[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°66 mai/jun 2016
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°66 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de mai/jun 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (277 x 362) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'apprentissage, le plus court chemin vers l'emploi...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 RÉGION MODE D’EMPLOI ï.1. Crise agricole  : le plan d'actions Région Pays de la Loire - Ouest Médias Interview de Lydie Bernard, vice-présidente du Conseil régional en charge de l'agriculture « Des réponses rapides et efficaces » Quelle est la situation de l’agriculture ligérienne aujourd’hui ? Comme l’ensemble de l’agriculture française, les agriculteurs de nos 5 départements sont confrontés à une crise grave qui est à la fois économique, sociale, morale même, car il y a aujourd’hui une véritable détresse du monde agricole. Face à cette situation, nous n’avons pas le droit de baisser les bras. Nous devons apporter des réponses rapides et efficaces. C’est ce que nous avons fait avec ce plan d’actions prioritaires pour l’agriculture qui a été adopté seulement quelques semaines après l’élection régionale. Mais la Région ne peut pas à elle seule régler la crise agricole ? Bien sûr, les réponses à cette crise sont d’abord nationales et européennes  : à Paris comme à Bruxelles, chacun doit prendre ses responsabilités ! Mais la Région peut agir également, parce qu’elle dispose de leviers économiques importants, et qu’elle gère une partie des fonds européens dédiés à l’agriculture. Ce plan est d’ailleurs une illustration concrète de ce que nous pouvons faire au niveau régional  : rien que sur le déblocage des aides agricoles, ce sont plus de 52 millions d’euros qui vont pouvoir être mobilisés dans les mois qui viennent, grâce à l’action de la Région en lien avec les services de l’Etat. Quant à l’approvisionnement local dans les lycées, nous disposons de leviers pour offrir à nos agriculteurs de nouveaux débouchés. Cette mobilisation, c’est la preuve que la défense du monde agricole est une priorité pour le nouveau Conseil régional. MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°66/MAI-JUIN 2016
Région Pays de la Loire - M. Gross de la Région Les élus régionaux ont voté en février dernier un plan d'actions prioritaires en faveur des agriculteurs, représentant 4 millions d’euros de nouveaux crédits régionaux. Au-delà, ce sont 52 millions d’euros qui vont pouvoir être mobilisés dans les mois qui viennent, avec une priorité donnée à l'approvisionnement local. Défendre le monde agricole Soutenir la modernisation des exploitations et l’installation des jeunes En 2016, la part régionale du Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles (PCAE) est portée à 6,2 M € (contre les 3,8 prévus), entraînant la hausse de l'enveloppe globale du PCAE à 32 M € . Suite à l’intervention de la Région, une partie des aides de ce plan a été débloquée et 900 agriculteurs peuvent désormais solliciter jusqu’à 80% de l’aide qui leur a été attribuée. Débloquer rapidement les aides financières aux agriculteurs Face à la crise agricole et à la détresse des exploitants, il faut agir vite. La Région est intervenue pour accélérer le paiement par l'État des aides 2015 dues aux agriculteurs (23 M € pour 4 000 exploitations). Elle a également décidé de participer à « l'année blanche bancaire » mise en place par l'État en prenant à sa charge la part qui était à la charge des agriculteurs. DES AGENTS RÉGIONAUX EN RENFORT Développer l'approvisionnement local dans la restauration La restauration collective représente un débouché non négligeable pour les productions locales. Objectif à l'horizon 2017  : tendre vers le 100% français, 50% régional, et 20% de produits bio ou sous signes de qualité. La Région entend soutenir les initiatives en ce sens  : circuits d’approvisionnement local des lycées publics, filières longues tracées, expérimentation d’un menu Loire-Océan 100% régional, adhésion aux réseaux LOCAL* départementaux… * Réseaux visant à promouvoir les produits agricoles de proximité au sein des services de restauration collective. Penser l'agriculture régionale de demain La Région souhaite engager une réflexion sur les normes imposées au monde agricole au niveau local et parallèlement influer sur les décisions qui sont prises à Bruxelles. Objectif  : donner à l'agriculture ligérienne les moyens de relever les défis de la compétitivité. Une Conférence régionale, réunissant tous les acteurs, se tiendra fin 2016 pour dresser la feuille de route en matière d'agriculture et d’agroalimentaire. Les retards de paiement des aides aux agriculteurs sont en partie liés à la démultiplication des dossiers que traitent les équipes de l’État, dans les Directions départementales des territoires des cinq départements. La Région a décidé de renforcer ces équipes par le recrutement de 2 gestionnaires par département, soit 10 au total, qui seront mis à disposition de mars à décembre 2016. RÉGION MODE D’EMPLOI 21 Cap sur la qualité L’agriculture régionale est reconnue pour son volume de production. Les Pays de la Loire se classent 1 re région productrice de viande bovine et de lapins, ainsi qu’en surface de maraîchage, et arrivent 2 e pour la viande de porc, les œufs de consommation, le lait de vache. Et la région est 1 re pour les signes de qualité  : 1 re productrice de volailles Label Rouge, 102 Labels Rouges au total générant le tiers du chiffre d'affaires national, 26 AOC (appellations d’origine contrôlée), une des premières régions de France en surface en agriculture biologique, plus de 10 200 agriculteurs engagés dans une démarche qualité… INITIATIVE Un gaz vert produit à la ferme ! À Mortagne-sur-Sèvre, en Vendée, 10 agriculteurs ont créé une unité de méthanisation pour valoriser les déchets de leurs fermes. Elle permet de chauffer 600 foyers. En 2014, 10 agriculteurs provenant de 4 exploitations (bovins, lait, porcs et canards) créent Agribiométhane, première unité du Grand Ouest à valoriser des déchets agricoles en énergie renouvelable. Un investissement de 3,4 M € . « Le premier objectif était de pérenniser nos exploitations en réduisant nos plans d'épandage », explique Damien Roy, président d'Agribiométhane. Le concept est novateur  : « L'unité produit du biogaz à partir des lisiers et fumiers des 4 exploitations. Ce biogaz est épuré pour obtenir un gaz vert riche en méthane, qui permet de chauffer 600 foyers de Mortagne-sur-Sèvre. Après méthanisation, les déchets sont quasi inodores et d'une qualité constante. Ils sont épandus sur nos parcelles agricoles, ou valorisés comme compost ou engrais vert. » 21 000 tonnes de déchets par an sont ainsi traités sur le site. « La méthanisation a réduit de 8 000  € par an les charges d'épandage, et de 15 tonnes l'usage d'engrais pour chaque exploitation. » Il existe 35 unités de méthanisation en Pays de la Loire. Une dynamique soutenue par la Région, dans le cadre du Plan Biogaz Bretagne Pays de la Loire animé par l'association Aile (32 000  € en 2015). Page réalisée par Philippe Le Boulanger TOUTES LES POLITIQUES PUBLIQUES RÉGIONALES SUR WWW.PAYSDELALOIRE.FR Région Pays de la Loire - Ouest Médias



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :