait la véritable opposition, constructive et sans faux semblants. Or, cette nouvelle majorité déçoit déjà ! Dès février, à l’annonce d’un Pacte pour la ruralité qui, malgré son volontarisme d’apparat, oubliait l’essentiel : que la droite, au gouvernement Parti socialiste 15 élus Parti radical 1 élu Front démocrate 1 élu Société civile 3 élus Écologiste et citoyen Front National Rassemblement Bleu Marine CONtaCt : 02 28 20 61 20 - groupe.ps@paysdelaloire.fr - http://ps-paysdelaloire.fr www.facebook.com/pspaysdelaloire - @pspaysdelaloire GROUPE FRONT NATIONAL - RASSEMBLEMENT BLEU MARINE comme dans l’opposition, n’a jamais dénoncé hier, ni le productivisme agro-industriel de la PAC, ni aujourd’hui, les dangers sanitaires et commerciaux du traité de libre-échange TAFTA… Mais l’incurie de M. Retailleau et son équipe ne se limite pas aux sujets agricoles. Que l’on songe par exemple à son laisser-faire en termes de culture, reconduisant quasiment à l’identique des politiques socialistes. LIBRE EXPRESSION 17 GROUPE ÉCOLOGISTE ET CITOYEN Mobilité : innover et expérimenter L’esquisse du plan routier d’intérêt régional ressort les vieilles recettes comme les franchissements de la Loire alors qu’aujourd’hui l’urgence est d’investir sur le train et les déplacements alternatifs (ex. la rénovation de la ligne Nantes-Bordeaux). Notre priorité est d’assurer un maillage du territoire en favorisant l’intermodalité (voiture-vélo-train-cars) et en proposant de nouveaux dispositifs telle l’expérimentation du Chronobus en zone rurale. Car c’est dans des solutions innovantes que résident les réponses aux besoins des territoires et aux enjeux climatiques. CONtaCt : 02 28 20 61 28 europe.ecologie@paysdelaloire.fr @Elus_EELV_pdL Les Ligériens méritent mieux. Ils méritent des représentants qui, comme les élus FN, s’investissent en commissions pour s’opposer constructivement, du refus des subventions sans contrôles aux entreprises au souhait de ne pas promouvoir le fédéralisme européen, du retrait du vivre-ensemble des parcours d’action éducatives à la vigilance sur les lignes ferroviaires LNOBPL, en passant par l’aide aux filières aquacoles et conchylicoles menacées. Vastes chantiers ! CONtaCt : 02 28 20 64 29. - Groupe-fN-RBM@paysdelaloire.fr - www.fn-paysdelaloire.fr www.facebook.com/fN-CR-pays-de-la-Loire-1533724006927298/?fref=ts www.paySDELaLOIRE.fR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :